Merci à

Toutes les News concernant le Football   


Prévisions météo gratuites à 7 jours pour metz.

Toutes les News de la L2

Toutes les News de la L2 suite et bientôt les news du National

 

METZ - ISTRES 1-2 (23/09/11)  

Déménagements à répétition , dégradation de la qualité de vue des matchs (je n'ai pas vu le but de Metz, la faute à des drapeaux brandis par une section de supporters, je suis abonné,  je viens à tous les  matchs et je ne vois pas les buts.......), manque de temps le tout agrémenté par le fait que cette rubrique est de très très loin la moins visitée de mon site me font prendre une terrible décision :

Je cesse mes commentaires (au moins provisoirement)

Si vous souhaitez suivre le FC Metz, je vous invite à vous rendre au stade Saint Symphorien; enfin si vous arrivez à trouver un emplacement sans éblouissement par le  soleil, sans pluie, sans obstruction de la vue et pas trop cher....

Bien entendu la rubrique concernant les gratuiciels continue d'être tenue à jour, c'est désormais la seule.

 

METZ - NANTES 1-3 (20/09/11)  

 

 

LE MANS - METZ 0-1  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

But de Duhamel

 

METZ - LAVAL 2-2 (09/09/11)  

Décidément, j'ai bien du mal avec notre nouvel emplacement dans l'Espace Moselle surtout lorsque je vois qu'il ne reste qu'un seul tiers de la tribune Ouest ouverte, 2/3 de la tribune fermée si vous préférez avec un tableau d'affichage en berne et une sono inaudible. On est vraiment devenu une équipe de L2 et encore je suis persuadé que l'affichage et la sono fonctionnent ailleurs....

Il n'y avait qu'à voir comment les Lavallois s'échauffaient pour deviner leur entame de match extrèmement volontaire et virile. Du côté des grenats on en était resté à la partie amicale contre Dudelange. Bref la volonté des Lavallois causait bien des difficultés à l'arrière garde Messine et sur leur 2ème occasion, Badiane esseulé, marquait un beau but de la tête peu après le premier quart d'heure. Avant cela un certain Franck Signorino avait été à deux doigts de prendre un rouge après un tacle par derrière sur N'gbakoto, le seul un peu remuant côté des grenats.

Enfin les Messins passaient à la vitesse supérieure mais mis à part une bonne tête de Traoré à ras du poteau, il n'y avait guère d'occasion jusqu'à ce que sur un mini cafouillage Duhamel frappe. Le ballon était contré par la main d'un défenseur, Duhamel se faisait justice lui-même 1-1 à la 35ème.

Le jeu était de plus en plus dur (avec des Lavallois finalement pas assez sanctionnés), et Guerriero qui s'était déjà logiquement pris un jaune va s'en prendre un deuxième. D'ou je suis je ne vois pas la faute mais de toute évidence, c'est plutot son comportement que Mr l'homme en noir va sanctionner sans qu'on puisse lui reprocher quoi que ce soit (à l'arbitre du moins sur ce rouge). Mr Guerriero, vous êtes le Capitaine de votre équipe, vous auriez dû, non seulement vous contrôler mais guider, calmer et montrer l'exemple à  vos coéquipiers surtout à quelques secondes de la mi-temps. En infériorité numérique on pouvait alors craindre le pire (45ème)

En début de 2ème période, et contre toute attente ce sont bien les Lorrains qui mettent le pied sur le ballon avec une domination constante et assez dangereuse dans la mesure où les débordements étaient fréquents. Sur l'un d'entre eux, Diaz centrait sur Duhamel et Boum 2-1 (60ème).

La suite ?
Eh bien une gestion facile du résultat jusqu'à la 80ème minutes où un joueur Lavallois allait se présenter seul devant Delle 2-2. La défense centrale Messine était aussi étrangement absente que Delle était couché lors de l'exécution du ballon piqué de l'attaquant adverse. Comme on peut s'en douter, la fin du match allait être un peu plus difficile et il s'en fallait de très peu pour que Mr l'arbitre ne siffle un pénalty pour Laval.....

Nous aurions pu gagner comme perdre ce match, ce qui me navre c'est l'entame de la rencontre avec notre équipe type. Le simple fait de pouvoir accrocher le haut du tableau aurait dû décupler la volonté......cela n'a pas été le cas.

 

SEDAN - METZ 1-1 (26/08/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

But de Duhamel

 

METZ - CHATEAUROUX 2-1 (18/08/11)  

Deuxième match à domicile face à une équipe qui semble bien réussir à l'extérieur et franchement je comprends. Cette équipe de Chateauroux allait continuellement effectuer un pressing haut en resortant facilement de ses bases même en cas de difficulté. C'est pourquoi nous avons assisté à un très bon match de ....L2, car le FC Metz va répondre présent dès le début de la rencontre avec un Oumar Pouye extrèmement percutant en ce début de rencontre. Malgré une domination certaine, seul un tir de Duhamel sans réel danger venait concrétiser ce bon début de rencontre des grenats. Mais comme je l'ai dit plus haut, Chateauroux impressionnait par son pressing, ce qui faisait que les relances n'étaient pas faciles et qu'ils fallaient faire très attention aux contres, d'ailleurs sur l'un de ceux-ci, Delle devait faire une intervention délicate sur une frappe excentré. C'est alors que sur un centre de Diaz qui allait sur Duhamel, un arrière Castelroussin détournait de la main.

Indiscutable pénalty, car quelle belle main !

C'est Guerierro qui marquait en deux temps. Profitant ensuite d'une bonne période, le FC Metz ne va pas tarder à se mettre à l'abri grace à Duhamel remarquablement lancé par un défenseur adverse !. Il est vrai que la pression Messine était à ce moment là intenable et les déboulés sur les côtés quasi constant.

2-0 à la mi-temps face à un bon adversaire, il y a bien longtemps que l'on n'avait pas vécu cela. Comme il fallait s'y attendre, la seconde période était moins aboutie, les Grenats attendant visiblement les Castelroussins en essayant de les prendre en contre. Chateauroux dominait mais sans aucun danger pour une arrière garde Messine très sereine. Sur un contre des Grenats, N'gbakoto filait seul au but quand il était ceinturé juste avant la surface......expulsion logique.

Le FC Metz aurait pu terminer tranquillement la rencontre sans une faute de Diaz dans la surface, bref les Castelroussins revenaient à un but, faisant craindre le pire pour les 10 dernières minutes. Mais non, car les Lorrains vexés se réveillaient sous l'impulsion d'un petit jeune que l'on devrait revoir très bientôt : Bouna Sarr

Le FC Metz 5ème ouah........cela change de l'année passée pourvu que cela dure et que l'on soit épargné par les blessures

 

GUINGAMP - METZ 0-1 (11/08/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

Il parait que nous avons eu de la réussite, bon eh bien vu les deux premiers matches, cela équilibre quelque peu, Merci à Pouye pour son but

 

METZ - ARLES AVIGNON 0-0 (07/08/11)  

Premier match dans notre nouvel emplacement, où il nous a fallu quelques minutes pour nous adapter car si nous sommes plus proches du terrain, nous sommes également plus bas et de plus de l'autre côté. Voilà la nouvelle saison est partie.

Faisant longtemps après ce résumé, la faute au manque de temps, je vais plutôt parler de ce que j'ai ressenti. Il est évident que le FC Metz 2011-2012 est plus séduisant que celui de l'année passée surtout à la même époque et malgré des circonstances défavorables face à un relégué de L1, ce match nul est plus rassurant qu'on pourrait le penser. Bouby obligé de sortir rapidement, Guerierro touché de même que Duhamel avec un arbitrage douteux.....purée cette faute sur Duhamel en pleine surface ou celle sur N'Gbakoto en 2ème période, je connais beaucoup d'arbitres qui auraient sifflé sans hésiter les 2. Comme de plus Butelle a fait grand match, trop à mon gout, on peut considérer que des jours meilleurs viendront d'autant que Traoré malgré son premier match semble déjà en jambe.

 

TOURS - METZ 1-0 (29/07/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

Pas de chance, notre barre est sortante, la leur rentre, finalement sans doute un point de perdu sans avoir démérité

 

LA TRIBUNE OUEST MEDIANE EST FERMEE (15/06/11)  

Notre groupe est à nouveau obligé de déménager !.

Mercredi 15 juin, nous saisissons l'occasion de la présence de Monsieur Razurel à la vente privée pour lui remettre un courrier de protestation (en mains propres) et lui demander quelques explications. Je dois avouer avoir été très surpris par sa disponibilité car loin de nous éjecter, il a pendant de longues minutes expliqué les raisons (financières) de cette fermeture. Ensuite avec Monsieur Martin (directeur Marketing), nous avons recherché les solutions afin que notre groupe d'une vingtaine d'unité ne soit pas disloqué (la majorité d'entre nous, ne voulait pas être expulsé une 3ème fois en 4 ans).

Comme nous ne savions pas nous-mêmes combien de place nous avions besoin, eh bien il décidait de nous en octroyer 40 dans l'espace Moselle pendant un temps limité avec de surcroit la possibilité d'une visite privée de tous les secteurs du stade pour que nos membres puissent choisir en connaissance de cause.

Le vendredi 17, nous avions notre visite privée avec une personne fort sympathique répondant gentillement à nos diverses solicitations.

 Malheureusement comme il fallait s'y attendre notre groupe même s'il va se réabonner (quasiment tout le monde), ne va pas le faire dans la même tribune, la faute à l'impossibilité d'amener, ses amis, son conjoint ou ses enfants dans l'Espace Moselle (à moins qu'ils aient été précédemment abonnés en TOM).

Encore une fois je dois avouer avoir été surpris par la rencontre très cordiale alors qu'il aurait été très simple pour Mr Razurel de nous demander d'aller voir ailleurs. Certes nous n'avons pas obtenu satisfaction sur la réouverture de la TOM mais le fait que  Messieurs Razurel et Martin aient été aussi attentif à notre situation a désamorcé la situation de crise.

 

 

LA SAISON 2010-2011  

J'ai bien cru qu'on allait y passer, bref que le FC Metz irait faire un tour à l'étage en dessous.
Voici ce que j'ai pu ressentir concernant les joueurs

 

Les gardiens

Marichez :
Pourquoi avoir renouvelé son contrat ?
Déjà la saison précédente je ne l'avais pas trouvé au niveau avec qui plus est des problèmes physiques récurents, beaucoup trop pour un gardien. Cette année cela n'a pas traîné, trois matches et déjà une très longue période d'indisponibilité. Voila comment le FC Metz a pu se retrouver dans une telle situation financière car lorsqu'on balance par la fenêtre de l'argent que l'on n'a pas, il ne peut en être autrement. Saison nullisime reste peut-être son influence dans le vestaire

Delle
Assurément une bonne surprise. Sans être exceptionnel j'en suis arrivé à me dire que la blessure de Marichez a été une bénédiction pour le FC Metz. Comme c'est un jeune gardien, on lui pardonnera quelques buts "casquettes" lors de ses dernières apparitions. Bonne Saison alors que l'on ne l'attendait pas !

Sissoko
On est allé le rechercher quand Marichez s'est blessé, mais les bonnes prestations de Delle l'ont barré. Quand Delle s'est  lui aussi blessé , il a démontré qu'il pourrait également postuler à une place de titulaire. Sissoko a déjà de l'expérience et Delle une plus grande marge de progression. Alors Delle ou Sissoko  pour la saison prochaine ?


Les Défenseurs

Mutsch
Il a fait une première partie de saison correcte mais sans plus
(jusqu'à la trève) jusqu'au moment où son mauvais côté est apparu. A l'orée de la reprise au mois de Janvier, le FC Metz lui avait proposé une prolongation de contrat avec une augmentation de salaire de 40%. Vu la situation du FC Metz, avant dernier, largué et sans le sou c'était un effort significatif. Pas assez pour ce dernier qui préférait s'engager immédiatement pour un club Suisse. Ironie de la situation, ce club se voyait interdit de recruter par l'équivalent de la DNCG Suisse donc finalement Mutsch restait à Metz et malgré ses allégations, jamais il ne joua plus avec un niveau correct avec comme point de rupture le match contre Clermont. Je comprends maintenant pourquoi Bijotat ne comptait plus sur lui. Bref saison très décevante

Brégerie
Malgré son problème de relances il a effectué une saison correcte d'autant qu'il  a eu beaucoup de partenaires en défense centrale
(Borbiconi, Fallou, Fréchaud, Koulibaly), pas facile de constituer une osmose. On peut même dire qu'il a été le plus régulier des défenseurs et sans aucun doute le plus présent. Saison correct

Fréchaut
Il a toujours été un joueur fragile et cette saison n'a pas dérogé à cette règle avec de surcroit un problème de niveau de jeu, bien inférieur aux dernières années bref une saison très décevante

Fallou
J'attendais beaucoup plus de ce jeune qui n'a pas progressé, mais peut-être que le fait de l'avoir souvent fait jouer à des postes différents l'a desservi. Saison décevante

Koulibaly
Une bonne surprise. Il n'a eu aucun mal à s'imposer en défense centrale à tel point qu'on peut d'ores et déjà le considérer comme un titulaire indiscutable avec cependant deux points d'interrogations : sa relance
(qui ne pourra que s'améliorer) et sa vitesse de course (espérons qu'elle ne va pas trop l'handicaper). Bonne seconde partie de saison surtout quant on considère sa jeunesse

Bussmann
J'attendais beaucoup plus de lui,  peut-être trop. J'ai un doute sur son poste, car ce n'est pas possible qu'il soit latéral, tellement sa vitesse de course est faible et sa "lourdeur" importante. Saison décevante

Tamboura
Il a fait ce qu'il a pu partout où on a eu besoin de lui avec plus de réussite lorsqu'on l'a fait jouer en position avancée car il a montré ses limites en tant que latéral. Sa générosité étant sans faille;  finalement on peut considérer qu'il a fait une saison correcte

C. Gueye
Le docteur Jekyll et Mister Hyde du FC Metz. Il a alterné le meilleur et le pire avec une prédisposition pour le pire surtout en première partie de saison. Il a cependant élevé son niveau de jeu après la trève hivernale et  finalement pris la place de Mutch
 (ce n'était pas difficile). Saison décevante, doit-on le garder car il doit être un des salaires le plus élevé ?.
 


Le Milieu

Guerriero
Il devait être le remplaçant de Romain Rocchi.....
Il m'a  énervé car s'il a souvent pris la parole, c'était pour ne pas l'appliquer sur le terrain, où l'ombre de Romain a plané une grande partie de la saison. Je lui rends. quand même grace en raison de sa très bonne fin de saison, bref  dans le Money Time. Saison  moyenne car on attendait plus de lui.

Fleurival
Il partait avec un à priori défavorable car il venait d'un club qui était dernier lorsqu'il fut éjecté de l'équipe, cette dernière remontant au classement peu après. Eh bien je me suis trompé car il a été sans doute le Messin le plus régulier et le plus présent. Une très bonne surprise et finalement une bonne saison pour un joueur que l'on n'attendait absolument pas

Englebert
Milieu droit, milieu gauche, milieu offensif partout où on l'a mis, il a montré de trop grandes carences à tel point que j'ai regretté Cardy qui était d'un tout autre calibre....

Ngbakoto
A commencé par 8 matchs de suspension avant d'être rapidement blessé. Il a commencé à montrer de bonnes choses en seconde partie de saison. Mais pouvait-on attendre plus de ce trop jeunes joueurs ?. Il va falloir qu'il muscle son jeu, qu'il sache se replacer et qu'il apprenne la constance. Saison Moyenne

Cassan
Il avait correctement débuté avant de disparaitre. J'en ai d'abord voulu à Bijotat de ne plus le faire jouer mais, comme, même en CFA, il ne faisait rien de bien intéressant on peut considérer que l'on attendait plus d'un des meilleurs joueurs du National surtout dans une équipe dans les bas fonds de la L2. Saison très décevante

Traoré
Assurément le joueur le plus brillant de l'effectif
(à tel point qu'il pourrait postuler dans n'importe quelle équipe de L1) enfin lorsqu'il a joué en bonne santé !. Seulement la moitié de la saison et pas toujours en pleine possession de ses moyens. Tout cela en raison de quelques suspensions et d'une multitude de petites blessures. Bref malgré une influence décisive sur le maintien, sa saison a été finalement seulement correcte.

Diaz
Seulement 14 ou 15 matches avec en plus un certain nombre où il n'était pas à 100%, à cause d'une grosse blessure, il a démontré qu'il aurait pû être une pièce maitresse du jeu Messin. Diaz et Traoré, lorsqu'ils ont joué ensemble, ont propulsé le FC Metz en dehors de la zone de relégation mais comme son compère Traoré, je ne peux le créditer d'une bonne saison d'autant qu'il a encore moins joué que ce dernier, bref une saison moyenne.


Les Attaquants

T. Niaye
Que dire de lui ?
Etat d'esprit douteux, individualiste pesant trop peu sur les défenses et sur le jeu des grenats. Quant au buteur qu'il aurait dû être, eh bien avec seulement quatre buts il faut bien convenir que c'est trop peu pour un ancien pensionnaire de L1 !!! . J'espère qu'il sera prêté ou que son contrat soit rompu.  Saison décevante.

Bourgeois
J'attendais énormément de lui, en fait il a été invisible. Qu'est-ce qui c'est passé,  je n'en sais rien mais son niveau était vraiment indigne !. Saison très décevante et j'espère de la masse salariale en moins pour le FC Metz.....

Gestede
Quatre buts la saison passée dans le championnat de National et une grande propension à se blesser à chaque contact, bref je n'attendais rien de lui. Le début de Championnat me donnait raison quant à son niveau. Cependant il effectuait un mois de Janvier brillant avec trois buts avant de.....se blesser. Dommage, mais il faut alléger la masse salariale. Saison décevante.

Sakho
Cinq buts à la fin de la saison, plus que T. Ndiaye et pourtant je suis déçu de sa saison. La faute à un dilétantisme aux frontières du supportable. De plus trois de ses cinq buts ont été inscrits face à des équipes déjà battues ou en vacances. Cependant peut-être n'a-t-il pas été toujours bien entouré et que le fait d'être quasiment le seul en pointe n'est pas vraiment son truc. Saison décevante mais à revoir quand même.

Odegaard
C'est qui celui-ci ? Pas prêt physiquement puis manquant de rythme. Bref à dégager

Duhamel
Neuf  buts en une moitié de saison, un engagement et un courage sans limite, on comprend pourquoi ce renfort arrivé au mercato d'hiver est souvent sorti sous les ovations du public. Remarquable, tout simplement notre Zorro

 

EVIAN - METZ 4-3 (27/05/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

Deux buts de Sakho et un but de Odegard

 

METZ - NIMES 3-0 (20/05/11)  

Un peu plus de deux heures avant le match, la pluie faisait à nouveau son apparition......
Ah non, c'est pas possible, mais si, mais si......
Je précise que cette fois, elle s'est bien vite arrêter, juste 2mm. J'espère juste qu'il pleuvera avant la reprise du championnat, car sinon la sécheresse serait terrible.

Dernier match de cette difficile saison avec un stade quasi plein (ben oui, il n'y avait que 7 à 8 Nîmois pour 1200 places réservées aux visiteurs et la pluie avait découragé un petit millier de spectateurs)

Le match débutait avec des Messins agissant avec une grande prudence à la différence des Nîmois ayant visiblement choisis de durcir le jeu. C'est d'abord Guerierro qui se prenait les crampons dans le dos (Mr l'arbitre ne voyait rien) puis Traoré qui se faisait durement tacler. Quelques minutes plus tard, c'était Duhamel qui était à terre (un Nîmois ou il s'est fait cela tout seul ?). Il se faisait soigner de longues minutes sur le banc de touche avant de revenir visiblement amoindrie. Chacun de ses démarrages était plus difficile et sa foulée fortement saccadée à tel point que notre petit groupe de supporters se demandait pourquoi, il n'était pas remplacé.

La première action était cependant Messine sur un coup franc de Diaz, Traoré était à un cheveu de détourner la balle dans les filets Nîmois. Cependant la plus grosse occasion était Nîmoise lorsque sur un contre et une sortie approximative de Sissoko le centre de Gigliotti trouvait un  attaquant Nîmois  seul au point de pénalty, heureusement Tamboura sauvait sur sa ligne (15ème minute), assurément le tournant de la rencontre.

Il faut bien avouer qu'après cela, si ce n'était l'enjeu de ce match, on se serait bien ennuyer entre une équipe de Metz prudente mais jouant à 10 et demi et une équipe de Nîmes n'ayant que son courage et son agressivité à opposer. Comme il ne se passait pas grand chose sur le terrain,  on essayait d'avoir des informations sur l'évolution des scores sur les autres terrain de L2 et on se réjouissait que nos adversaires pour le wagon du National soient en difficulté (Vannes-Le Mans 0-2, Troyes-Laval 0-1). C'est sans doute ces résultats qui provoquaient l'extrème prudence du jeu Grenat.

Alors que l'on approchait des 5 dernières minutes de la première période, C. Gueye relançait à destination de Duhamel qui remisait immédiatement sur Traoré qui fixait la défense Gardoise avant de lancer Duhamel dans le dos des défenseurs, ce dernier frappait et Ludovic Butel, ne pouvait que repousser dans les pieds de  Traoré qui marquait 1-0.....dans une ambiance de folie. Quelques secondes plus tard, c'est Diaz qui était bousculé dans la surface sans que Mr l'homme en noir ne s'en offusque.

En  début de seconde période, Nîmes essayait bien de bousculer les grenats mais sans grande réussite et  on sentait bien que lorsque les crocodiles cesseraient d'empêcher les relances grenats, cela irait mal pour eux. C'est ce qui se passait peu après l'heure de jeu lorsque Diaz bien lancé s'effondrait dans la surface. Pénalty !

Sur le moment nous étions surpris car nous avions vu beaucoup plus pénalty en première période mais après avoir revu les images, Mr Chapron avait sans doute raison. 2-0 Guerierro se chargeait de la sanction.

Les nîmois se jetaient avec l'énergie du désespoir et étaient bien près de réduire le score à l'aube du dernier quart d'heure mais MCHANGAMA était trop court....Ouf

C'est alors que Bijotat se disposait enfin à sortir le pauvre Duhamel auteur d'un match plein de courage et finalement décisif grace à son tir puissant de la première période. Il sortait vers la 75ème sous les ovations du public. "Duhamel, Duhamel" pendant de longues minutes suivi de "Duhamel reste à Metz" , jamais depuis un Robert Pires sortant lors d'un Metz-PSG il n'y avait eu une telle sortie !. J'en avais les larmes aux yeux !

On compris alors pourquoi Bijotat avait autant tardé à sortir son attaquant car Sakho avec ses deux jambes démarraient et couraient moins vites que Duhamel sur une !

C'est cependant Sakho qui reprenait un magnifique centre de C. Gueye pour offrir le 3ème but et une fin de match paisible au FC Metz

Ouf nous sommes sauvés quelque soit le résultat du dernier match

 

ISTRES - METZ 2-3 (13/05/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

Ouverture du score pour Istres, égalisation de Fleurival, deuxième but Messin de Duhamel, égalisation d'Istres puis but de la victoire par Diaz dans le temps additionnel.

Nouvelle défaite de Nîmes qui est désormais à 5 points, Vannes est à quatre points..

 

METZ - LE HAVRE 2-0 (10/05/11)  

Incroyable, pas de pluie depuis le 29 avril et nouvel arrosage pour tous les supporters.
30mm en quelques heures et nous étions en dessous
(le temps de rejoindre le stade.....)

Ceci étant précisé, je suis prêt à me prendre un arrosage à chaque fois, si cela peut permettre au FC Metz de l'emporter.

C'est d'abord Ngbakoto qui était descendu alors qu'il filait au but. Avant la surface ou dans la surface ? eh bien comme Mr l'homme en noir ne savait pas,  il préférait ne rien siffler car dans ce cas il aurait dû en plus expulser le dernier défenseur.

Les Messins avaient pris la direction des opérations et se procuraient quelques possibilités, notamment lorsque Placide le Gardien Havrais, un peu trop avancé était très près de se faire lober.

Côté Havrais c'est une frappe mal maitrisée par Sissoko qui faisait passer un moment de peur dans les travées bien garnies de Saint Symphorien (14000 à 15000 spectateurs mais pas les 18600 annoncés officiellement......la pluie en avait découragé plus d'un...) heureusement Brégerie veillait. Quelques minutes plus tard sur un corner, un Messin seul aux 6 mètres (Ngbakoto ?) loupait bizarement le ballon qui parvenait à Brégerie (un peu décalé il est vrai) qui expédiait le ballon dans les nuages......grrrrrrrrrrrr

C'était ensuite un tir de Traoré qui obligeait Placide à se détendre et à repousser comme il pouvait, Duhamel avec sa hargne habituelle était proche de reprendre (les côtes du gardien Havrais doivent encore s'en souvenir...)

Alors que nous approchions de la mi-temps et que l'on commençait à regretter que le temps fort grenat n'ait pas été affiché au tableau d'affichage, Traoré récupérait un ballon pour le transmettre à Duhamel qui d'un  tir en pivot (détourné) ouvrait la marque. Et de 8 buts sous les couleurs Messines de Mathieu Duhamel.

La deuxième mi-temps débutait par un coup franc puissant et cadré de Fleurival, superbement capté par Placide.

Bien entendu les Havrais avaient décidé de ne plus se faire marcher dessus et ces derniers obligeaient Sissoko à une claquette salvatrice avant que Riviere  frappe de peu à côté.....ouf, le coup n'était pas passé très loin. Cependant les Messins, s'ils pliaient parfois, ne manquaient jamais une occasion de porter le danger, et c'est encore Ngbakoto qui se faisait decendre dans la surface, cette fois-ci la sanction était sifflée. Bregerie ratait le pénalty mais Traoré reprenait victorieusement 2-0 vers la 65ème.

Au lieu de libérer les Grenats, ce but allait les ....déconcentrer et je me demande encore comment le joueur Havrais seul aux 6m n'a pu reprendre victorieusement le ballon repoussé par le poteau. Ouf, car ensuite les Messins se reprenaient d'abord par Duhamel puis sur un coup franc de Fleurival...

La dernière occasion pour Le Havre au bout du temps additionnel était anecdotique.

Traoré omniprésent, Duhamel fidèle à lui-même, Diaz de plus en plus indipensable et un Ngbakoto présent dans bons nombres d'occasions (dis petit, il faudrait quand même  penser quelques fois à défendre)....est-ce qu'une lueur d'espoir commencerait à poindre ?

Victoire de Metz, défaite de Nîmes, soirée parfaite, mais le chemin du maintien est encore long

 

SEDAN - METZ  3-1 (06/05/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

(but de DIAZ)

 

METZ - BOULOGNE 3-1 (29/04/11)  

Centre de Diaz pour la tête de Traoré : 1-0 après moins de 25 secondes de jeu !

En ce qui me concerne j'en étais encore à essuyer mes lunettes. En effet, rien ne sera épargné au supporter du FC Metz, et il en était ainsi en cette journée de match. Le temps était couvert mais rien ne laissait présager un tel déluge, à tel point que mon frère se demandait s'il devait mettre une veste, et en ce qui me concerne j'ai laissé le parapluie à la maison ......

En une heure il est tombé plus qu'en deux mois et évidemment on était en dessous à l'aller comme au retour de Saint Symphorien !!!!!

Heureusement le début de la rencontre faisait oublier l'arrosage, d'autant qu'après ce but, le FC Metz montrait un agréable visage et c'était parfaitement logiquement qu'Ngbakoto marquait le 2ème but après avoir éliminé deux défenseurs.....(15ème)

C'était ensuite Tamboura qui n'était pas très éloigné du 3ème but. Le dernier quart d'heure de la première mi-temps était plus difficile pour les grenats, mais sans conséquence d'autant de Thill était contré au dernier moment par la défense Lorraine.

La deuxième mi-temps voyait un FC Metz avec un visage plus prudent, laissant le jeu à des Boulonnais visiblement peu à l'aise avec les contres.Ces derniers fusaient fréquemment et ce qui devait arriver, arriva lorsque Diaz se faisait descendre à 25m, le coup Franc de Fleurival secouait les filets 3-0 et rien à redire( 58ème).

Malheureusement les Messins vont se déconcentrer, ce dont Thill va profiter à la 65ème minutes. Cela provoquait une certaine panique pendant une dizaine de minute avant que les Messins reprennent le fil de la rencontre.

Très bon Match  de Traoré et de Fleurival avec un Diaz qui semble retrouver petit à petit son niveau. Bon match également de Ngbakoto (surtout la première mi-temps) et de Fleurival. Ceci dit tous les Messins ont au moins fait leur match.

La seule déception de la rencontre venait  de la victoire de Nimes à Troyes, très mauvaise surprise qui fait que l'on ne peut apprécier cette victoire à sa juste valeur d'autant que le retour se faisait sous une pluie très abondante (à noter que la pluie s'était arrêtée pendant la rencontre)

 

LE MANS- METZ  0-0 (22/04/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

 

METZ - CLERMONT 3-3 (15/04/11)  

De plus en plus proche du National

Même si ce résultat nous permet de sortir de la zone rouge, je suis de plus en plus pessimiste sur nos chances de rester en L2.

Pourtant le début du match, sans être exaltant, était au moins intéressant avec des Messins reprenant les schémas des derniers matchs, c'est à dire un 4-2-3-1. C'était d'abord Duhamel qui s'essayait aux abords de la surface...de peu à côté. Quelques minutes plus tard, peu après le quart d'heure de jeu, c'était Guerierro qui reprenait une merveille de passe de Traoré, malheureusement sa reprise (seul face au gardien) était trop molle.....grrrrrrr
Donc les Messins faisaient le jeu avec et
(c'était nouveau) avec de nombreuses incursions des défenseurs centraux Messins dans la partie adverse. Koulibaly , de la tête était en bonne position mais sa tête.......s'envolait bien trop au dessus des buts. Mais ce n'était que partie remise, puisque sur coup franc, Mathieu Duhamel  (toujours aussi actif)  expédiait un missile que le gardien Clermontois ne pouver que relacher, Bregerie trainait dans le coin, mais mettait le ballon sur le poteau qui revenait sur Koulibaly ......1-0.

Voila le FC Metz qui venait de prendre un avantage que je pensais décisif à ce moment là, c'était sans compter sur le début du One Man Show de Mutsch. Peu à l'aise jusque là, ce dernier allait torpiller le FC Metz. D'abord par une passe ratée et donc interceptée qui permettait à Clermont de débouler sur son aile, où Mutsch se faisait déborder, centre sur Pivat et But 1-1  Une action....un but pas mal

Malgré tout le FC Metz reprenait la direction des opérations et peu avant la mi-temps, la récompense venait grace à Duhamel, de la tête sur un corner de Guerierro 2-1. Cette fois-ci c'était sûr, le FC Metz était sur de bons rails. eh bien que nenni, car  5 minutes après la reprise, Mutsch perdait de nouveau un ballon et en voulant le reprendre faisait faute à 25m en bonne position. La suite ....2-2, le ballon passait semble-t-il au dessus du mur, Delle me semblant bien lent sur ce coup.

Malgré tout, le FC Metz continuait sur sa lancé et obtenait l'expulsion d'un Clermontois après une faute sur N'gbakoto (fort discret jusqu'alors).

On avait alors droit à une attaque-défense. Mais une nouvelle  perte de balle de Tamboura cette fois  (il me semble, mais en phase offensive donc perte pardonnée) et un mauvais repli de Diaz, la contre attaque des Auvergnats était terrible 2-3, Delle me semblant à nouveau bien lent.

Catastrophe car il restait 10 minutes. De plus c'était trop pour les têtes Messines qui avaient abdiqué. On arrivait alors à la dernière minute du temps additionnel lorsque Diaz récupérait un ballon sur un mauvais dégagement  pour le transmettre à Duhamel 3-3.

Les meubles sont sauvés pour l'instant mais jusqu'à quand ?

Match calamiteux de Mutsch (et dire que je ne comprenais pas pourquoi il ne jouait plus) qui est visiblement déjà parti.
Delle a été inutile
(comme face à Grenoble)
Match discret de N'gbakoto, de Diaz (
logique pour ce dernier après 6 mois d'absence) et de Fleurival

J'ai bien aimé l'activité de Traoré avec son envie de toujours mettre le ballon à terre.
Guerierro a pour une fois autant couru qu'il parle, c'est tout dire.....
Quant à Duhamel, c'est encore pour moi l'homme du match et c'est logique vu qu'il se bat de la première à la dernière minute.
Mention bien pour le jeune Koulibaly, un futur grand si sa vitesse de pointe ne l'handicap pas trop....

 

ANGERS - METZ  0-0 (08/04/11)  

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

 

METZ - GRENOBLE 0-1 (01/04/11)  

Non, ce n'est pas un poisson d'Avril !

Le dernier de la classe a bel et bien battu un FC Metz qui se rapproche de plus en plus du National.

Je ferai un commentaire dès que je trouverai du temps et du....courage

 

DIJON - METZ 2-1 

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

 

METZ - TOURS 1-0 (11/03/11)  

Enfin !
Oui enfin un bon match à Saint Symphorien, incontestablement le meilleur de cette pitoyable saison.

Une fois n'est pas coutume, les Messins entamaient la rencontre pieds au plancher. Les Tourangeaux dont l'attaque est la meilleure du Championnat, ne pouvaient développer leur jeu et donc ils n'étaient pas dangereux. Côté des Lorrains, il était parfaitement clair que le schéma tactique était un 4.2.3.1 avec Guerriero et Fleurival en retrait au milieu, Englebert en soutien direct de...Duhamel (bizarre, vous avez dit bizarre) puis Traoré et Kheli sur les côtés.

Première minute de jeu et première occasion pour les grenats, malheureusement le tir de Kehli passait au dessus de la cage adverse.

Pour une fois, nous avions une équipe parfaitement en place, respectant visiblement les consignes avec une débauche d'énergie enfin conforme à ce que l'on se doit d'attendre d'une équipe en difficulté. La première consigne était visiblement "Patience" afin ne ne pas courir après le ballon, mais plutôt de les faire courir. Ainsi même si le public a été parfois agacé de longues séries de passes entre les arrières, il faut avouer que Tours ne voyait pas le ballon.

Peu après le quart d'heure de jeu, Duhamel était à un cheveu de reprendre un centre de Traoré (légèrement touché par le gardien), un défenseur le génant visiblement (sans faute toutefois). Quelle occasion. Mais ce n'était pas terminé, c'est Mutch qui se retrouvait face au gardien (un peu excentré tout de même) frappait au dessus. Ce n'était que partie remise, car comme on avait droit à quasiment une attaque défense, un mauvais renvoi de la défense Tourangelle aux abois finissait dans les pieds de Fleurival qui allumait des 20m l'infortuné gardien qui ne faisait même pas un geste. Quel but de Fleurival !!!

La réaction de Tours était terrible et la période de 5 minutes qui suivait l'ouverture du score se terminait pas un tir de 25m sur la transversale de Delle visiblement battu.....ouf l'orage venait de passer et les Messins reprenaient la direction des opérations.

La deuxième mi-temps était un peu moins bonne, il est vrai que le candidat à la L1, Tours, se devait de réagir. Franchement, il n'y avait pas grand danger, et c'est même Metz qui se procurait la première grosse occasion de la deuxième période lorsqu'un ballon intercepté par un Duhamel omni présent et percutant parvenait à Sakho (fraichement entré en jeu à la place de Kheli blessé) croisait trop son tir.....grrrrrrrr

Les Tourangeaux essayaient bien de porter le danger chez les Lorrains, mais chaque fois Delle, s'interposaient sans grande difficulté sauf lorsque Blayac se présentait seul face à notre dernier rempart qui repoussait la balle .....
Peu après c'était au tour de Traoré de louper son tir malgré une position idéale, Guerriero butant alors sur le gardien.....grrrrrrrrrr
Sur corner
(je n'est pas vu qui) un Messin d'une belle tête obligeait le gardien adverse à  dégager comme il le pouvait, aucun Messin sur la trajectoire du renvoi n'était en mesure de reprendre le ballon, dommage

C'est ensuite Duhamel qui butait sur le gardien, très bien sorti il est vrai. Puis Traoré qui s'essayait à 25m, de très peu à côté du gardien...battu.

Comme on le voit.....on ne voyait pas Tours et c'est pourtant ces derniers qui ont bien failli égaliser à la dernière minute, merci à Bregerie d'avoir enlever cette balle de but car cela aurait été trop injuste.

Fin du match et grosse acclamation du public, enfin heureux en quittant Saint Symphorien !

 

REIMS - METZ 2-2 (04/03/11)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match
Buts de Bregerie et Duhamel
On est revenu deux fois à la marque

 

METZ - CHATEAUROUX 0-0 (25/02/11)  

Disons-le tout de suite, les Messins n'ont pas joué la première mi-temps, ce qui est un comble pour une formation dans la zone rouge et quant à la deuxième, si on fait abstraction de 10 minutes, la rencontre fut d'une pauvreté affigeante.

Dès le début de la rencontre, les Castelroussins effectuaient un pressing très haut, ce qui avait la particularité de géner les grenats. Au bout d'un quart d'heure, après un raid de Bussmann on pouvait croire que le match allait s'équilibrer, eh bien non. A plusieurs reprises Chateauroux était à deux doigts d'ouvrir la marque, heureusement le score restait, par miracle,  vierge.

Bussman a été mis au supplice par un certain Haddad, Fallou était d'une incroyable fébrilité (voir sa passe en retrait), Guerriero ne pouvait plus cacher ses insuffisances derrière Fleurival (suspendu et cela c'est remarqué) et en ce qui concerne T.N'diaye on se demandait s'il était bien présent....

Quelle honte cette première mi-temps, à tel point que nous avions l'impression que les joueurs avaient abandonné l'idée de jouer en L2 l'année prochaine. Je me demande encore pourquoi Bussmann est resté sur le terrain, tellement il ne servait qu'à se faire passer sur son côté. Monsieur Bijotat, pourquoi ne plus faire jouer Mutch : Par vengeance car il partira en fin de saison ?

Hum hum, dans ce cas en cas de descente, j'en connais un qui devrait bien rigoler.....

La deuxième mi-temps était un peu meilleure, du moins entre la 50ème et la 63ème minute. C'est d'abord Duhamel qui jouait bien le coup pour devancer son défenseur, puis ce même Duhamel délivrait une passe improbable à T.N'Diaye qui ratait l'immanquable. A ce moment là, le FC Metz avait pris la mesure de son adversaire et c'est alors que Bijotat, peut-être pour se venger ou sanctionner l'occasion ratée choisissait de remplacer Témena et Odegaard par Sakho et Kelly. Voila la rencontre côté des grenats était terminée, les remplaçant étant très loin du niveau des titulaires fatigués.

Deux grenats ont émergé : Delle et Duhamel, pour le reste circulez vous avez le niveau de là ou vous serez probablement l'année prochaine, à moins que comme des rats, vous quittiez le navire.

Ce qui m'a le plus choqué, c'est la manière avec laquelle les grenats ont abordé la rencontre et toute la 1ère mi-temps, on aurait dit qu'ils étaient résignés, et malgré le discours avant le match du Président, qu'ils ne croyaient plus aux discours de Bijotat. Je pense qu'il est urgent pour Serin d'en tirer les conséquences et de prendre les décisions qui s'imposent, en espérant que cette fois-ci et pour une fois, il ne se trompe pas..

 

NANTES - METZ 0-0 (18/02/11)

Je suis désolé je n'ai pas vu le matc

 

METZ - AJACCIO 2-2 (14/02/11)  

En cas de victoire, Ajaccio aurait pris la 3ème marche du podium, c'est dire si les Ajacciens étaient motivés. Côté Messins, une victoire aurait permis de sortir de la zone rouge, c'est dire si les grenats auraient dû être motivés. Malheureusement, pendant plus d'une demi-heure, il n'y eu qu'une seule équipe sur le terrain et elle était Corse. Comment peut-on aborder une rencontre aussi importante avec aussi peu d'entrain ?

La crainte ?

Sans doute, mais je peux vous assurer que lorsqu'Ajaccio ouvrait la marque par une vieille connaissance (Karl Medjani), c'etait dans la plus parfaite logique. En effet depuis le début de la rencontre, les grenats avaient le plus grand mal à organiser le jeu, dans une sorte de 4-4-2 où il était impossible de trouver les deux attaquants Messins. Oh, ils n'étaient pas vraiment responsables T.N'Diaye et Duhamel car tous les ballons passaient d'abord au dessus de la tête des milieux avant de passer au dessus de la leur. Franchement c'était affligeant !

A plusieurs reprises, les Messins qui jouaient la ligne avaient failli se faire prendre soit par le jeu direct des Ajacciens, soit par des une-deux ou de simples mouvements offensifs, bref la défense centrale  commandait par Fréchaud étaient tout bonnement à la ramasse.Il ne fallait qu'une douzaine de minutes avant que Karl Medjani, totalement oublié par Fréchaud, se présente seul devant Delle et lui passe la balle entre les jambes 0-1. Quelques minutes plus tard, c'est le poteau qui sauvait Dell et le FC Metz d'un 0-2 qui aurait sonné le glas des espoirs Messins.

C'est vers la trentième minute de jeu qu'un changement de positionnement s'opérait, T.N'Diaye reculait alors pour laisser le seul Duhamel devant. On aurait alors pu croire que l'équipe aurait été encore plus défensive, en fait, il n'en fut rien car les ballons arrêtaient enfin de passer au dessus de la tête. Un grand merci tout d'abord à Tamboura d'avoir rageusement tenté de remettre le Titanic Grenat en dehors du chemin des Icebergs Ajacciens.

Vers la 35ème Minute sur une ouverture de C.gueye, Duhamel après un contre favorable,  se présentait seul face au dernier rempart Corse et d'un maître tir égalisait. Malheureusement la mi-temps arrivait trop tôt.

La seconde période voyait des Messins plus alertes et concernés, à tel point que Duhamel se présentait à nouveau devant Debes qui cette fois-ci s'interposait. Ce n'était que partie remise car quelques minutes plus tard, Duhamel frappait au point de pénalty et permettait au FC Metz de prendre l'avantage 2-1.

Le FC Metz allait-il sortir la tête de l'eau ?

Non, mais il faut bien dire que Mr l'arbitre allait largement influencer le résultat car moins de 3 minutes après le deuxième but grenat, il accordait l'égalisation alors qu'un joueur Corse jouait le ballon en position de hors jeu. Bizarre, en général c'est l'inverse, les arbitres voyant plutôt des hors jeu, là où il n'y en n'a pas. L'erreur est humaine, mais que dire de la dernière action à la 92ème minute, lorsque T N'Diaye s'apprête à prendre possession du ballon, lorsque le dernier défenseur lui fit un pousse toi de là, que je m'y mette.....pas de pénalty.

Nous ne sommes déjà pas formidables et si en plus les arbitres s'y mettent, alors on va droit à la catastrophe.

Mention très bien à Duhamel pour ses deux buts, mention bien à Tamboura pour la révolte et à C.Gueye (pour une fois)

Par contre Fréchaud voit sa responsabilité engagée sur les deux buts......

 

VANNES - METZ 1-2 (05/02/11)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

L a situation inverse de Troyes. On est mené et pour la première fois de la saison non seulement on a réussi à revenir, mais en plus nous l'avons emporté dans un match à six points (buts de Guerriero et Duhamel). Le problème est que l'on est toujours à deux points du premier non relégable.

 

TROYES - METZ 2-1 (29/01/11)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

L'ouverture du score de T. N'Diaye n'aura servi à rien, revoilà le FC Metz en situation préoccupante.

 

METZ - ISTRES 0-0 (19/01/11)  

Dans mon résumé de la dernière rencontre face à Laval, j'avais noté que nous avions eu de la réussite, cette fois-ci c'est la maladresse de nos attaquants qui nous a empêché de sortir la tête de l'eau. Un point c'est bien, mais le problème est que nous n'avons pas beaucoup avancé et nous sommes toujours à deux points du premier non relégable.....

Le FC Metz démarrait la rencontre pied au plancher avec une action d'Ngbakoto qui malheureusement se terminait à l'entrée de la surface. On n'avait pas encore atteint la fin du premier quart d'heure lorsque C.Gueye centrait pour Tamboura qui frappait mais un défenseur renvoyait sur sa ligne.....dommage car la suite de la 1ère mi-temps était plus terne. Il faut dire que tous les artisans de la victoire contre Laval étaient absents, Traoré et Gestede blessés (ce dernier s'est fait opérer), Duhamel non qualifié.

La rentrée de Sakho et le changement tactique en début de rencontre allait animer la rencontre qui devenait très plaisante avec d'un côté des Provenceaux jouant la ligne très haut (normal avec nos attaquants à faible vitesse de pointe) et de l'autre des Messins tentant de forcer le verrou.

Vers la 55ème un petit numéro de Sakho lui permettait de se mettre en position idéale, mais son tir avait moins de chance d'atteindre son but que d'être mis en.......orbite. Quelques temps plus tard c'est Ngbakoto légèrement excentré qui faisait une passe au dernier portier d'Istres.......grrrrrr on ne peut pas rater ce genre d'occasion.

Entre temps, c'est Joris Delle qui effectuait une belle parade, comme quoi si Istres avait choisi d'attendre, il n'avait pas abandonné l'idée de remporter l'intégralité de la mise. La dernière action revenait au FC Metz lorsque sur une nouvelle montée de C.Gueye, le ballon arrivait sur Guerierro au point de pénalty, face au but, sans défenseur face à lui. Devinez un peu ce qu'il allait advenir de sa frappe. Non elle n'a pas été mise sur orbite mais directement sur le gardien qui s'en saisissait très facilement. Au point de pénalty, sans opposition, avec un  gardien trop avancé, cela aurait dû être facile de mettre légèrement sur sa droite ou sur sa gauche.....

0-0, un seul point et deux points perdus.

 

 

METZ - LAVAL 4-0 (15/01/11)  

Suite au report de Metz-Istres en raison d'un match de coupe de France reporté, le FC Metz se retrouvait dans l'obligation de l'emporter face au premier non relégable.....Laval.

Est-ce le beau temps qui a booster les attaquants Messins ou frapper les Lavallois, je ne le sais pas mais sur une pelouse rendue difficile par 5 semaines très froides et enneigées le FC Metz l'a emporté très largement quelques jours avant d'affronter Istres (qui est en pleine forme) dans un match en retard qui pourrait nous mettre la tête hors de l'eau ou y enfoncer....

Mais que l'on ne s'y trompe pas, l'ampleur du score est due à des circonstances plutot favorable au FC METZ. En effet on ne voyait pas grand chose jusqu'à un corner de Traoré sur la tête de Gestede qui marquait......

Première occasion, Premier but......cela aide même si les grenats avaient plutot dominé le début de la rencontre

Ensuite ce sont les Lavallois qui vont "péter" un cable et notamment leur N°7 (Belaud) qui commençait par commettre un attentat sur Traoré (qui devait ensuite sortir sur blessure). Franchement c'était limite rouge mais pour une fois on va remercier l'arbitre de n'avoir mis qu'un jaune car peu avant la mi-temps ce même N°7 descendait Bussmann en pleine surface, Pénalty plus nouveau jaune donc rouge. Gestede se chargeait de la sanction 2-0

2 à 0 et à  11 contre Dix la messe était dite. Les Messins qui avaient bien maitrisé sans plus la première période se retrouvaient donc en position très favorable, quant aux Lavallois, eh bien ils essayaient lors du début de seconde période d'éviter une correction mais ils vont voir leur objectif s'effondrer à cause de leur gardien. Dès le début de la seconde période le FC Metz campait dans le camp Mayennais et les situations chaudes se multipliaient.

3-0 vers l'heure de jeu lorsque Duhamel d'un centre tir trompait l'infortuné gardien, ce dernier relachant le ballon derrière sa ligne......belle première  bourde suivie d'une seconde vers la 75ème face à T. N'Diaye même si celle-ci en raison de la proximité de notre attaquant  semblait moins énorme.

Faiblesse technique Lavalloise en début de rencontre, puis effondrement psychologique après l'ouverture du score (une seule occasion Lavalloise, C.Gueye sauvant sur sa ligne, il y avait déjà 3-0...) face à des Messins faisant leut boulot mais sans plus.

J'espère que la blessure de Traoré n'est pas trop grave car son activité et sa vision du jeu a éclairé le jeu des grenats jusqu'à sa sortie. Gestede par ses deux buts devient le meilleur réalisateur des grenats (avec N'Diaye) et commence peut-être à s'imposer comme un titulaire car de surcroit son association avec Duhamel (le nouvel arrivant du mercato) semble intéressante (Duhamel prend la profondeur, alors que Gested joue en pivot et pèse dans la surface, le choix pour le meneur de jeu est plus simple) . Bussmann m'a semblé bien lent au démarrage comme à la course, C.Gueye toujours aussi inconstant dans un match capable du pire comme du meilleur.

Attention, cette ample victoire n'est pas le reflet d'un FC Metz très supérieur à son adversaire mais simplement à des Lavallois hors du coup.

Rendez-vous ce mercredi à 19H00 face à un adversaire en pleine bourre pour mieux étalonner la force et les faiblesses Messines sans malheureusement Duhamel (non qualifié pour ce match) et sans peut-être Traoré......il va falloir puiser dans les réserves.....

 

NIMES - METZ 2-0 (21/12/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

Merci du cadeau juste avant les fêtes :
Nous voici à 4 points du premier non relégable Laval qui sera notre prochain adversaire à Saint Symphorien

 

BOULOGNE - METZ 0-2 (07/12/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

Quelle bouffée d'oxygène, grace à ce résultat nous ne sommes plus en position de relégable (à la différence de but....un petit but !)

Buts de Traoré et Gestede

 

LE HAVRE - METZ 2-1 (03/12/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

 

 

METZ - SEDAN 0-0 (28/11/10)  

Comment peut-on espérer gagner sans marquer ?

Terrible question à laquelle il va bien falloir répondre rapidement si on ne veut pas rejoindre Strasbourg l'année prochaine tout en se préparant  alors à un Tsunami financier.

Encore une fois, le FC Metz n'a pas réalisé un mauvais match puisqu'on peut même dire que c'est le FC Metz qui a dominé toute la rencontre, les Ardennais essayant de jouer le contre.

Bijotat pouvait enfin disposer de Mahamane Traoré qui prenait place derrière le seul attaquant Messin  (T.N'Diaye). Compte tenu de sa longue indisponibilité, j'ai trouvé que Mahamane avait du ballon. Je suis persuadé qu'il va rapidement nous apporter et d'ailleurs sa prestation n'est sans doute pas étrangère au fait que l'on ait pour la première fois de la saison effectuée deux mi-temps d'un bon niveau. Outre le bon match de Traoré, j'ai remarqué celui de la charnière centrale (Brégerie-Fréchaud) et de Fleurival. Par contre Guerriero est complètement passé à côté de même que T.N'Diaye qui visiblement ne pense qu'à lui lorsqu'il a le ballon. A sa décharge, il est vrai qu'il était malheureusement bien esseulé sur le front de l'attaque.

Les Sedannais avaient décidé de reconduire le système de jeu mis en place avec succès par Le Mans, c'est à dire en jouant très haut ce qui fait que tous les acteurs étaient cantonnés dans un petite bande de 20 à 25m. Vous l'avez deviné comme les Messins manquent cruellement de joueurs rapides et qu'en plus nos latéraux étaient occupés par la plus prolifique attaque de L2,  nous avions bien du mal, malgré la monopolisation constante du ballon à nous procurer des occasions (Sedan aussi ....)

Il a fallu attendre la 40ème minute pour voir la première occasion Messine, le centre en retrait de T.N'Diaye étant miraculeusement intercepté, dommage c'était pas mal joué.

La deuxième mi-temps repartait sur les mêmes bases, mais avec les deux équipes plus mordantes. C'est ainsi qu'Ngbakoto bien lancé par Traoré, était taclé par Bellaid sans que l'arbitre ne bronche (à juste titre, mais c'était quand même limite). Quelques temps après, un tir Sedannais, dévié par Brégerie, passait de très peu à côté. Ouf !

C'est ensuite Traoré dans la surface qui était près de s'ouvrir la possibilité d'une frappe à 10m, mais au final cette attaque comme bien d'autres avait fait Pchittt. C'était quand même le bon quart d'heure des grenats, mais les trois dernières actions Messines se révélaient être des symboles de la faiblesse de l'attaque grenat.

Tout d'abord vers la 80ème, Sakho (fraichement entré en jeu) très bien lancé (je ne sais pas par qui, Sorry) aurait pu se présenter seul devant le gardien, si son avance n'avait fondu en quelques mètres, purée quelle manque de vitesse même par rapport à un joueur fatigué !!.

Ensuite c'est Tamboura qui à la limite de la surface, et en bonne position sans vraiment d'opposition expédiait le ballon dans le troisième étage (vide) de la tribune Autoroute !. Purée quelle manque de précision !.

Pour terminer c'est T.N'Diaye qui se présentait seul face au dernier portier Sedannais, certes très en coin, la logique aurait été :
- soit qu'il centre retrait sur Sakho bien placé au point de pénalty ou
- enroule son ballon pour mettre dans le coin opposé.

NON, frappe directe au premier poteau......dans le petit filet. Purée quelle manque de lucidité à moins que cela ne soit le manque de vision ou de technique.

Le pire aurait même pu arriver lorsque sur un coup de pied de coin, la tête de Fauvergue fleurtait avec le poteau de Delle (battu sur cette action)

Finalement le nul est logique, puisque le FC Metz ne peut espérer prendre des points que lorsqu'il n'encaisse pas de but.......

 

METZ - LE MANS 0-1 (05/11/10)  .

Contrairement à ce que le score pourrait indiquer, le FC Metz n'a pas réalisé un mauvais match.

En effet, dès le début de la rencontre, les Messins dans leur désormais traditionnel 4-5-1 prenait la direction des opérations face à des Manceaux, qui avaient décidés de défendre haut. Bref les 20 acteurs (sans les gardiens bien entendu) étaient contonnés dans une petite bande de 25m tout au plus. Il était alors difficile pour les deux équipes de développer du jeu. Les Messins essayaient avec une belle débauche d'énergie afin de compenser leurs déficits tant physique que technique. Quant aux occasions il n'y en eu que deux, une de chaque côté c'est d'abord Le Mans qui a failli ouvrir la marque lorsque que Kebe se présenta seul devant Delle, ce dernier ralentissant suffisamment la balle pour que Brégerie l'empêche de franchir la ligne; ensuite un coup Franc de Gerriero passa très près du poteau droit alors que le gardien était battu.

La deuxième mi-temps commençait avec des Manceaux beaucoup plus volontaire, ce qui faisait que la domination avait changé de côté mais toujours avec aussi peu d'occasions. C'est alors que les Messins allaient pendant 5 minutes faire souffler un vent de panique dans l'arrière garde des visiteurs. C'est d'abord Gueriéro qui à la limite de la surface expédiait un missile que le gardien adverse dégageait de façon fort peu académique. Sur la même action, le tir de Fleurival était dégagé en corner par le portier du Mans (la balle semblait être à côté). Le premier tournant du match avait lieu quelques minutes plus tard (75ème) lorsque sur une remarquable ouverture de Mutsch, N'Gbakoto se présentait seul devant Ovono qui gagnait le duel. Dommage car le changement tactique opérait par Bijotat suite aux diverses entrées  destabilisait l'équipe ce dont profitait Le Mans ....0-1, alors que Metanire le nouvel entrant côté des grenats et Mutch se faisaient balader........visiblement les deux ne se sont pas compris......bravo !!!

Ensuite on a été très proche du 0-2, Merci à Delle pour son duel gagné.

Encore une fois, les Messins ont fait un match fort correct face au nouveau leader de L2, mais les moyens ne sont pas suffisants, face à une équipe qui me faisait penser à celle de De Taddéo qui avait tout ravagé en L2; bref une équipe solide, patiente, disposant à la fois de joueurs très physiques et quelques petits gabarits aux capacités d'accélérations foudroyantes.

Nous revoila dans la zone rouge et cette fois-ci après la 14ème journée, ce qui ne peut-être que considéré comme inquiétant car si on si on perd ou ne gagne pas face aux sans grades et que l'on perd face aux "gros" alors on connait ce qui pourrait advenir en fin de saison.

Ainsi j'aimerais bien entendre notre Président qui ressemble plus à l'homme invisible qu'à un capitaine de navire tentant d'empêcher le naufrage à moins qu'il nous ait pas tout dit et que son plan en trois ans ne soit rien d'autre qu'un plan de liquidation....

 

CLERMONT - METZ 1-1 (31/10/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

 

 

METZ - ANGERS 1-1 (22/10/10)  

Il ne fallait surtout pas arriver en retard, car au bout de 45 secondes le FC Metz menait 1-0 grace à un débordement de Tamboura que Fleurival allait intelligemment reprendre pour mettre en retrait sur T. N'Diaye. Pendant un quart d'heure les Messins vont aisément dominer les débats, même si les occasions franches étaient  rares.

Cependant, petit à petit les Angevins mettaient le nez à la fenêtre et se procuraient plusieurs occasions franches ratées par Keseru :
Une reprise de volée en bonne position dans le petit filet, une reprise dans la tribune, une tête à 10m à un cheveu de la transversale et surtout une reprise à 10m des buts à côté alors qu'il n'y avait plus ni gardien, ni de défenseurs. Bref, il nous a fait une Babacar (HIHI)

Mi-temps 1-0 et j'imagine l'entraineur d'Angers dans les vestiaires......

C'est sans doute pour cela qu'Angers reprenait la deuxième période sur un rythme très élévé, ce qui ne tardait pas à mettre en difficulté la défense Messine et notamment Fréchaud qui fautait ....pénalty. Pas évident pour moi, mais comme j'étais à l'opposé je vais faire confiance à l'arbitre.

1-1  à la 50ème et les quelques sprectateurs présents (moins de 6000) commençaient à craindre le pire tant la domination angevine avait été intense en première période. Etrangement cette égalisation va un peu ré-équilibrer les débats avant que dans les 10 dernières minutes les Messins se mettent enfin à jouer. La révolte vint principalement de T.N'Diaye qui sur deux frappes avaient mis en difficulté G. Malicki le dernier portier Angevin.

Par contre, si j'étais trop loin de la surface de réparation Messine pour apprécier s'il y avait pénalty ou pas pour Angers, je peux affirmer que T.N'Diaye après un contrôle en pleine surface ne peut se retourner et frapper parce qu'il a été bousculé !!!. Sur le coup j'ai vu pénalty mais bon l'arbitre a toujours raison .......

T N'Diaye a finalement été présent sur toutes les occasions Messines même s'il a tendance quelques fois à ....s'endormir. J'ai apprécié l'activité de Sakho, de Tamboura et dans une moindre mesure de Mutch (4 matchs en 10 jours !!!). Quant à Englebert, il est volontaire, généreux mais il n'est pas un milieu offensif et comme Bijotat avait constitué un 4-4-2, on a joué au milieu avec trois milieux défensifs et un défenseur.....on ne peut que trouver normal la domination Angevine...

Diaz et Traoré manquent, on attend au moins le retour de ce dernier (dans un mois) à moins que cela soit le mercato d'hiver qui apportera la solution, en espérant qu'il ne soit pas trop tard......

 

GRENOBLE - METZ 1-0 (20/10/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match, mais être battu par le dernier n'est pas très rassurant

 

 

METZ - DIJON 3-1 (15/10/10)  

Sur Mirabelle TV, Bernard Serin avait fait la promesse d'enlever les sièges des Hordas et GG.
On saura très vite s'il s'agit seulement d'un manque de temps ou si  la parole de notre Président est sujette à caution

Peu de monde et certainement moins que les 6200 spectateurs officiels avec de surcroit une absence totale d'encouragement du fait d'un nouveau mouvement de contestation des différents groupes de supporters. On avait trois jours complet pour enlever quelques sièges, non franchement je ne comprends pas  d'autant qu'il aurait été facile de discuter et d'obtenir l'accord pour un report d'une semaine.

Bref, ce match débutait comme celui contre Reims avec une faible affluence assortie d'un calme troublant. Le FC Metz dans un dispositif en 4-5-1 semblait avoir beaucoup de difficultés en ce début de rencontre et il fallait même un bel arrêt de Joris Delle pour éviter d'être mené au score vers la 15ème minute. La sortie sur blessure de Fallou et l'entrée en jeu de Tandjigora allait changé la donne. Normalement c'était du poste pour poste, mais il est évident que  Merlin (Tandjigora) est plus porté vers l'avant ce qui a failli nous coûté cher, mais au final a débloqué la situation car les Dijonnais ont été aspirés par les trous Messins.......

Ainsi, Gueriero récupérait un ballon pour lancer Sakho qui était descendu alors qu'il allait se présenter seul face au dernier rempart des Dijonnais. Pénalty indiscutable, par contre Mr l'homme en noir oubliait de sortir le rouge.....bizarre pour un tacle par derrière en position de dernier défenseur.

1-0 pour Metz, puisque Bregerie transformait le pénalty (25ème). Le match changeait d'allure avec un FC Metz très entreprenant et sur un mauvais renvoi de la défense Dijonnaise, Fleurival expédiait, de volée, un véritable missile dans les buts adverses et ....2-0 (32ème). Le FC Metz va alors se contenter de controler tout le reste du match.

Les Dijonnais vont  avoir la mainmise totale sur le ballon mais sans se procurer d'occasion dans le jeu. Par contre sur coups de pieds arrêtés, le danger était permanent et il fallait une 2ème intervention de Joris Delle afin d'empêcher les "moutardes" de revenir. Les Dijonnais prenaient de plus en plus de risques ce qui fait que Tamboura fraichement entré en jeu débordait et centrait sur Sakho qui de la tête marquait le troisième but (75ème)

Bizarrement, au lieu de libérer totalement les Messins, ce troisième but a eu pour effet de les déconcentrer et notamment notre portier qui faisait une belle bourde, 3-1 (84ème) . Ouf il restait peu de temps.

Très bon match de la défense et notamment de Bregerie, bon match de C.Gueye (c'est tellement rare qu'il fallait que je le dise), très bonne activité de Sakho seul en pointe qui a provoqué un pénalty et qui a marqué le 3ème but

 

 

TOURS - METZ 2-2 (04/10/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

 

 

METZ - REIMS 0-0 (24/09/10)  

Le chemin vers le National est tracé !

Les Rémois doivent être malheureux de ne pas avoir remporté la mise, car franchement à aucun moment on a eu l'impression que les grenats pouvaient espérer autre chose que le miracle du match nul. Oui miracle car le FC Metz a été à la ramasse quasiment tout le match hormi les 10 dernières minutes durant lesquelles on allait se procurer la seule occasion du match : une tête de Sakho passant à deux mètres des buts.

Miracle car le pauvre Joris Delle a été contraint à une intervention toutes les 30 secondes pendant que son alter égo Rémois était obligé de s'échauffer seul dans sa surface.
 Contrairement à certaines équipes du passé, cette formation Messine ne manque pas de volonté mais est trop limitée. Le courage ne suffit pas toujours. De plus j'ai l'impression que Bijotat a démontré hier soir qu'il n'avait pas de solution, et qu'il a déjà tout essayé ou presque.

Sur le papier l'équipe semblait être disposée en 4-3-3 mais la réalité était tout autre puisque le positionnement réel était en 4-4-2.
D'ou mes questions :
Pourquoi Fallou le jeune défenseur central en position de milieu récupérateur .....le pauvre ?
Pourquoi Englebert le droitier  était positionné le long de la ligne de touche...gauche ?
Pourquoi T. N'Diaye théoriquement notre buteur était-il scotché au milieu le long de la ligne de touche .....droite ?
Pourquoi notre Poulpe (...Gestede) est-il resté aussi longtemps sur le terrain ?
Pourquoi Tamboura alors que Bussmann est un des rares à marquer des buts en CFA ?

Oui, il y a beaucoup de pourquoi, mais la réponse n'est sans doute pas à demander à Bijotat mais plutôt à Bernard Serin car on n'a jamais transformé un bouricot en cheval de course.

Mais ce n'est pas tout car alors que le club a besoin du soutien inconditionnel de ses supporters, Bernard Serin vient de faire une déclaration de guerre aux deux groupes de supporters les plus actifs. Pour le match France-Luxembourg il a été décidé de remettre les sièges au bas des TOB et TEB et qu'ensuite il serait demandé aux membres du Kop de rester assis.......très malin le résultat a été immédiat, un des deux groupes avait décidé de faire la grève des encouragements, quant à l'autre ce n'est que partie remise car ils avaient programmer une  fête avec un groupe de supporter venu de Kaiserslautern...

J'ai une question pour Bernard Serin :
Et maintenant on fait quoi ?

 

 

CHATEAUROUX - METZ 1-0 (17/09/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

 

 

METZ - NANTES 1-1 (10/09/10)  

Docteur Jekyll et Mister Hyde voila comment on pourrait résumer la prestation de nos Grenats.

Tout d'abord une très bonne première période au cours de laquelle les Messins allaient continuellement vers l'avant ne laissant que des miettes à leur adversaire. C'est d'abord Tamboura qui perçait la défense Nantaise (vers la 5ème) mais oubliait T.N'Diaye bien mieux placé que lui. Le tir était malheureusement sans danger. Le jeu était alerte avec un Englebert qui semblait avoir endossé le maillot de meneur de jeu ......excentré sur le côté droit. Peu après c'est Kevin Diaz suite à un centre d'Englebert qui décochait une belle reprise de volée contraignant Assembe le gardien Nantais à un arrêt délicat. C'est ensuite Englebert lui même qui prolongeait trop mollement un centre d'un Sakho extèmement actif et volontaire. La réconpense intervenait vers la 25ème lorsque Sakho bénéficiait d'un caviar d'Englebert en pleine surface....1-0
Sur le but j'ai longuement regardé le juge de touche, car j'avais un doute sur une possible position de hors jeu du Messin, première erreur du trio arbitrale ?.

L'arbitrage, parlons-en tellement il a été sujet à caution hier soir avec un homme en noir prenant à mon sens souvent la mauvaise décision comme lorsque peu après le but un défenseur Nantais empêchait (grace à un magnifique mouvement d'épaule )  le ballon d'aller vers Sakho seul à une dizaine de mètre des buts......hum hum c'est pas pénalty ceci ?

Encore plus évident quelques minutes plus tard lorsque Diaz était descendu en pleine surface, là je pense que Monsieur l'homme sombre a été le seul à ne pas voir, comme en seconde période lorsque Sakho était retenu alors qu'il s'apprétait à récupérer un ballon en pleine surface. Pour ne pas trop l'accabler, je passe sous silence le carton jaune reçu par Englebert.....

Comme on le voit, après le but et malgré la réaction Nantaise, les Messins continuaient sur leur lancée ce qui donnait une rencontre très agréable à regarder. Mais les choses vont se gater, sans conséquence tout d'abord lorsqu'une passe en retrait mal ajustée de Brégerie obligeait Delle à une intervention plus que délicate.....ouf
Ensuite c'était au tour de Fallou alors qu'il n'avait aucun adversaire autour de lui  de prendre le ballon alors que Delle s'apprétait à une intervention très, très facile. Ce dernier lui avait-il indiqué qu'il intervenait, si oui, on connait le responsable. Donc Fallou prenait le ballon, mais ratait son dégagement en le propulsant vers ses propres buts et comme  C.Gueye comme à son habitude n'était pas attentif c'est un Nantais qui poussait le ballon dans le but vide. Comment peut-on faire pour encaisser un tel but, et annuler ainsi toute la dépense d'énergie de ses coéquipiers ?.

La deuxième période commençait bien mais le tir de Gueriero suite à un magnifique action collective initiée par Tamboura frolait la barre du gardien Nantais . Dommage car la suite de la rencontre était à sens unique, Mister Hyde ayant remplacé le gentil Docteur Jekyl dans l'équipe du FC Metz.
Par deux fois les attaquants Nantais se présentaient devant Delle, et par deux fois l'intervention de ce dernier était décisive, même si sur la 2ème intervention le ballon revenait au Nantais qui étrangement était victime d'une Babacar
(une Babacar est un ballon de but immanquable mais raté).

En fin de rencontre c'est à Brégerie qu'il revenait d'avoir la dernière occasion sur une belle frappe enroulée, dommage, Assembe s'interposait.

A mon sens la rencontre a basculé lorsqu'Englebert à baisser de rythme vers la 60ème minute. Les Nantais ont fait alors entrer des hommes frais qui ont fait très mal aux Messins qui avaient déjà beaucoup couru. De notre côté les remplaçants furent invisible comme Nbakoto,  soporifique comme Gestede, ou maladroit comme Mutsch de toute façon entré bien trop tard. Malheureusement cela devrait être (au moins pour les attaquants) une situation habituelle car derrière T Niaye (peu brillant hier soir) et Sakho, il n'y a plus personne. Quant au milieu, on pourra espérer qu'un Traoré ou un Cassan  soit plus brillant. Derrière je pense qu'il devient urgent de remplacer C.Gueye par Mutsch car franchement, il est grand temps que l'on ait un joueur un tant soit peu attentif à ce qui se passe sur le terrain !

 

AJACCIO - METZ 0-0 (27/08/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

1 but en 5 matches, nos attaquants en sont-ils vraiment ?

A noter en fin de rencontre la rentrée de T.N'Diaye....

 

METZ - VANNES 1-0 (20/08/10)  

Enfin un résultat positif, mais le FC Metz est-il guérit ?

Si on est optimiste on remarquera que les changements opérés ont été bénéfiques. D'abord l'entrée de Bussmann sur le côté gauche à la place de Tamboura a apporté beaucoup plus de rigueur. De même le replacement de Mutch sur le côté droit. Bref  il semblerait que l'on ait enfin des latéraux. Au milieu Cassan a amené son dynamisme et sa percussion, il est vrai ce n'était pas difficile de faire oublier la vitesse de pointe de Moktari.

Si on est pessimiste on remarquera que nos attaquants n'ont toujours marqué. Bourgeois n'est qu'un fantôme sur le terrain, Gestede est d'une lenteur de Poulpe et rate même seul à 6m des buts, et quant à Sakho, même si sa bonne volonté (comme celle de Gestede d'ailleurs) ne peut être mise en cause, il est trop inconstant dans un match avec plus de bas que de hauts....
Même si Delle qui remplaçait Marichez a bien oeuvré, en sera-t-il toujours ainsi ?.
De plus en quatre matchs on a eu droit à 4 charnières centrales ce qui ne peut avoir que des conséquences néfastes à terme
(Borbiconi, Fréchaud, Fallou blessés, stop arrêtez le massacre !)

Le premier quart d'heure était pour les grenats même s'il n'y avait aucun danger sur le but adverse.  Passé ce premier quart d'heure, Vannes prenanit résolument les affaires en mains. La première occasion était pour eux quand Samaritano déposait sur place Mutsch (la seule fois...) la tête d'un attaquant Vannetais passait de très peu à côté. Bref on n'était pas à la fête, d'autant que quelques minutes avant ce même Samaritano déposait également Brégerie, mais l'action n'allait pas plus loin grace à Bussmann et Fallou

40ème minute, Mutsch centre sur Diaz qui ouvre la marque d'une belle tête en devançant son défenseur, quelle efficacité, première action dangereuse premier but.

La deuxième période avec des Messins enfin déterminés et volontaires était plus équilibrée. Sahko bien lancé par Bourgeois (sa seule action...) arrivait face au gardien qui du bout des doigts mettait le ballon en corner.

Un quart d'heure plus tard (75ème) un Vannetais obligeait Joris Delle à un arrêt de Handballeur, purée cette balle là, j'étais persuadé qu'elle allait au fond.

Gestede à la 80ème aurait dû permettre à ses coéquipiers de terminer sereinement la rencontre, mais seul à 6m des buts il mettait le ballon à plusieurs mètres au dessus.......

Le patient Metz va mieux, mais la rémission sera peut-être de courte durée sans plusieurs apports offensifs  immédiat et un arrêt des blessures côté défense centrale

 

METZ - TROYES 0-1 (16/08/10)  

J'ai volontairement pris mon temps avant de tenter de faire un résumé de ce qui pourrait être considéré comme le match de la révélation.

Malheureusement, la révélation n'est certainement pas dans le sens souhaité, puisque le promu Troyen s'est logiquement imposé devant un public aussi clairsemé qu'abasourdi !

Pourtant les Messins étaient les premiers en action avec Moktari perçant plein axe mais le tir était très, très, très facilement capté par le gardien Troyen. Quelques minutes plus tard, après une des rares actions collectives Messines, Diaz débordait avant de centrer pour Gestede qui mettait de peu à côté. Le problème est que plus les minutes passaient, moins les Messins avaient le ballon et plus les Troyens devenaient pressant et il fallait une remarquable sortie de Marichez pour pousser l'attaquant Troyen à mettre à côté.....ouille ouille quelle coup de chaleur !

Rien de nouveau en deuxième période si ce n'est un beau tir de Gueriéro fleurtant avec la barre d'un gardien Troyen archi battue, dommage car un peu plus tard une mauvaise relance de Brégerie dans l'axe permettait aux Troyens d'ouvrir la marque (75ème). Pauvre Brégerie jusqu'alors irréprochable (il a passé son match à rattraper les erreurs des autres, la sienne personne ne s'en est occupée)

Le plus triste est l'absence totale de réaction pendant 1/4 d'heure, les Troyens faisant tourner le ballon sous les olés du public. Pendant les arrêts de jeu, Sakho frappait sur le gardien non sans avoir au préalable touché le ballon de la main.Une dernière action Messine était ensuite contrée de justesse par l'arrière garde des visiteurs. Franchement en ce lundi sous les eaux (que de pluies...) il y avait des failles dans tous les compartiments de jeu.

Quant à ceux de devant, on aurait dit des mollusques par leur rapidité d'action.

Bon match de Marichez qui n'a rien à se reprocher si ce n'est qu'il est encore blessé pour 5 à 6 semaines, ce n'est pas la 1ère fois, comme d'ailleurs les blessures de Borbiconi et Frechaud. Bernard Serin ne peut être surpris, lui qui voulait des joueurs "cadre", il n'a pas choisi les plus fiables sur le plan physique.

Bon match de Brégerie (jusqu'à son erreur) et à degré moindre de Fleurival, pour le reste, circulez il n'y a rien à voir.

On est dernier et je me demande bien comment cette équipe va relever la tête, peut-être avec un véritable attaquant (T. Ndiaye ?)

 

LAVAL - METZ 1-0 (14/08/10)

Je suis désolé je n'ai pas vu le match

Dommage, le pénalty pour Laval  semble imaginaire.

Ceci dit, deux matchs, zéro point, zéro but marqué

On est ......dernier !

 

METZ - EVIAN 0-2 (07/08/10)  

Je suis un peu dubitatif concernant l'interprétation de ce score, car d'un premier point de vue, perdre 2-0 chez soi face à un promu qui n'avait rien d'un foudre de guerre est pour le moins inquiétant d'autant  que notre division offensive a été pour le moins inconsistante.

D'un autre point de vue, la qualité du jeu a été bien supérieure à ce que l'on était habitué et peut laisser espérer des jours meilleurs.

Au début de la rencontre, ce sont les joueurs d'Evian qui monopolisent le ballon mais sans danger aucun jusqu'à ce que Monsieur l'arbitre dacide de siffler plein axe un coup franc à 20m de notre ligne de but. Le coup franc est détourné par un joueur Messin juste où il ne faut pas, c'est à dire sur le seul joueur d'Evian libre......paf une occasion, un but et un Marichez loin d'être décisif ....
Ce but fait immédiatement réagir les Messins qui se mettent à dominer outrageusement. C'est débord Mutsch qui replaçait au milieu du terrain déboule et centre en retrait pour Bourgeois qui trouve un défenseur sur sa ligne avant que le tir de Gueriero ne percute la transversale. Toute la diiférence entre une équipe qui n'a pas raté son opportunité et une autre maladroite...

Quelques minutes plus tard c'est le jeune Tangigora qui se faisait malmener dans la surface des Savoyards. D'où je suis (à 100m de l'action), il me semble que c'est épaule contre épaule, mais à la vue des réactions des tribunes les plus proches, j'ai comme un doute....

Evian ne restant pas inactif, cela donne une rencontre plaisante où les juges de touche n'aident pas beaucoup l'arbitre du centre notamment lorsque Evian benéficie d'un corner complétement bidon et qui va permettre à Marichez de se mettre en évidence. OK j'avoue, sur ce coup, il n'était pas mal notre vieux, heureusement, car encaisser deux buts sur deux décisions douteuses des hommes en noir aurait été trop injuste.

La deuxième mi-temps voit rapidement Bourgeois (invisible et très décevant) sortir au profit de Sakho et Tangigora sortir au profit de Moktari. Le jeu des Grenats devenait immédiatement plus brillant. Gestede était à deux doigts de reprendre à 10m une superbe ouverture, puis Sakho mangeait la feuille de match en ratant le but vide de la tête à 6m sur un excellent débordement de Tamboura avant qu'une superbe tête plongeante de gestede ne soit détournée d'extrème justesse en corner par un défenseur (pas de chance, car là il avait vraiment bien jouer le coup) .

Le 2ème but d'Evian en toute fin de rencontre était anecdotique.

Dans ce match, j'ai été déçu par la défense où Borbiconi ne semble plus que l'ombre qu'il a été, Tamboura est limité en tant que latéral souvent mal placé, manquant de vitesse même si sa volonté de porter le jeu vers l'avant ne peut lui être reproché, C.Gueye est égal à lui-même capable d'actions d'éclats comme des absences monstrueuses ou des interventions ratées en milieu de terrain permettant aux actions adverses de débouler.

Le milieu de terrain a été beaucoup plus performant notamment après la rentrée de Moktari qui avait enfin permis à Gueriero de se décharger du rôle de N°10. Dans ce milieu, Mutsch monté d'un cran par rapport à l'année passée a été exceptionnel provoquant la plupart des actions Messines et des fautes (et cartons) des joueurs d'Evian (même s'il avait tendance à ne pas lacher ses ballons). Bonne surprise concernant Fleurival que j'ai trouvé sur l'ensemble de la rencontre bien meilleur que Gueriero (ce dernier se reprenant bien après la rentrée de Moktari.)

Par contre devant c'est morne plaine avec Gestede et Bourgois (j'ai été très déçu de sa prestation) me faisant penser à Paul le Poulpe par leur rapidité. La rentrée de Sakho dynamisait un peu mais franchement ce n'est pas un attaquant qu'il nous faut, mais deux....

 

 

23/07/10

Mes commentaires se sont arrêtés le 10 avril 2010 après Metz-Sedan car il était évident que l'on ne pouvait monter avec Pouliquen. Mêmes causes, mêmes effets et là dessus Bernard Serin ne peut s'exonérer de sa responsabilité. Responsabilité engagée lorsqu'en  juin 2009 il décide de maintenir un entraineur en échec, responsable lorsqu'il décide de se séparer du meilleur buteur au mercato d'hiver (beau calcul pour un transfert de 1.6 millions, on vient d'en perdre 10x plus), nouvelle responsabilité en retardant le limogeage de Pouliquen au point qu'il était impossible de s'arrêter avant le mur. D'accord la fin de saison permettait de remplir deux fois le stade mais maintenant j'attends qu'il respecte sa parôle, que je me permets de rappeler :

Assurer la remontée en Ligue 1, dans les 3 ans !

Je me souviens également en février 2007 (il était vice-président) lorsqu'il avait déclaré que son objectif était de stabiliser le FC Metz  dans les dix premiers de L1 dans les 3 ans. En même temps c'est le projet Saint Symphorien 2012 qui voyait le jour......hum hum.......qu'en est-il maintenant ?

Il reste encore deux saisons pour remonter en L1 mais pour que cela soit possible, encore faudrait-il une équipe capable de se maintenir en L2 !!!

Je préfère un Président qui agit plutôt qu'un politicien bavard....

Vu la saignée, et le peu de recrues, je commence à avoir peur et à me poser des questions sur l'utilisation des 8 ou 9 millions de budget (quel est le poids de la dette, la rémunération des équipes dirigeantes). Bon comme je suis supporter, je suis à nouveau abonné et je me tiens prêt pour faire un petit commentaire sur les matchs que je verrais (à domicile principalement)

Maintenant je vous invite à cliquer ici pour voir la composition de notre équipe

 

STRASBOURG - METZ 1-1 ET METZ-SEDAN 1-1 (10/04/10)

Concernant Strasbourg-Metz, je n'avais pas eu le temps de faire un résumé avant le Week-end.

Après avoir vu la 2ème période de Metz-Sedan je n'en n'ai plus envie.

En effet au cours des 6 derniers matchs, le FC Metz n'a pris que 5 malheureux points, un rythme indigne d'un candidat à la montée surtout dans la dernière ligne droite. Comme nous avons déjà vécu cela la saison passée, je préfère ne faire aucun commentaire de plus que la phrase ci-dessous :

En juin 2009, les dirigeants Messins avaient déclaré avoir coupé les branches pourries, le problème est qu'ils ont oublié le tronc !!

 

METZ - CHATEAUROUX 0-0 (27/03/10)

Le FC Metz est à nouveau malade !

On le pressentait depuis quelques matchs, mais cette fois-ci les dirigeants ne peuvent plus le cacher. Hier soir nous avons eu droit à une répétition des huits derniers matchs de la saison passée avec exactement les mêmes symptômes.

Dès le début de la rencontre, les Castelroussins en position de relégable faisaient un pressing à plusieurs sur le porteur du ballon Messin. A chaque fois  le porteur de ballon grenat se trouvait entouré de 2 à 3 diablotins blanc. En début de match, on se disait qu'ils n'allaient pas tenir, mais non jusqu'à la fin du temps additionnel, le système de jeu mis en place par Jean Pierre Papin allait obliger les Messins à de beaucoup trop longues séances de passes entre les arrières. Bref on s'est emmerdé hier soir, tant les Messins par leur manque évident de volonté n'ont jamais été en mesure de pouvoir bousculer ce 18ème de L2. Les Messins dominaient les débats mais se procuraient peu d'occasions mis à part une bonne tête de Vivian ou cette occasion vendangée par Omotoyossi. Le plus décevant c'est que cette première période fut la meilleure des Messins car après la reprise, seule une percée de Johansen avait troublé la quiétude de JPP et des siens. Quiétude qui n'était pas de mise du côté des Messins, car avec un peu plus de précisions, les Castelroussins auraient pu repartir avec la totalité de l'enjeu sans que l'on puisse crier au scandale. Pour être honnête peut-être y avait-il pénalty lorsque Moktari s'effondrait dans la surface Castelroussine à quelques minutes de la fin de la rencontre, mais ne mettons pas sur le dos de l'arbitre nos propres insuffisances.

Dans cet océan de médiocrité, seuls Cardy, Vivian et dans une moindre mesure Bessat auront été à leur niveau car pour le reste et surtout Messieurs Johansen et Borbiconi les prestations furent déplorable. Comment Yvon Pouliquen pouvait-il sortir Bessat et laisser Johansen gaspiller toutes les munitions ?

Maintenant il faut soigner ce FC Metz malade, mais comment faire quand le Médecin de l'année passée en fut incapable (Yvon Pouliquen) et que ce dernier est toujours au chevet ?

Messieurs les dirigeants, agissez vite avant que le malade ne décède car les premiers mouvements de mécontentements se sont fait clairement entendre hier soir, ce qui n'était pas du gout de certains joueurs, n'est-ce pas Monsieur Borbiconi qui aurait mieux fait de s'énerver sur sa prestation d'hier soir plûtot qu'après l'attitude des supporters......après le match

Quant à notre petit groupe de supporter,  plûtot que de siffler ou d'avoir une attitude négative, nous avions décidé de recommencer nos simulations de but, seul moment de gaieté communicative ! (merci à Bernard d'avoir lancé le décompte que tout le monde commence à connaître dans notre secteur...)

 

GUINGAMP - METZ 2-1 (19/03/10) 

Sorry, je n'ai pas vu le match. (but de Vivian pour Metz)

Les Messins viennent-ils de commencer la même série noire qu'à la fin de la saison dernière, je sens que les supporters vont-être très vigilant dès le prochain match.....

 

 

METZ - NANTES 0-0 (15/03/10)

Un FC Metz des Mauvais jours !

Les Messins étaient de suite en action avec un Razack Omotoyossi très présent; d'abord sur un relais avec Wiltord et ensuite après un raid solitaire rageur. Rien de bien dangereux à vrai dire pour une défense Nantaise qui passait une soirée somme toute tranquille.

Après un quart d'heure de jeu, il fallait se rendre à l'évidence que le système de jeu mis à nouveau en place par  Yvon Pouliquen (YP) n'était pas viable. Le 4-2-2-1 était à nouveau un 4-2-4 et je dois avouer que notre petit groupe de supporter commençait à pester contre le maintien de ce schémas et réclamait l'entrée de Rocchi afin de revenir en 4-3-3.

Bien entendu, il n'en fit rien et les occasions franches des Nantais s'accumulaient.Comment les Nantais ont-ils fait pour ne pas cadrer à deux reprises vers la 35ème et 39ème minutes. Seule réponse une belle frappe de Pied juste avant sa sortie. Enfin YP se décidait à revenir en 4-3-3 juste avant la mi-temps, un beau constat d'échec concernant sa stratégie initiale pourtant on ne pouvait pas dire qu'il ne savait pas (voir mes commentaires de Metz-Le havre par exemple). Sur le coup j'étais d'accord de sortir Pied (il fallait bien sortir quelqu'un) car ce dernier n'a jamais eu 90 minutes dans les......pieds à la différence d'un Mendy par exemple. Malheureusement Mendy était dans un jour sans, et sa seconde période sera du même tonneau que la première, tout cela pour dire que si YP ne s'était pas trompé de système de jeu, il aurait pu faire entrer Pied à la place de Mendy, ce qu'il ne pouvait plus faire.

Le tournant du match avait lieu vers l'heure de jeu lorsque Omotoyossi fut déséquilibré par le dernier défenseur Nantais à la limite de la surface......pas de coup Franc très bien placé, et surtout pas de carton rouge, pourtant la faute était ENORME !

Dans cette deuxième période le FC Metz était plus présent mais sans se procurer beaucoup d'occasion, Mendy se chargeant par ses mauvais choix et contrôles de stopper les actions Messines et comme Wiltord n'était pas mieux....

Pourtant Fréchaud était bien près d'ouvrir le score mais le gardien Nantais sortait le grand jeu, comme Marichez quelques minutes plus tard également. Le dernier mot aurait pu être pour Omotoyossi qui reprenait de la tête au point de pénalty mais ratait totalement le cadre......GRRRRRRR encore une occasion ratée et dans la dernière minute du temps additionnel c'est encore plus rageant  !

 

 

LAVAL - METZ 3-3 (08/03/10) 

Après avoir été mené 3-1 à moins d'un quart d'heure du coup de sifflet final y compris avec les arrêts de jeu, ce match nul a presque valeur de victoire !

Début de match fracassant des Messins qui maitrisent parfaitement le jeu et percutent facilement des lavallois trop attentistes. Il faut dire également que le pressing extrèmement haut des Messins perturbent les Lavallois. C'est d'ailleurs ce pressing qui va amener le premier but car une récupération de balle est immédiatement exploitée par Pied qui décale parfaitement Wiltord. Ce dernier croise son tir 0-1 en faveur de Metz (10ème minute).

Malgré un terrain difficile, le jeu est alerte sans  fautes techniques !

Moins de 5 minutes après le but Messin c'est à nouveau Pied qui trouvait Mendy, la frappe de ce dernier frappait le poteau. Puis vers la 20ème c'est Mendy qui déposait son défenseur pour servir Pied mais un défenseur intervenait in extremis avec un geste de grande classe. Peu après la demi heure de jeu, c'est encore mendy qui va prendre de vitesse toute la défense avant de centrer sur Wiltord seul au point de pénalty. Dommage la passe était un peu trop forte mais les lavallois avaient encore eu très, très chaud. Mais que dire du tir de Bessat contrait de la main par un défenseur qui se jetait.....pas de pénalty pourtant très évident.

Dommage, car sur un contre Hamouna le 7 Lavallois qui avait commencé depuis quelques minutes à faire souffrir Biancalani marquait un superbe but, facilité par un C.Gueye qui avait décidé de se ballader au niveau du rond central alors que la couverture n'était pas vraiment assurée (40ème)
Juste avant la mi-temps, une tête de Mendy atterrissait sur la transversale avant que la reprise de Wiltord ne frappe l'extérieur du poteau.

Malheureusement les Messins vont oublier de revenir sur le terrain, durant une dizaine de minutes. C.Gueye encore était déposé sur place, Vivian oubliait de sauter et quant à Frechaud eh bien il était en retard 2-1 pour Laval ce qui à la vue de la première mi-temps était très sévère !

Que dire encore vers la 55ème minute de jeu lorsque sur un coup Franc de Johansen un autre désenseur touchait la balle de la main.....cela commençait à faire beaucoup.

Il est vrai que les Lavallois étaient totalement réveillés et faisaient souffrir le milieu Messin de moins en moins présent.Et puis vers la 65ème minute notre ami C. Gueye va faire involontairement une passe décisive à un Lavallois dont le tir est miraculeusement arrêté par Marichez, mais repris victorieusement par marcolino. En colère YP sortait C. Gueye au profit de Mario Mutsch. Marichez ne pouvait rien et avait très bien oeuvré jusque là, puisqu'il avait même gagné un face à face.

On commençait de plus en plus à être désespéré, surtout lorsque Mendy suite à un nouveau numéro perdait son face à face. Franchement ce 3-1 n'était pas mérité. C'est alors qu'YP lançait Bourgeois et Omotoyossi.dans le dernier quart d'heure.

Quasi immédiatement Johansen trouvait Bourgeois au point de pénalty, ce dernier se retournait très rapidement pour battre le gardien Lavallois (80ème). Plus tard, sur une passe de Pied, Omotoyossi effectuait un magnifique contrôle orienté de la poitrine avant de crocheter son défenseur et de battre le gardien Lavallois d'un tir enroulé d'une rare violence......en un mot : MAGNIFIQUE

Une dernière frappe de Bourgeois passait de peu à côté à la dernière seconde.

 

 

METZ - LE HAVRE 2-0 (01/03/10)

Le score est flatteur pour le FC Metz !

En effet le début de la rencontre était entièrement favorable aux Havrais, la faute sans doute à l'espèce de 4-2-2-1 très proche d'un 4-2-4 mis en place par Yvon Pouliquen (YP). Choix d'autant plus étrange que nous avions nos deux défenseurs centraux titulaires absents. C'est ainsi que Frechaud était associé pour la première fois au jeune Diagne Fallou.

Début très délicat de notre charnière centrale la faute à des placements  déficients mais aussi à des replis des milieux quasi invisibles ce qui faisaient que les joueurs Havrais étaient souvent en supériorité numérique. Dès la 3 ème minute, sur un corner ils s'amusaient dans notre défense en prenant tous les ballons de la tête puis à frapper tranquillement, heureusement sans aucun danger pour Marichez. Le trournant de la rencontre avait  lieu peu après le premier quart d'heure lorsque Mesloub déboulait sur le flanc droit de notre défense complètement hors de position et allumait Marichez. Ce dernier que j'avais moi-même critiqué à plusieurs reprises réalisait un arrêt de grande classe sur cette puissante frappe. On voyait enfin YP s'agitait afin de replacer son milieu. Enfin quand je dis son milieu, j'aurais dû dire les pauvres Cardy et Johansen renforcés de temps à autres par Bessat et Wiltord. Oui, vous avez bien lu, c'est Wiltord qui revenait très profondément défendre, souvent de manière efficace. A partir de ce moment les Havrais avaient moins de possibilités en raison d'une défense beaucoup plus présente et notamment Biancalani auteur d'un retour providentiel dans les pieds de Gigliotti vers la demi-heure de jeu.

De notre côté, pas vraiment d'occasion si on excepte une belle tête de Mendy passant à un bon mètre de la lucarne de Placide le gardien Havrais qui passait une soirée très confortable. il est vrai que nos quatre attaquants se marchaient souvent sur les pieds et faisaient systèmatiquement les mêmes appels facilitant le travail de la défense Havraise.

Ce n'est donc pas étonnant de voir le sort du match basculer sur un raid de C. Gueye qui après un relais avec Wiltord était descendu 10cm à l'intérieur de la surface alors qu'il filait au but. Bravo Monsieur l'arbitre car il m'a fallu la vidéo pour être certain que la faute était bien à l'intérieure de la surface. 1-0 pour Metz, but de Johansen. pour un parfait petit Hold-up qui aurait pu se transformer en casse du siècle si Mendy n'avait pas vendanger son face à face avec Placide. Franchement un 2-0 aurait été totalement immérité pour les Havrais.

Le début de la 2ème période venait juste de commencer lorsque Johansen lançait en profondeur Omotoyossi qui ratait son face à face......

Après ce bref intermède, les Havrais repartaient à 100 à l'heure ce qui forçait YP à faire entrer Rocchi à la place d'Omotoyossi fort discret jusqu'alors. Il est vrai qu'il avait subi une véritable agression en première période non sanctionnée par l'arbitre (contre Nimes, la même faute avait valu un rouge).

Changement radicale de la physionomie du match car le FC Metz en étant ainsi plus équilibrée dans ce 4-3-3 se mettait à dominer nettement les débats, les situations chaudes toutes ratées se multipliaient. Bref le score devenait un peu plus logique d'autant que les rentrées de Pieds puis Mutsch (en milieu) dynamisaient le jeu Messin avec des Havrais à la rue sous les rush de nos deux compères.

Cependant les 5 dernières minutes étaient difficiles, car les Havrais avaient décidé de se réveiller enfin, ............trop tard pour eux, même si on peut remercier Marichez d'avoir gagner son face à face avec Mesloub. Alors que l'on regardait Monsieur l'arbitre à la fin du temps additionnel, Pied déboulait en éliminant les derniers défenseurs pour service un caviar à Johansen mais le gardien Placide jouait très bien le coup.....enfin pas pour l'arbitre qui à la stupeur générale désignait le point de pénalty et excluait l'infortuné gardien            2-0.....Johansen

Sur nos 5 derniers buts, 4 buts sur pénalty, il va falloir marquer dans le jeu !

 

DIJON - METZ 0-1 (09/02/10) 

Sorry je n'ai pas vu le match....

Troisième victoires à l'extérieur avec enfin un but de Razack Omotoyossi.
Un but seulement en 25 rencontres pour notre star capricieuse...

 

 

TOURS - METZ 1-1 (12/02/10) 

Sorry je n'ai pas vu le match....

 

 

ANGERS - METZ 0-1 (09/02/10) 

Sorry je n'ai pas vu le match....

Seconde victoire à l'extérieur de la saison sur un pénalty pas forcément évident sur les images, bon après tout ce que j'ai dit sur les arbitres, cela va un peu équilibrer...

 

 

METZ - NIMES 3-1  (05/02/10)

Nimes 3ème contre Metz  7ème, c'est un peu le monde à l'envers par rapport à l'année dernière ou le promu Nimois avait eu toutes les peines à se maintenir.

Dès le début de la rencontre la formation très offensive du FC Metz prenait le jeu à son compte. Il semble que l'apport de Wiltord ait booster le reste de l'équipe tant le jeu Messin et l'engagement étaient métamorphosés. Vers la 10ème minute, le centre de Johansen est repris de volée par Sylvain Wiltord. 1-0 pour Metz, la rencontre ne pouvait mieux commencer. A noter qu'il n'a suffit que dix minutes à Sylvain pour faire mieux que Razack Omotoyossi en 22 matchs !

Loin de calmer les ardeurs des grenats, cette ouverture du score les mettait plutôt en confiance.

 21ème minute de jeu, Wiltord encore lui offrait un caviar à Omotoyossi seul à 10m des buts.......complètement loupé alors qu'il avait le but grand ouvert.....grrrrrrrrr ne nous énervons pas !

Quelques temps plus tard notre Béninois qui a défaut d'être efficace était beaucoup plus actif qu'à l'accoutumée, s'enfonçait dans la surface obligeant un défenseur Nimois à tacler par derrière. Ce dernier touchait très légèrement le ballon, sans vraiment changer la trajectoire et la vitesse de ce dernier mais en plaquant littéralement notre attaquant......normalement c'est un pénalty....mais Mr L'arbitre en décidait autrement. Les Nimois avaient de plus en plus de mal à contenir les déferlantes Messine et étaient contraints d'utiliser la manière forte. C'est d'abord Mendy qui prenait de vitesse la défense Nimoise avant d'être descendu de manière violente.....carton jaune pour le défenseur Nimois. Moins de deux Minutes plus tard, rebelotte, l'arbitre allait mettre le 2ème jaune synonyme de rouge quand soudain il se ravisait. Mais ce n'était que partie remise car quelques secondes plus tard, Cardy était victime d'une véritable agression qui a fait craindre le pire pendant plusieurs minutes.....carton rouge direct, enfin !

A 10 contre 11, après avoir été copieusement dominé pendant 40 minutes, le reste de la rencontre ne s'annonçait pas bien pour les Gardois. Enfin, c'était sans compter sur le retour du FC Metz de la période du mois de Janvier.....Egalisation sur coup de pied arrêté à la 45ème.

Heureusement, bien mis en position par Mendy, Jérémy envoyait un missile à la dernière seconde du temps additionnel. Superbe but 2-1 pour Metz, vraiment le minimum.

En début de seconde période, les Messins prirent la décision de contrôler le jeu en se livrant moins afin de forcer les Nimois à sortir, ce qui porta rapidement ses fruits, Pied réussissait en pressant haut à récupérer un ballon, et à lancer Wiltord qui ne ratait pas sa deuxième occasion 3-1.

Deux occasions, deux buts pas mal pour un premier match.

Même si Vivian ratait le 4ème but, la fin de la rencontre allait être totalement Nimoise avec même deux poteaux pour ces derniers.

Après un match comme celui-ci on aurait pu être à 3-3.

En plus de ses qualités de buteur, Wiltord porterait-il chance ?

 

BASTIA - METZ 1-0 (29/01/10) 

Sorry je n'ai pas vu le match....

Face au dernier cela fait vraiment tache...

 

 

METZ - CAEN 1-3  (25/01/10)

Ce début de match face à la meilleure équipe de L2 voyait des Messins curieusement amorphes. Inutile de préciser que les Caennais ne vont pas mettre longtemps à profiter de cette létargie. Comme de plus la défense centrale peu à l'aise depuis un certain temps va les y aider, le score de 0-1 au bout de 7 minutes est logique. C'est seulement à ce moment là que les Messins vont se réveiller et il s'en faudra certainement de peu pour que l'arbitre siffle un pénalty sur Johansen. Honnêtement je ne pense pas à une grosse faute, par contre en face il y avait encore plus surement pénalty....peut-être que l'arbire a hésité vu la première faute non sifflée ?

Le FC Metz joue mieux mais a du mal à faire reculer des Caennais pratiquant un énorme pressing "haut". Il est dommage que Rocchi ait loupé sa tête à 6 mètres des buts, car le FC Metz aurait été récompensé et aurait évité de froler la correctionnelle mais heureusement Bourgeois, oui Bourgeois va sauver ses coéquipiers en revenant très profondément dans la zone de défense. Cela sera grosso modo le seul fait d'arme pour Bourgeois dans cette première période. Quelques minutes plus tard suite à un débordement de Mendy, Bessat reprenait le centre parfait et parvenait à égaliser.

La deuxième mi-temps voyait des Caennais omniprésents controlant somme toute assez facilement la rencontre et faisant planer le danger en permanence sur une arrière garde Messine souvent laissée seule par les milieu. Heureusement il n'y avait que peu d'occasions pour les visiteurs mais malheureusement il n'y en n'avait pas plus pour les Messins sauf pour Sakho à 8 minutes du terme lorsqu'il se présenta seul face au gardien. Dommage car sur le contre Toudic amusait Mario Mutsch et battait Marichez ......bizarre notre gardien sur ce tir....

Quelques minutes plus tard Sakho, seul au point de pénalty ratait totalement sa reprise qui semblait pourtant facile à réaliser. Pas de chance également lorsque Leca, le défenseur Caennais loupait son dégagement qui prenant à contre pied son gardien en partant en arrière....le ballon frolait le poteau.

Le 3ème but est anecdotique. Finalement la différence s'est faite sur la qualité des attaquants Caennais qui ont concrétisé 3 fois sur quatre occasions.....

 

METZ - BREST 0-0  (19/01/10)

Le quatrième Metz contre le deuxième Brest

Il y a des mauvais 0-0, celui-ci fait partie des bons et même des très bons si on fait référence à la première mi-temps du FC Metz.

En fait les deux équipes se sont présentées avec une composition d'équipe très proche d'un 4-5-1. Choix délibéré côté Brestois, un peu moins côté YP (Yvon Pouliquen) qui ne disposait en tout et pour tout que de deux attaquants (Mendy et Bourgeois) d'un certain niveau et d'un petit jeune (Sakho). Après une petite dizaine de minutes le jeu se lançait enfin grace tout d'abord à Mendy qui entrait dans la surface adverse pour être légèrement déséquilibré. D'où on était il n'y avait pas de quoi siffler pénalty même si pour une fois l'homme en noir aurait pu prononcer la sanction sans que le reste du stade ne dise quoi que ce soit vu comment il s'était levé d'un seul homme (nous avions le bon angle, comme Mr l'arbitre).

Les Messins prenaient le jeu à leur compte avec pour la première fois depuis des lustres un jeu digne de la L1 comme sur cette action ou après un contrôle Zidanesque de Rocchi, le ballon finissait sur la tête de Bourgeois qui remisait sur Biancalani qui frappait de volée, le ballon passait très près du poteau et surtout à quelques centimètres de Mendy qui n'aurait eu qu'à faire opposition pour faire entrer le ballon. Malgré un jeu de qualité tant côté Messin que Brestois le nombre des occasions était très faible et ce jusqu'à la fin du match. A nôté une bonne intervention de Marichez avant la pause et une autre du gardien Brestois en seconde période......et c'est tout, la faute côté Messin à un système de jeu ou le pauvre Mendy pourtant auteur d'une très bonne prestation était trop souvent totalement esseulé à la pointe de l'attaque. Et si Cissé avait toujours été là quel aurait été le sort de cette rencontre ?. Aucune idée, mais l'attaque Messine aurait été plus percutante...

Mr Serin faites quelque chose et vite.

 

ISTRES - METZ 2-2 (16/01/10) 

Sorry je n'ai pas vu le match....

Deux buts de Bessat qui a pris provisoirement le relais de Papiss Cissé.
Juste un petit mot pour dire que je n'ai absolument pas digéré le départ de Papiss Cissé. Bernard Serin prétend qu'on ne pouvait cracher sur 1,6M€ mais quant à moi je  dis que prendre de tels risques alors qu'on est correctement placé pour la montée est suicidaire
(sauf s'il sort rapidement de son chapeau un autre avant centre capable de le remplacer)

Au fait, combien rapporterait une montée.........rien que pour les droits TV au moins 7 à 8 M€

Il y en a au moins un qui doit être heureux : Yvon Pouliquen
Car maintenant il serait étonnant qu'en cas d'échec, il soit en première ligne pour les critiques.......

 

 

METZ - AJACCIO 2-0  (04/12/09)

Enfin un bon match du FC Metz !

Rien à dire, pas une vraie occasion pour Ajaccio et une domination balle au pied quasi permanente; les Ajacciens n'ont pas vu le jour

Cela commence par un coup franc de Johansen bien pris de la tête par Cardy à l'entrée de la surface et qui contraignait Debes le gardien Ajaccien à un premier arrêt où il ne fallait surtout pas relacher le ballon (2ème minutes). Quelques minutes plus tard, suite à un bon numéro balle au pied de Mendy, ce dernier centre vers Cissé qui oblige Debes à une nouvelle parade malgré une position excentrée. La domination Messine est juste mise entre parenthèse pendant quelques secondes lorsque Kinkela frappe des 20mètres mais 1 mètre au dessus, cela sera la seule petite possibilité de tout le match des visiteurs !

Vers la 20ème, Mendy (encore lui) fait de nouveau parler la poudre sur son côté, son centre parfait trouve Cissé, qui loupe la reprise......et hop une occasion gachée !. Deux minutes plus tard; il me semble que c'est Rocchi qui centre vers Cissé qui nous gratifiait alors d'une frappe de la tête que je vais qualifier de tête de poussin....et hop nouvelle accasion gachée. grrrrrrr. Vers la 35ème, c'est une belle frappe de Pied qui contraignait Debes à mettre en corner. Peu après c'est Mendy superbement lancé par Johansen qui prenait de vitesse la défense d'Ajaccio, malheureusement la défense jouait bien le coup en l'obligeant à s'excentrer.....forcément le tir était dans le petit filet. Un petit mot sur cette défense qui malgré le classement d'Ajaccio est la 2ème du Championnat (largement devant Metz). On allait atteindre la mi-temps lorsque sur un coup de franc de Johansen Rocchi propulsait la balle dans les buts. Ouf  1-0 largement méritée.

On pouvait craindre que la 2ème période ne soit pas du même niveau de la part des Messins. Mais dès la première incursion des Messins, c'est Thierry Debes qui faisait une énorme faute de main, ce dont Papiss Cissé à 50cm ne profitait pas......purée c'est pas possible !
Plus tard vers la 60ème Papiss Cissé écrasait un peu trop son tir, dommage. C'est ensuite Papiss Cissé qui va nous gratifiait d'une superbe action au cours de laquelle, il va se jouer à lui seul de la défense Ajaccienne, malheureusement, Debes nous gratifiait d'une intervention miraculeuse. Dommage, mais cette fois-ci l'action n'était pas ratée; comme la suivante d'ailleurs lorsque Bessat récemment entré en jeu obligeait Debes à relacher le ballon sur Cissé qui jouait très bien le coup pour pousser la balle dans les filets, 2-0 score tout à fait logique.

 

ARLES - METZ 2-0 (01/12/09) 

Sorry je n'ai pas vu le match, il parait que c'était un non match de la part du FC Metz

 

METZ - CLERMONT 2-1  (26/11/09)

Avez-vous vu Irlande-France ?

Si oui, vous savez à quoi ressemblait cette première mi-temps, entre une équipe de Metz très offensive dans une sorte de 4-3-3 essayant d'évoluer très haut et une équipe Clermontoise ne jouant qu'avec un seul attaquant et balançant les ballons devant..

A ce petit jeu, c'est Clermont qui se procurait les trois plus belles occasions dont deux énormes dans les cinq premières minutes, il est vrai que nos deux latéraux (surtout C.Gueye) avaient du retard à l'allumage et quant à notre défense centrale, elle commençait déjà à nous faire peur. Heureusement, le retour de Marichez dans les cages était déterminant......trois gros arrêts !
Je suis honnête, je ne souhaitais pas son retour.....mea-culpa

Côté Messin, pas grand chose à part un coup franc passant très près du poteau droit et une percée de Rocchi, ce dernier oubliant malheureusement Cissé tout seul.....

2ème mi-temps d'un autre calibre (sans être génial), mais c'était déjà mieux. Les Clermontois se mettaient à reculer et à laisser totalement le jeu aux Messins. La plupart du temps, il n'y avait aucun danger, les Clermontois contrôlaient facilement et nous faisaient peur sur plusieurs contres. J'ai dit que les Clermontois faisaient peur, pardon, j'aurais dû dire, la défense centrale Messine car je n'avais pas l'impression que Vivian et Borbiconi savaient comment jouer ensemble et comment éviter les erreurs de placement et les erreurs tout court !

Fréchaud totalement transparent était remplacé (il sert à quoi ?). Bessat également sortait, même s'il n'avait pas démérité. Les rentrées d'Omotoyossi mais surtout de Pied changeaient le cours de la rencontre (65ème) . C'est d'abord Cissé qui mettait Mendy dans de bonnes conditions, malheureusement le gardien Clermontois s'interposait de belle manière. Puis sur une action de Pied et de Mutsch, le centre de ce dernier terminait sur la tête de Mendy qui battait enfin le dernier rempart Clermontois.

Cette joie était de courte durée, car 5 minutes plus tard, un raté de Vivian permettait à un attaquant Clermontois de se retrouver seul face à Marichez, ce dernier l'obligeait à s'excentrer, mais le but était finalement marqué. Marichez jouait pas trop mal le coup en ralentissant et déportant l'attaquant, mais pourquoi il y a eu but alors ?. Eh bien tout simplement parce que les défenseurs centraux regardaient à la place d'agir, si un seul était revenu sur la ligne, il n'y aurait pas eu but car le ballon n'allait pas....vite.

Heureusement, la grosse erreur de la défense centrale Messine va être compensée par la sortie ratée du gardien Clermontois, permettant à Cissé, sur un corner de Pied de marquer de fort belle manière (80ème) .

La défense centrale Messine va encore nous faire peur en deux ou trois situations, mais le score en restera à 2-1.

Très bonne rentrée de Marichez, un Mutsch toujours aussi volontaire (sauf quelques minutes en début de rencontre), un Mendy battant et scoreur, de même qu'un Cissé bien en jambe ont fait pencher la balance du bon côté. Mention correct pour Rocchi et Cardy

Omptoyossi était présent sur le terrain, mais absent du jeu, Fréchaut a été transparent.

3 occasions, deux buts, pas mal l'efficacité.....

 

SEDAN- METZ 1-1 (06/11/09) 

Sixième match sans défaite, mais Sorry je n'ai pas vu le match

 

METZ - STRASBOURG 1-0  (30/10/09)

1-0 seulement pour ce derby copieusement dominé par le FC Metz.
Comment peut-on ne gagner que 1-0 ce genre de rencontre ?

Dès le début de la rencontre, le FC Metz prend le jeu à son compte, les Strasbourgeois ayant de surcroit décidé de défendre à 11 dans leur moitié de terrain. On joue depuis moins de 5 minutes lorsqu'une tête de Rocchi frole le poteau gauche de Cassard visiblement battu. Les corners sont fréquents, de même que les situations chaudes devant le but Strasbourgeois. C'est d'abord une tête de Pied qui oblige Cassard à sortir le grand jeu avant que Papiss Cissé à 5m des buts n'abatte un Airbus......pas grave sur ce soup car il était hors jeu, mais sur l'action où l'on vit le ballon circulait dans tous les sens dans la surface, les Strasbourgeois avaient eu chaud. Auparavant, Papiss loupait une frappe en pivot qui ne me semblait pas impossible à réaliser. Après avoir abattu un Airbus, notre Papiss Cissé va se décider à réveiller les Marmottes, en effet magnifiquement lancé par Pied, Papiss va buter sur un Cassard tout heureux du manque total de clairvoyance de notre attaquant. Bref le FC Metz domine très très très nettement notre fantomatique voisin.

A la mi-temps 0-0, on pouvait craindre  un réveil Strasbourgeois ou une baisse du régime du FC Metz. Eh bien non, car le FC Metz repartait....pied au plancher. Pied justement va délivrer à la 50ème un missile en pleine lucarne. 1-0 et but somptueux. Dommage que Papiss va encore croquer une grosse occasion vers la 70ème. Bon les occasions sont moins nombreuses, mais le FC Metz est toujours aussi maître du jeu. Une seule possibilité pour Strasbourg, un tir dans le petit filet à la 90ème .....

Pauvres Strasbourgeois pourtant heureux de ne pas repartir avec une valise. Côté FC Metz, on pourra regretter, outre les raté de Cissé, l'incapacité chronique à centrer correctement que cela soit côté gauche ou côté droit. Beaucoup d'erreurs techniques de la part de nos attaquants et notamment de Mendy qui systématiquement pousse trop loin son ballon (on ne lui reprochera pas par contre son activité ...)

Dans ce match le milieu a été ultra dominateur avec un Rocchi impressionnant et un Cardy aussi battant que précieux car au four et au moulin. Mention bien également à nos latéraux Mutsch (incroyable son activité) et C. Gueye (dommage que ses centres ne soient pas plus précis)

Johansen et Vivian ayant été un  peu en dessous, Cissé ayant été nettement en dessous.....
Mention bien également à Brégerie à qui il était continuellement demandé de prendre la responsabilité de la relance.

Quant à Pied, dommage qu'il ne nous appartienne pas, car c'est sans doute le plus brillant de la bande àdéfaut d'être le plus constant dans un match, il est jeune et cela viendra et................quel BUT , on en redemande !!!!!!!!!!!!!!!

 

 

CHATEAUROUX - METZ 1-2 

Enfin une victoire à l'extérieur et surtout deux mi-temps complètes.

Comme je n'ai pas vu le match, il n'y aura pas d'autres commentaires sauf pour dire que les buts de Cissé et Cardy sont magnifiques et que le but de chateaurioux à la fin du temps additionnel de la 2ème mi-temps est sans conséquence sur le plan comptable

 

METZ - GUINGUAMP 2-0  (23/10/09)

Première mi-temps insipide de la part d'un FC Metz malmené balle au pied pendant près d'une demi-heure.

Incompréhensible cet état de léthargie alors qu'Yvon Pouliquen (YP) avait "musclé" son milieu. Etrange de voir évoluer le FC Metz à domicile avec seulement un véritable attaquant. Peut-être qu'YP  voulait privilégier la vitesse d'exécution, plutôt que la puissance. Pour manquer de puissance le FC Metz en manquait, et il fallait même une belle intervention de Sissoko pour éviter le pire. La défense Messine résistait mais était souvent à la limite de la rupture même si Sissoko avait finalement peu de travail, car il y avait toujours un défenseur qui finissait par faire le bon geste qui sauvait. Mais il est vrai que les Guinguampais étaient quelques fois maladroit au moment de la dernière passe.....ils ne sont pas dans le dernier quart du championnat pour rien. Seule occasion Messine, un tir de Bessat que Trévisan détourne de justesse en corner.......à la 45ème minute.

Bref, on aurait pu arriver à la mi-temps, on aurait éviter de s'énerver devant le peu de consistance du jeu Messin.

Heureusement, sans être exceptionnelle, la deuxième période va être de meilleure facture.

Cela commençait d'abord par un dégagement sur sa ligne d'un défenseur Breton sur à un coup de pied arrêté, puis dans la même minute, un coup de tête de Vivian trouvait la base du poteau. Plus tard, c'est un coup Franc de Johansen qui percutait la transversale de Trévisan archi battu. Quand on ajoute une frappe à 15m de Rocchi qui passait au dessus,  un coup Franc de Bourgeois près du cadre, et une belle frappe de Bessat difficilement repoussée par Trévisan, on voyait donc une 2ème période avec des Messins bien plus présents.

Il fallait cependant attendre le changement tactique de Pouliquen revenant à un système de jeu en 4-4-2 avec Mendy et Cissé en pointe (Bourgeois reculant d'un cran) pour voir la décision se faire.

Sur un centre de Bessat, Mendy était poussé à terre par derrière par un défenseur fort peu inspiré sur ce coup. Il est vrai que Mendy était pret à reprendre le ballon. Pénalty indiscutable, bien vu Mr L'arbitre pas vraiment à l'aise jusqu'alors. Cissé s'avançait et trompait le gardien non sans mal, puisque Trévisan touchait bien le ballon, sans pouvoir empêcher ce dernier de pousuivre sa course.

A partir de ce moment , il n'y avait plus vraiment de match, et Mendy bien lancé par Johansen prenaitt de vitesse le dernier défenseur avant d'adresser une merveille de passe décisive à Papiss Cissé qui ne loupait pas le but....vide

 

 

NANTES - METZ 2-2 

Les Nantais ont-ils été les victimes du syndrome Messin ?

Toujours est-il qu'après 11 minutes de jeu, je FC Metz menait 0-2 de façon totalement logique. En effet, le FC Metz était alors totalement maître du jeu.

Sur une ouverture lumineuse de Rocchi, Pied à la limité du hors jeu s'en allait battre l'infortuné gardien du FC Nantes...un certain Jerome Alonzo bien connu du côté du PSG. Bravo au juge de touche, car il m'a fallu une image arrêtée pour m'apercevoir qu'il n'y avait pas hors jeu.

La suite voyait des Messins en confiance malmenant des Nantais étrangement à la dérive. D'ailleurs sur un corner Borbiconi recevait un ballon "cadeau" de la part d'un défenseur Nantais....boum 0-2

Le tournant allait avoir lieu vers la 25ème minute. En effet de la 11ème à la 25ème minute, le FC Metz controlait parfaitement la rencontre ne laissant que quelques miettes aux attaquants Nantais. Non, il a fallu un coup de pouce de Brégerie pour relancer les Nantais. Pauvre Bregerie, irréprochable jusqu'alors et qui à la place de relancer loin devant va "s'empaler" sur un Nantais, Darcheville profitant de suite de l'offrande 1-2 dommage vraiment dommage car à partir de ce moment là, les Nantais vont être beaucoup plus présents même si la mi-temps va arriver sans trop de soucis pour la défense Messine.

La deuxième mi-temps va être beaucoup plus compliqué car les Nantais vont se rendre maître absolu du ballon jusqu'à l'égalisation logique à la 62ème minute, Marichez se trouant magnifiquement. On se dit alors que le FC Metz va faire naufrage d'autant que sur l'action du but Nantais, Marichez se blessait et devait sortir, eh bien non, car curieusement même si les nantais ont toujours le ballon, ils ne sont pas très dangereux.

Sissoko le nouveau gardien Messin, devait alors s'employer à deux reprises pour des frappes de Zerka. Mais la plus belle des occasions était Messine, car à 3 ou 4 mètres des buts Nantais, Papiss Cissé fraichement entré en jeu reprenait du genou directement sur Alonzo qui faisait un arrêt réflexe.......mince encore un éléphant loupé dans un couloir.

Ce match, on vient de le voir, on aurait pu l'emporter, mais on aurait pu également le perdre sans une intervention magnifique de Sissoko dans les pieds de Dearcheville.....on était dans le temps additionnel. Finalement match nul logique, chacun ayant eu sa mi-temps.

 

METZ - LAVAL 3-2  (02/10/09)

C'était quoi cette première mi-temps (0-2)  ?

Une insulte envers tout le maigre public présent !!!.
La question étant : A cause de qui ou de quoi ?

En premier lieu, je comprends de moins en moins YP (Yvon Pouliquen) qui avait décidé hier soir de reconduire son 4-3-3 de plus en plus sinistre.
Mettre Bourgeois en avant centre, je ne pouvais que m'en féliciter, par contre certains de ses autres choix sont plus que douteux. Pourquoi mettre Papiss Cissé sur le flanc gauche.....merde
(je m'excuse) mais ce n'est absolument pas un joueur de couloir ....résultat zéro pointé. Pourquoi mettre Fréchaud (au fait il a joué  hier soir ?) à la place de Rocchi et excentrer ce dernier (la plupart du temps irréprochable) plutot sur les côtés résultat Rocchi insignifiant.
Pourquoi avoir laissé Mendy toute la première mi-temps sur le terrain ? S'il a été bon l'année dernière, ce n'est plus qu'un fantome.

Donc 4-3-3 en première mi-temps avec deux avants axiaux sur les côtés, comment ne pas s'étonner qu'en phase défensive Mendy se fasse avoir fréquemment comme un "bleu". Bref  on n'a vu que les lavallois dans cette mi-temps et il était parfaitement normal qu'à la 10ème minute ils ouvrent la marque sur un corner concédé par Vivian juste après qu'un grand Lavallois se soit fait lui-même un croche pied juste à 5m de Marichez....
Sur ce coup de pied de coin, Biancalani, lui le joueur d'expérience allait oublier son attaquant et ne même pas sauter....Boom Marichez était fusillé par un coup de tête.

Le 2ème but pour Laval allait survenir à la suite d'un coup franc concédé je dirais inutilement par Vivian. Excentré sur  sur la gauche de Marichez, ce coup Franc aurait dû être exécuté par un gaucher mais le placement chaotique du mur (la faute à Marichez ou Biancalani ?) faisait qu'un droitier prenait le tir et marquait à ras du poteau gauche de Marichez....et hop 0-2 logique vu le nombre des occasions de Laval contre on va dire pour être gentil une seule pour Metz (tir ou centre tir de Johansen)

YP décidait pour la seconde période de sortir l'homme invisible (l'international Portugais Fréchaud) ainsi que le coureur de fond mais pas footballeur hier soir (Mendy) par Pied et Bessat. Avec de vrais joueurs de couloir, cela allait un peu mieux, j'ai bien dit un peu mais suffisamment pour que Bourgeois fort peu en vue jusque là aille de son exploit personnel :
Un bon control, une élimination de son adversaire direct et un tir instantané qui faisait mouche, le gardien Lavallois ne me semblant pas irréprochable sur cette frappe. De toute façon peu importe car ce but réveillait brutalement les Messins qui assiégeaient alors les Lavallois qui semblaient  à la dérive.
Enfin du jeu côté Messin et 7 ou 8 minutes plus tard après le 1er but de Bourgeois, c'est à nouveau ce dernier qui trompait le gardien adverse avec l'aide du poteau, on était alors à la 62 ou 63ème minute. Quelques temps plus tard c'est Borbiconi sur un corner qui était à un cheveux de trouver la faille.

Mais tout d'un coup, plus rien, les Messins étaient à nouveau en état de létargie,  recommençant à balancer des ballons devant et ce n'était pas la rentrée de Razak qui améliorait les choses.....jusqu'à la 85ème minute ou sa tête semblait trouver la main d'un défenseur Lavallois sur sa ligne....pénalty et expulsion, Johansen se chargeait de la sanction pour une victoire aussi inespérée  que porteuse de doutes.

 

LE HAVRE - METZ 2-0 

Je n'ai pas vu le match, sorry

 

COUPE DE LIGUE METZ - VALENCIENNES 2-0 

Sorry, mais à 18H45 je ne peux venir voir un match.......

Bon résultat face à une L1, mais à tempérer car il manquait une dizaine de joueurs côté Valenciennois en raison de la proximité du match contre Marseille (au fait, ils ont gagné 3 jours après face à Marseille)

 

METZ - DIJON 0-0  (18/09/09)

Que penser de cette rencontre.

Rien de bien !

Si le résultat de Metz-Tours pouvait être décevant, il n'en n'était rien de la manière ce qui était très loin d'être le cas hier soir.
Franchement derrière quoi Yvon Pouliquen va-t-il pouvoir se cacher cette fois-ci ?
Il va bien falloir trouver ce qui peut bien clocher dans cette équipe, car s'il devait avoir eu un gagnant hier soir, cela aurait dû être Dijon.....
Pourquoi mettre Pied à gauche ?
Pourquoi mettre autant de joueurs à vocation offensive sur le terrain alors qu'ils ne savent pas défendre (ce qui est normal) mais ce qui est plus grave ne savent pas marquer.....
Le résultat a été évident avec une équipe coupée en deux et un milieu avec seulement deux joueurs (Rocchi et  le  fantomatique Johansen) qui était systématiquement survolé....
Dans ce schémas beaucoup plus proche d'un 4-2-4 que d'un 4-4-2, les pertes de balles étaient systématiquement bien exploitées par les Dijonnais qui se retrouvaient trop facilement au contact de l'arrière garde Messine, constamment obligée de colmater....après cela il est normal que Biancalani et Mutch n'aient pas trop eu l'occasion de porter le danger devant....

Quant à Mr Gros Mollet, il faudra qu'il pèse plus sur la défense, car si Papiss Cissé rate les occasion, lui au moins il en a.......

A la décharge de cette équipe, il me semble bien qu'il y a un pénalty oublié pour une faute sur Razak Omotoyossi vers la demi-heure de jeu....

 

METZ - TOURS 1-1  (11/09/09)

Le début de règne du Président Serin serait-il placé sous le signe de la poisse et des erreurs d'arbitrages ?

Déjà à Brest, on encaisse un but que l'on va dire "pas de chance" et on se voit priver d'un pénalty certain, voir même d'un 2ème (dixit Eurosport qui en voyait deux).

Le match contre Tours débutait sans trois de nos défenseurs (Borbiconi et C. Gueye Blessés et  Mutsch qui avait joué deux jours avant en sélection) et sans Razak Omotoyossi à nouveau victime de problèmes administratifs (ils ont bon dos ces problèmes....). Heureusement Fréchaud pouvait prendre l'axe central de la défense avec Vivian contraignant Brégerie à jouer à droite. Vu le bon Match de Momar N'Diaye en coupe de Ligue Pouliquen le plaçait en milieu droit, Pied uniquement droitier  prenait le milieu gauche.......

Bof, on avait plutot l'impression à un retour du bon vieux 4-3-3 (voir même 4-2-4) de sinistre mémoire. D'ailleurs les Tourangeaux ne manquaient pas de poser la première banderille .....sans conséquence heureusement.

Cette première mi-temps est très vivante et agréable, le FC Metz pratiquant un jeu de qualité. Avant la fin des 10 première minutes, Momar N'Diaye se trouve en excellente position mais......écrase trop sa frappe

Momar va être copié quelques minutes plus tard par Cissé.....re-belotte.....purée cela commence à gacher....

Vers le premier quart d'heure, frappe du gauche de Pied, le ballon semble prendre la direction de la lucarne lorsqu'il est détourné et rabattu en dehors du terrain par la main d'un défenseur Tourangeaux........Main totalement décollée du corps puisqu'horizontale......Pas possible que l'arbitre ne l'ait pas vu !

Dommage, mais à ce moment là le FC Metz joue très bien et  se procure de nombreuses occasions : Pied, Cissé, Johansen sont tout près d'ouvrir la marque même s'il faut bien concéder une belle occasion pour Tours vers la 35ème.

Début de 2ème mi-temps, Momar N'Diaye idéalement placé à 10m des buts tente un retourné à la place de faire une tête ou même controler puis frapper.....ouhhh la vendange. Vandange on ne connait visiblement pas à Tours et certainement pas Belghazouani. Mais là pas de chance...
Alors que Vivian est à terre visiblement bousculé, le tir d'un tourangeaux est détourné par l'infortuné défenseur Messin sur la transversale, le ballon va alors revenir sur Belghazouani totalement libre.....PAF il n'a pas raté lui, ......lui il marque un joli but.....

Mais dans cette mi-temps, même si on ne peut nier la bonne volonté des notres, on a eu droit à un festival de centres et de tirs fiévreux directement sur le gardien. Heureusement la rentrée de Mutsch va être déterminante, les défenseurs Tourangeaux ayant le plus grand mal à gérer ses montées et à la dernière minute du temps réglementaire Mendy, suite à un excellent travail de Papiss Cissé va propulser le ballon au fond....Ouf mais sur ce coup, heureusement qu'il était à 2m des buts, car les résidents de la tribune Ouest Haute aurait reçu un ballon....

 

NIMES - METZ 1-1 (31/08/09)

Face au dernier de la classe, le FC Metz n'a pu faire mieux que le nul.

Déception à relativiser dans la mesure où Nimes n'avait jusqu'alors joué qu'un seul match à domicile.
Papiss Cissé a égalisé et Razak Omtoyossi a raté une énorme occasion qui aurait pu nous donner la victoire....
Comme je n'ai pas vu le match il n'y aura aucun autre commentaire

 

Coupe de la Ligue 32ème : METZ - TOURS 2-1  (27/08/09)

Les Tourangeaux avec Julien François commençaient très fort le match et marquaient sur leur 2ème occasion ! 0-1

Il faut dire auparavant qu'Yvon Pouliquen avait décidé de se passer de beaucoup de titulaires :
Pas de Cardy, pas de Rocchi, pas de Pied, Pas de Biancalani, pas de Borbiconi, pas de Cissé et pas de Mendy....
Soit 7 titulaires sur 11, c'était la grande lessive. Il est normal que le milieu et surtout la défense aient eu quelques hésitations.

Zimmer en latéral gauche et Fallou en milieu récupérateur étaient trop tendres....

C'est d'ailleurs une perte de balle de fallou qui va provoquer le but de Tours. Dommage car la première énorme occasion était Messine lorsque Bessat allait contrer le gardien adverse....le ballon mourant juste à côté du poteau....pas de chance, puis quelques secondes plus tard c'est Mutsch qui alertait le gardien adverse avant que Momar N'Diaye ne pousse trop son ballon grrrrrrrr grosse occasion loupée. Vous connaissez la suite, à la deuxième occasion pour Tours cela a fait tilt   et hop 0-1

Cela ne va pas décourager les Messins qui vont entreprendre une énorme domination tout le reste de la mi-temps. Quelle reprise de volée de Momar N'diaye que j'ai bien cru dedans....mais il y avait ce satané gardien !!!!

C'est encore N'Diaye qui va placer juste avant la mi-temps une nouvelle tête vraiment pas dégueulasse puisque le gardien Tourangeaux allait devoir faire un arrêt de grande classe. Dommage......

La 2ème mi-temps va recommencer sur le même mode opératoire que la première, c'est à dire une forte main mise du jeu par les Messins. Vers la 55ème Omotoyossi était légèrement trop court, car à 5 mètres des buts cela aurait pu faire mal. C'est alors que Pouliquen décida de sortir Fallou et Bessat, pour les remplacer par Rocchi et Pied. A partir de ce moment, cela fut une attaque défense, les pauvres Tourangeaux reculaient jusqu'à la rupture lorsqu'un centre de Momar N'Diaye était repris victorieusement par Bourgeois...1-1

C'est encore Momar N'Diaye qui allait  provoquer le CSC d'un défenseur Tourangeaux 2-1, la messe était dite même si une dernière action de Tours était renvoyée par le poteau.....

Très bon match de Momar N'Diaye, sans doute l'homme du match. Prestation encourageante d'Omotoyossi.

Il y a de la concurrence pour Mendy et Cissé d'autant que Bourgeois n'a pas raté son occasion....

Si contre Bastia, seule la deuxième mi-temps était bonne, là c'est toute la rencontre qui fut de bonne facture.
Nul doute qu'avec un jeu comme celui là mais avec moins d'occasions ratées, le public va revenir ...

 

METZ - BASTIA 1-0  (24/08/09)

Que voulaient les Bastiais en venant à Metz :
Ne pas prendre de but en détruisant le jeu adverse.

Il faut bien avouer que pendant une mi-temps complète, ils y sont bien parvenus.
Tous derrière avec des Messins ultra dominateurs mais incapables de trouver des solutions pour percer la défense visiteuse.Juste une énorme occasion gachée par Papiss Cissé, cela devient malheureusement une habitude...dommage pour l'excellent travail de Jérémy Pied..

Heureusement la 2ème mi-temps commençait très fort, puisque Pied (à nouveau) adressait une passe en profondeur à Johansen qui jouait parfaitement le coup d'abord pour éviter les défenseurs puis en enroulant parfaitement la balle.....1-0 et un superbe but ....

Le jeu Messin va alors s'illuminer.....et on pourra se demander comment ont fait nos attaquants pour ne pas ajouter d'autres pions dans le but corse !!!!.

Papiss marquait en position de hors jeu suite à une action collective magnifique des Messins...dommage, mais il y avait vraiment hors jeu (Papiss fais attention tu es trop souvent hors jeu !!).

Vivian va ensuite placer une bonne tête très proche des buts avant que Victor Mendy ne pousse trop son ballon alors qu'il se présentait seul fasse au gardien ....
grrrrr que c'est énervant !

C'est ensuite Omotoyossi qui va rater la cage pourtant pas très éloignée......3 mètres au maximum, serait-il déjà contaminé par nos compères Sénégalais ?

Du côté Corse....rien de rien même pas une occasion....

Vraiment une super deuxième mi-temps avec un Johansen incontestablement l'homme du match. A noter que le jeu de Borbiconi avait pris du volume.
Il y avait bien longtemps que l'on n'avait pas assisté à une telle 2ème mi-temps surtout si on considère la chaleur...

 

BREST - METZ 2-1 (14/08/09)

Ce n'était pas un mauvais match de la part du FC Metz, mais les ratés de nos deux attaquants (Mendy et Cissé chacun seul face au gardien à un moment où l'on aurait pu mener), la malchance (Marichez fait un super arrêt en détournant le ballon sur la transversale, mais ce dernier revient parfaitement pour le seul Brestois dans la surface...) et l'arbitrage (au moins un pénalty oublié, certains parlent même de deux, sans compter le coup Franc très peu évident amenant le second but Brestois) ont eu raison de la volonté dun FC Metz.

Malheureusement trois points en trois matchs, c'est un rythme d'un relégable, pas d'un candidat à la montée et si il y a eu des circonstances défavorables, il y a quand même de gros points d'interrogations....(Cardy par exemple, volontaire mais ne réussissant rien du tout...)

 

METZ - ISTRES 2-0  (14/08/09)

Que faut-il retenir de ce match ?
La première ou la deuxième mi-temps ?

Heureusement qu'un match dure 90 minutes, car à la fin de la première moitié du match la quasi totalité des spectateurs avaient surtout remarqué un FC Metz poussif,  incapable de contourner ou de percer le bloc équipe des Provenceaux. Bien en place, ceux-ci ne rechignaient pas à porter le danger dans la moitié de terrain Messine ou Borbiconi paraissait très souvent en difficulté. Heureusement Vivian et Biancalani veillaient.....
Quant à Mutsch après un premier quart d'heure difficile, il a su prendre le dessus sur ses adversaires avec une énorme débauche d'énergie et un apport offensif conséquent. Vraiment ce joueur est une très bonne surprise, tout comme Jérémy Pied titularisé à la place de bessat suspendu. Malheureusement dans cette première période, Cardy était trop brouillon et Johansen invisible obligeant le dernier compère du milieu de terrain (Rocchi) à des interventions certes salvatrices mais souvent à la limite....
Devant le constat n'était pas plus brillant avec un Mendy lourd et emprunté loupant une énorme occasion en reprenant trop mollement un ballon qui ne demandait qu'à rentrer vu qu'il n'y avait même plus de gardien ......Quant à Cissé : totalement transparent

Voila pour cette première période...

Heureusement dès le début de la reprise, le bloc équipe Messin devenait beaucoup plus agressif, tout en évoluant plus haut, ce qui faisait que les joueurs Provenceaux étaient comme on dit dans le jargon footballistique "sérrés" et perdaient donc rapidement les ballons. Sur l'un d'entres eux, Cissé était mal inspiré en frappant immédiatement.....dommage mais ce n'était que partie remise car sur un bon ballon de Pied vers Johansen, ce dernier allait délivrer une merveille de passe pour Papiss qui frappait instantanément au but et ouvrait la marque. Déjà à la peine, Istres allait disparaitre laissant aux Messins un monopole constant du ballon. Le Deuxième but de Vivian sur corner de Pied était la conséquence logique de la nette domination Messine.

Incontestablement les deux jeunes nouveaux (Pied et Mutch) ont fait bonne impression de même que le vieux nouveau Biancalani qui a démontré de bonnes disposition même sans aucune préparation et aucun match depuis le mois d'avril !

J'espère que Johansen sera capable de rééditer sa deuxième mi-temps. Mention bien également à  Rocchi

 

VANNES - METZ 3-0 (07/08/09)

Je pensais mettre ma prose de l'année dernière sur une nouvelle page, mais à la vue de la tournure des évènements directement dans la continuité, je vais vous laisser la lecture.

Je n'ai pas vu le match, pas grave, il parait qu'il n'y avait rien à voir.

Il se pourrait fort bien que des têtes tombent plus vite qu'on ne le pensait.......

 



Vu sur le Forum du FC Metz http://www.forum-fcmetz.com/showthread.php?t=80081

 

METZ - GUINGAMP 2-0 (29/05/09)

Victoire d'autant plus poussive qu'il aura fallu attendre les dix dernières minutes pour voir l'ouverture du score face à une équipe démobilisée et réduite à 10 dès la 7ème minute. Deux buts de Mendy qui ne serviront à rien puisuqe nous resterons en L2, du moins si la DNCG ne décide pas un passage à l'échelon inférieure.

Alors que nous buvions un coup au café du Stade quelques minutes avant le début de la rencontre, un groupe de supporters (200 personnes environ) parti de la gare arrivait au stade hurlant : "Nous on est là, mais vous ne le méritez pas" !

Comme ils étaient totalement pacifiques, nous ne pouvions qu'applaudir.

Inutile de vous préciser que l'ambiance de la rencontre n'était pas bonne, beaucoup de supporters ayant décidé de dire ce qu'ils avaient sur le coeur. Bref des dizaines de banderoles à la gloire (c'est ironique bien entendu) des joueurs, du staff, de la direction etc...

Les joueurs ont bien été soutenus (...ironie) avec des chants parfaitement circonstanciés ..."les danseuses dégagez....", "Cassez-vous" etc...pendant 90 minutes !

De notre côté, notre minuscule groupe de supporters n'a pas hésité à méler sa voix à quelques invectives.....

Par contre nous ne pouvons tolérer les tentatives d'envahissement du terrain (pendant et après le match) et le véritable feu d'artifice dirigé vers les joueurs à l'heure de jeu. D'ailleurs, il faudra que l'on m"explique comment ils ont pu faire pour rentrer un tel arsenal dans l'enceinte du stade ?

Maintenant nous savons ce qu'est le projet 2010 :
Le projet 2010 est un projet national
(ironie, car j'ai un profond respect pour les équipes qui y jouent !)

Comme je suis supporter, j'ai décidé de continuer à soutenir mon club et à reprendre mon abonnement fusse-t-il en national

 

AJACCIO - METZ 1-0 (22/05/09)

Ils sont entrés dans l'histoire du FC Metz !
Tel est l'exploit incroyable des joueurs dont les noms vont suivre, car depuis plus de 42 ans jamais le FC Metz n'a passé deux années consécutives en L2.
Pouliquen, Cardy, Barbosa, Johansen, Sissoko, C. Gueye, B Gueye, Rippert, Strasser, Chrysostome, Brégerie, Bessat, Renouard, Cissé, Jestrovic, Bourgeois, Chapuis...
(je n'en n'ai pas cité certains car sans être forcément au niveau ils se sont toujours battus)
Puisse l'histoire se souvenir de ces gens comme ceux qui avaient tout en mains à 8 journées de la fin, mais par manque de volonté ont détruit le FC Metz.

Je parle de destruction car je crains fort que les conséquences financières de cette absence de  montée ne provoquent la réaction des gendarmes de la DNCG.

Vendredi prochain, j'irai voir le FC Metz, non pas pour encourager mais pour montrer mon mécontentement.

Non je ne ferai aucune action violente, et je ne sifflerai même pas mais il est probable que je reprenne pendant toute la rencontre certains slogans du KOP que j'estimerai de circonstance. Nos pseudos joueurs n'avaient pas envie de monter, qu'ils se rassurent, je n'ai plus envie de revoir la plupart d'entres eux !

Bravo à Ajaccio d'avoir montrer que l'envie peut renverser des montagnes.....(ils avaient 6 titulaires en moins !)

 

METZ - TROYES 1-1 (15/05/09)

Après un match comme celui-ci, il est dommage que Troyes soit en position de relégable !

Le Fc Metz a encore une fois été à côté de la plaque, à commencer par la défense centrale en difficulté quasi permanente.
Pourtant le début de la rencontre était favorable à nos couleurs même si les situations favorables étaient rares. Les Troyens défendaient sans grande difficulté et se procuraient même une occasion unique vers la demi-heure de jeu : à deux mètres du but Messin, sans opposition un attaquant Troyen mettait à côté. Chaud, nous avions eu très chaud et ce n'était  pas une tête de Farina passant à quelques mètres du cadre qui allait nous donner confiance.

On ne pouvait alors pas reprocher aux spectateurs de siffler la rentrée aux vestiaires.

Il faut dire que les schémas de Pouliquen me semblent de plus en plus nébuleux avec cette fois ci une sorte de 4-2-2-2 ou 4-2-4 très étrange.
Eh oui nous avions Cardy et Rocchi en milieu récupérateur mais également Farina et Bessat littéralement scotchés sur leur ligne de touche ...bizarre sauf pour les Troyens qui ont vite compris qu'il fallait passer au centre. Pouliquen admettait son erreur et remplaçait Bourgeois
(invisible hier soir)  par Agouazi  (ce dernier va par ailleurs faire une excellente entrée en se battant sur tous les ballons)

Malheureusement la deuxième occasion était la bonne pour les visiteurs suite à une énorme bourde de Strasser (pas mauvais jusque là mais après cela fut horrible). Pauvre Jeff qui laisse partir Fiorèse sans même essayer de revenir, pire, cette action oblige Chrysostome à abandonner son marquage sans que Jeff n'assure véritablement la couverture (ou plutot trop tard).....but pour Troyes.
A partir de ce moment là et pendant 1/4 d'heure, c'était Troyes le candidat à la montée qui donnait une leçon de Football à un club en difficulté et de toute évidence  visiblement résigné.
Oui c'est ce qui m'a choqué, il a fallu un quart d'heure avant de se révolter suite aux sorties de Cardy, nullisime hier soir et de Rocchi hors du coup et avec la rentrée de Johansen et de Mendy.

Le retour de Mendy va s'avérer décisif tant que le gaillard va enfin semer la panique dans l'arrière garde Troyenne....et sur un corner, Papiss Cissé suite à une frappe de Strasser va pousser la balle au fond des filets. Il reste alors un petit quart d'heure, et nous sommes persuadés  que nous allions l'emporter....hum hum, une seule occasion à la dernière seconde sur un tir de Farina....c'était trop peu, vraiment trop peu d'autant que peu de temps avant c'est un attaquant Troyen qui va de nouveau se prendre pour Babacar Gueye (heureusement pour nous)

Quelle mouche avait piqué Pouliquen pour titulariser Strasser et Chrysostome alors que Vivian semblait rétabli ?
Pourquoi Farina et dans une moindre mesure Bessat se sont évertués à rater quasiment tous les contrôles de balles ?
Que fait Julien Cardy dans cette équipe ?

Ce qui semble incroyable c'est que les meilleurs sur le terrain semblaient être Delgado et C. Gueye
Agouazi, Johansen et Mendy ayant tous fait une entrée interressante, prouvant qu'Yvon c'était  trompé

Mouillez le maillot, c'est ce que chantait le KOP
 On est en Ligue 2, c'est ce que nous chantions
(les derniers Robokop)

L'heure des comptes va bientôt sonner.....

 

ANGERS - METZ 1-1 (08/05/09)

Sorry,  je n'ai pas vu le match....donc il n'y aura pas de commentaire

 

METZ - NIMES 0-0 (01/05/09)

 Est-ce comme cela que l'on va monter ?

Le 3ème face au dernier de la classe....
Domination constante pendant tout le match mais au final trop peu de tirs cadrés.
De son côté les Nimois qui étaient venus pour défendre avec une défense visiblement à 5, ont eu ce qu'ils voulaient.
Première mi-temps poussive de la part des Messins avec qu'une seule possibilité, lorsque Rocchi seul au point de pénalty va trop élever son tir....on était à la 45ème......quand même.....
Auparavant le but de Bessat était annulé pour hors jeu (il était bien hors jeu)

Début de seconde période plus active, mais franchement on attendait beaucoup mieux et notamment de Nenad Jestrovic, titularisé d'entrée et à qui je conseillerai à l'avenir d'éviter de se répandre dans la presse et de penser à jouer au football plutôt que d'arrêter chaque action Messine par une faute. Et dire que numériquement, Mendy blessé a permis à Nenad de trouver  une place de titulaire !.

C'est après la rentrée de Farina et ensuite la sortie de Jestrovic que le FC Metz va se procurer une bonne demi-douzaine d'occasions franches mais pour la plupart non cadrées, hormis un tir de Rocchi. Trop peu, vraiment trop peu pour anéantir les espoirs d'une lanterne rouge certe vaillante, mais forcément limité.

Franchement je ne sais pas de quel mal souffre le FC Metz mais lorsque Mendy n'est pas là, il semble plus profond....

 

STRASBOURG - METZ 0-0 (24/04/09)

Première minute de jeu et Papiss Cissé met le ballon sur le poteau de Cassard !
Pendant le reste du premier quart d'heure, Strasbourg va pousser et mettre l'arrière garde Messine en difficulté à plusieurs reprises et notamment Jeff Strasser auteur d'une énorme faute non sanctionné par un carton jaune. Par la suite et jusqu'à la mi-temps, c'est le FC Metz qui va prendre la direction des opérations avec un Victor Mendy aussi omniprésent que percutant notamment vers la 29ème où son slalom est arrêté de justesse...Plus tard c'est Papiss Cissé qui est repris au dernier moment par Paisley (tient, une vieille connaissance). La mi-temps survient avec le sentiment que le FC Metz mériterait de mener à la marque.

Le début de la deuxième période est équilibré jusqu'à la sortie sur blessure de Mendy. On l'avait déjà vue contre Clermont, sans Mendy et son énorme abattage le FC Metz va nettement moins bien.....
Ce fut le cas la suite de cette rencontre :
60ème c'est Cardy qui sauve, 70ème Vailatti sauf face à  Traoré seul devant lui et si on ajoute une attaque-défense quasi permanente, le FC Metz a vraiment eu du mal dans cette deuxième période....OUF c'est fini et le FC Metz peut toujours espérer un avenir en L1

 

METZ - CLERMONT 1-3 (17/04/09)

 

Le Désastre !

J'espère qu'Yvon Pouliquen va comprendre sa lourde part de responsabilité dans ce naufrage. Comment pourrait-il en être autrement pour ce coach qui avait décidé de reconduire le 4-3-3 de .......Chateauroux avec malheureusement des Clermontois beaucoup plus adroits devant le but. Lourde part de responsabilité car au delà du choix da la tactique, il y a le choix des hommes et leurs positionnements sur le terrain. Pourquoi avoir sélectionné Renouard pour le scotcher, lui le droitier exclusif, sur la ligne de touche côté gauche ?. Pourquoi avoir écarté Delgado qui n'a jamais démérité au profit d'un Rippert au mieux très moyen mais calamiteux hier soir?

Vous venez de comprendre, le côté gauche a pris l'eau en permanence condamnant Vivian et Brégerie à colmater les boulevards.....
Maintenant je vais bien peser mes mots pour décrire l'absence de prestation de Rippert, car dès le début de la rencontre il va se faire passer par tous les joueurs Clermontois se présentant face à lui, enfin que je dis passer, j'aurais dû dire "passer quand il était à son poste....". Prestation calamiteuse avec cependant une petite circonstance atténuante : Quelqu'un peut-il me dire quand Renouard également sur le côté gauche est venu lui préter mains fortes.......jamais .......vive le 4-3-3 de Pouliquen. Ce n'était pas qu'une une simple impression d'absence de défense côté gauche, et heureusement que Vailati vers le 1/4 d'heure de jeu va sauver la barraque.....

Pourtant aussi incroyable que cela puisse paraitre, Metz va réussir à ouvrir la marque grace à son meilleur élément sur le terrain, Farina. Malheureusement l'avantage ne va durer que quelques minutes le temps à Guillaume Rippert de démontrer  qu'il n'avait plus rien à faire sur le terrain. Si seulement il avait été expulsé, au moins cela aurait permis à Vivian d'intervenir lorsque notre latéral gauche pourtant sur le ballon s'arrête de courir (ben oui, c'est mieux pour l'adversaire, cela lui permet de prendre le ballon facilement)......Ouf cette fois-ci on a eu seulement très chaud. Ensuite notre latéral s'est dit, on va donner un coup de pouce supplémentaire aux Clermontois.....et hop je donne directement (sur une touche) le ballon......yes but direct, Vailati a été fusillé......

C'en est trop pour Pouliquen qui fait entrer immédiatement après le jeune Diané (il est ou Delgado ?) qui semble droitier......après cela on s'étonne que cela n'est pas terrible. Rippert en dessous de tout, Renouard guère mieux et après cette égalisation c'est tout le FC Metz qui semblait toucher par l'égalisation, le temps à Clermont de marquer un second but à nouveau mérité face au pauvre Vailati à nouveau fusillé aux 6m (et en plus percuté par un Messin....)

La messe va être dite quelques secondes plus tard lorsque sur un rush de Farina, ce dernier va devoir céder sa place.......

La deuxième mi-temps ?
Au fait il y a eu une deuxième mi-temps ?
Oui, elle a été joué, d'abord juste de manière correcte par les Messins mais sans grand danger pour Clermont puis tout le monde s'est arrêté après le 3ème but Clermontois à la 70ème.....

Nouvelle honte, car après ce troisième but aucune rébellion, aucune réaction....est-ce là l'attitude d'un candidat à la montée ?.

En fait dès le début de la rencontre, on a été mis en difficulté par la volonté Clermontoise et le plus grand impact physique de ces derniers mais après la 70ème plus rien et ce n'est pas Jestrovic, transparent hier soir qui pouvait changer les choses....

Erreur dans le choix des schémas de jeu, Erreurs individuelles, faiblesses techniques chroniques, faiblesses devant le but, absence de jeu, absence de solidarité et faillite collective.....Sorry je n'en peux plus de décrire ce non match

 

VANNES - METZ 1-1 (10/04/09)

Mis à part le choc entre Strasbourg et Lens, les matchs de la journée n'étaient pas favorables avec notamment le dernier de la classe face à Montpellier et ce Vannes-Metz. Finalement nous conservons notre avance alors que Vannes était, au moins sur le papier, bien supérieur à Nimes.

Autant le match contre Chateauroux avait été compliqué, autant ce match contre Vannes a été maitrisé de bout en bout. Première mi-temps très facilement controlé par le FC Metz avec deux possibilités moyennes de marquer d'abord sur un centre tir de Mendy, puis sur un tir de Cissé. Quant aux Vannetais rien...
Deuxième mi-temps reprise de Mains de Maître par le FC Metz qui ouvre rapidement la marque (48ème) sur un centre tir de Eocchi
Après un bref intermède le FC Metz reprenait son opération controle facile des Opérations mais avec en cette seconde période des occasions à la pelle.
C'est d'abord un centre parfait de Mendy pour Cissé qui au milieu de deux défenseurs reprend de la tête obligeant le dernier rempart de Vannes à un arrêt en deux temps. Puis c'est un nouveau centre, de Mendy,  qui évite le gardien pour parvenir à Papiss Cissé absolument seul sans aucune opposition à deux mètres des buts.......INCROYABLE car bien qu'elle était plus difficile à mettre au dessus qu'au fond, Papiss va rater l'offrande.

Quelques minutes plus tard, c'est encore Mendy qui centre cette fois-ci en retrait vers Babosa......et hop à côté. Par contre cela ne sera pas à côté pour DuBouc qui va battre d'un tir à ras du poteau Vailati......sur la seule occasion de Vannes. Loin d'abattre les Messins, ces derniers repartent à l'attaque et Cissé va se présenter seule devant le gardien advserse mais trop écraser son tir

1-1 et un seul point c'est bien dommage.....

 

METZ - BREST 1-0 (04/04/09)

Contrairement au match de Chateauroux, ce Metz-Brest a vu une équipe Messine plus consistante à défaut d'avoir été réaliste.

Dès le début de la rencontre le 4-4-2 de Pouliquen prenait à la gorge les Brestois contraint de reculer. Sur le premier coup de pied arrêté le ballon de Cardy  arrivait sur la tête de Papiss Cissé qui ne se gênait pas pour expédier le ballon au fond des filets. Ce but qui aurait pu nous booster, va au contraire nous rendre frileux. Cependant avec ce 4-4-2 l'équipe Messine semble beaucoup mieux équilibré et le FC Metz va finalement facilement controler la 1ère mi-temps sauf lorsque sur un Nième perte de balle de C.Gueye le ballon parvenait à Brégerie qui à la place de dégager, donnait à un adversaire.....ouf on a eu chaud. Peu de temps avant la mi-temps Papiss Cissé se présentait seul face au dernier rempart Brestois, ce dernier au prix d'une belle intervention empêchait le FC Metz de doubler la mise.

La deuxième mi-temps voyait les Messins à nouveau mordre dans le ballon, provoquant rapidement des situations chaudes, notamment lorsque Barbosa se présenta lui aussi seul face à lachuer......dommage le ballon passait au dessus des buts. Beaucoup de situations chaudes, la défense centrale Brestoise étant particulièrement lourde. Jestrovic marquait même un but mais était signalé hors jeu....bizarre il me semblait que le grand défenseur centrale Brestois couvrait et de plus Rocchi me semblait avoir eté mis à terre dans la surface sur la même action

Le FC Metz aurait ensuite dû doubler la mise car le ballon frappé par Cardy me semblait avoir  franchi la ligne....

Quelques instants plus tard Cardy s'enfonçait dans la défense Brestoise et était descendu dans la surface mais l'arbitre sifflait un coup Franc en notre faveur pour une main d'un défenseur Brestois à la limite de la surface.....ouais, pas terrible l'arbitre encore une fois sur ce coup. La fin était plus tendu car les Brestois faisaient le forcing et à deux minutes de la fin du temps additionnel, un Brestois se retrouva seul à 10m des buts Messins (légèrement excentré) et heureusement pour nos couleurs, la reprise de volée  prenait le chemin des nuages...

Ce match a été beaucoup plus consistant pour le FC Metz, ceci dit tout n'a pas été parfait et la dernière action Brestoise aurait pu jeter un énorme froid sur Saint Symphorien......il va vraiment falloir régler ce problème d'efficacité.

Côté joueurs, Vailati n'a que très peu été sollicité, Brégerie en dehors de sa bourde de la première mi-temps a été le meilleur défenseur. Vivian étant pour sa part un peu plus emprunté, est-ce fait qu'il avait à se coltiner un certain Socrier ?. Rippert a enfin montré des choses positives, la fin de ses problèmes physiques expliquant peut-être cela. Celui qui m'a encore fait peur, c'est de nouveau C.Gueye, la majeure partie des actions Brestoise venait de son côté très souvent enfoncé.....

Au milieu Cardy après sa passe décisive a été beaucoup moins en vue même si sa volonté ne peut être mise en doute, comme celle de Barbosa qui à l'approche de la fin de saison se démène beaucoup plus.....hum hum les transferts approchent ?
Mais les deux meilleurs Messins hier soir étaient probablement Agouazi et Rocchi, ce derniers retrouvant comme par par "hazard" toutes ses facultés en jouant plus haut grace au 4-4-2.......

Devant Mendy a été presque invisible...le match avec le Sénégal ayant visiblement laissé des traces. Cissé est fidèle à lui-même, un beau but de la tête pas évident et un face à face raté. mais il faut lui laisser, il se BAT sur tous les ballons.

La rentrée de Nenad si elle n'a pas été catastrophique, n'a pas été  convaincante pour autant...

 

BASTIA - METZ 1-2 (27/03/09)

Dans ce match, Pouliquen est revenu à un 4-4-2 classique en incorporant Agouazi auteur d'un bon match dans l'entre jeu Messins mais comme je n'ai pas vu le match, il n'y aura pas d'autres commentaires (buteurs Cissé, Agouazi mi-temps 1-1)

 

METZ - CHATEAUROUX 1-0 (20/03/09)

Pauvres Castelroussins !

Ils  méritaient largement de l'emporter, alors la défaite doit-être encore plus amère. Cette victoire de doit pas occulter les énormes carences du FC Metz à tous les niveaux. Tout d'abord il y a une absence totale de jeu car on a l'impression que le collectif n'existe pas, à tel point que je me demande ce qu'ils font pendant toute la semaine. Ce match aurait dû être plus facile, mais non, les Castelroussins vont pratiquer comme les Dijonnais :

Muscler le milieu et couper les extérieurs.....bref le schémas parfait pour annihiler totalement le jeu des Messins qui se retrouvent en permanence à courir après le ballon et à ne pas savoir faire avec une fois qu'il est récupéré. J'ai dit en préambule pauvres Castelroussins, j'aurais en fait dû dire pauvre jeu Messin !. De plus, je persiste à dire que je comprends de moins en moins notre entraineur. Ainsi à Sedan, lorsque Vivian sort sur blessure on s'encaisse trois buts alors qu'il n'y avait pas eu une seule occasion pour les Ardennais auparavant.  Que fait Pouliquen alors que Vivian est en état de jouer, eh bien il sort la moitié de la défense et titularise Chrysostome et Rippert....ces changements vont s'avérer calamiteux.

Début de la rencontre en faveur du FC Metz avec même une énorme possibilité lorsque Barbosa et Cissé ne peuvent reprendre un centre à 6m des buts adverses.....grrrrr occasion ratée. En fait cela sera la seule occasion ratée pour les Messins, toutes les autres vont l'être par Chateauroux.

Deux énormes possibilités vont s'offrir aux Castelroussins suite à la lenteur extrème de Chrysostome complêtement dépassé par les évènements. Un énorme Merci à notre dernier rempart qui va à deux reprises sortir des ballons que tout un chacun voyait au fond des filets. Que dire de l'action à quelques minutes de la mi-temps lorsque Chrysostome encore lui glissait encore au point de pénalty laissant l'attaquant Castelroussin seul face à Vailati qui en la circonstance, ne pouvait être bien placé. Magnifique le tir non cadré OUF.  3 occasions à 1 pour Chateauroux

On se disait, c'est certain, la deuxième mi-temps va être meilleure, oui dans un sens car il n'y a plus vraiment eu de grosses occasions pour Chateauroux, il est vrai que Vivian jouait aux pompiers à lui tout seul. Des occasions pour Metz, oui celle de la 87ème minutes où Farina sur une action personnelle (bien sûr pas de jeu collectif, donc action personnelle) va marquer un beau but.

Que dire de la prestations de nos joueurs :
Vailati Impeccable, sauveur à deux reprises, plusieurs interventions et prises de balles interressantes
C.Gueye, faible sur le plan défensif, apport offensif anémique malgré une bonne volonté évidente, relances abominables, dois-je en rajouter ?
Vivian après un début de match hésitant, a su jouer aux pompiers, bref le seul vrai défenseur hier soir
Rippert, est-ce cela le joueur de L1 attendu?.  Vivement le retour de Delgado. Pourquoi ne pas mettre Léoni, car avec lui on est monté en L1 !
Chrysostome, je vais dire, joueur de L4 Italienne. Suis-je sévère ? Pas du tout car hier soir tout notre groupe était abasourdi par les erreurs les bourdes et les glissades.
Barbosa, pas vraiment positionné
(je sais ce que je dis) a passé son temps à gêner ses coéquipiers, mais est-ce sa faute ou celle de Pouliquen ?.
Cardy, vraiment trop léger et fort peu utile hier soir même si lui a la volonté
Rocchi n'est plus que l'ombre du Rocchi du début de saison, ceci dit il a le mérite d'avoir au moins été........
Renouard, pourquoi le mettre sur le côté gauche, encore une fois il n'est pas gauché, l'équipe adverse avait fermé les extérieurs et s'attendait à ses repiquages...bref pas forcément encore une fois la faute du joueur....
Cissé, inexistant hier soir, il est vrai que les bons ballons à sa destination l'étaient au moins tout autant
Mendy, une volonté évidente, une grosse dépense d'énergie, trop sans doute, car à force de faire des allers et retours entre défense et attaque il finit souvent par manquer de fraicheur au moment du dernier geste. Sa faute ou son positionnement par Pouliquen sur le terrain ?

Très bonne rentrée d'Agouazi et bien entendu de Farina....
Quant à Pouliquen, je me suis permis de réclamer sa démission aussi fort que je le pouvais.

Dans la semaine un article dans le RL se posait la question du pourquoi de la désacfection du public, eh bien en voici l'explication car avec une prestation au niveau de celle de l'an passé avec seulement Chateauroux, 18ème de L2 en face on n'est pas prêt de le voir revenir....quant à la construction d'un nouveau stade, vous savez ce que j'en pense...


Message pour Bernard : Hier soir on a essayé de te remplacer en criant tous ensemble avec la B........ on l'aurait mis, tu auaris été fier de nous (hihi)

 

SEDAN - METZ 3-2 (13/03/09)

Je suis désolé mais je n'ai pas vu le match donc pas de commentaire

Juste quelques mots pour dire que lors des trois dernières rencontres à l'extérieur, on a mené 3 fois. Deux fois on s'est fait rejoindre à quelques minutes de la fin, la troisième on a encaissé le but de la défaite également quelques minutes avant le coup de sifflet final !

Il est évident que la sortie de Vivian a été très préjudiciable (3 buts encaissés après) mais je suis persuadé que le choix du pseudo 4-3-3 quand l'équipe est dans le dur est cataclysmique ou alors sont-ce les joueurs "cadre" qui cèdent trop facilement.....dans les deux cas on n'est pas prêt de remonter, encore heureux que Montpellier ait subi le même sort que Metz.....si personne ne veut monter, peut-être que l'on montera.

Mais pour la suite en L1 ?

 

 

METZ - DIJON 2-0 (06/03/09)


3 points c'est tout !

Est-ce qu'il y avait des représentant de Strasbourg, Montpellier ou Angers dans les tribunes de Saint Symphorien ?.
Si le réponse est positive, ils sont repartis gonflés à bloc, persuadés que cette équipe de Metz ne les embêtera plus très longtemps.

En effet, les quelques 8000 spectateurs officiels (ou vont-ils chercher ces 8000, car encore une fois, j'aurais dit moins) ont assisté à un match poussif de la part des Messins. Pourtant le 1er quart d'heure était bien à l'avantage de nos couleurs mais sans réel danger pour la défense Dijonnaise fort bien regroupée. Le tournant du match a lieu vers la 30ème minute lorsqu'un joueur Dijonnais va déposer sur place Vivian pour se retrouver seul face à Vailati qui va alors sortir le grand jeu. Merci à notre gardien, car la frappe du Dijonnais était magnifique et comme tous mes collègues spectateurs de la tribune ouest secteur I, je la voyais au fond. La mi-temps approchait à grand pas lorsque C.Gueye perçait toute la défense mais malheureusement butait sur le gardien Dijonnais, auteur lui aussi d'un bon arrêt. Quelques instants plus tard sur un corner, Mendy surprenait tout le monde pour inscrire le premier but Messin de la tête. Heureusement car on commençait déjà à entendre les sifflets....

La deuxième mi-temps va être un peu meilleur mais sans plus. On va juste avoir un peu plus de possibilités avec un Renouard retrouvant les jambes perdues lors de la première mi-temps. Malheureusement la maladresse légendaire de nos avants et la volonté manifeste de vouloir rentrer dans les buts avec le ballon fera qu'il faudra attendre les dernières secondes pour voir Papiss Cissé fort discret jusque là marquer son 11ème but de la saison.

Dans ce match j'ai bien aimé l'activité et la volonté d'Agouazi, de même et c'est un peu nouveau de celle de Barbosa surtout en 2ème période pour ce dernier. Bon point également pour la deuxième mi-temps de Renouard mais ou était-il en première ?.

Et pour les autres ?
Bof, on retiendra Victor Mendy pour son but et sa passe décisive mais pour le reste on l'a beaucoup moins vu que d'habitude même si sa volonté ne peut être mise en doute. Vailati a sauvé les meubles en première période mais ne sort que trop rarement et ses dégagements au pied vont quasiment toujours à l'adversaire.
Deux points négatifs : Un à Rocchi visiblement en retrait depuis plusieurs rencontres et un autre à Delgado nettement plus en difficulté que d'habitude

Maintenant j'ai une question pour Yvon :
Ce 4-3-3 n'est-il pas maintenant trop prévisible pour nos adversaires ?

 

REIMS - METZ 1-1 (27/02/09)

Je suis désolé mais je n'ai pas vu le match donc pas de commentaire

Se faire rejoindre par un très mal classé à quelques minutes de la fin, n'est pas de très bon augure....

 

 

METZ - LENS 1-2 (22/02/09)

Plus de 17000 spectateurs, c'est le record pour cette saison. Pour une fois le public s'est déplacé en masse pour cette rencontre au sommet !!

Dommage !

En effet, nous ne méritions pas de perdre mais il faut reconnaitre qu'il y a des matchs qui se déroulent bien et d'autres où les circonstances sont défavorables. Pour l'instant Lens est dans une période de "chance" comme le but à la 95ème à Clermont et le premier but contre nos couleurs !

Pourtant le début de la rencontre est largement favorable aux Messins avec notamment un essai de Renouard très proche du montant droit de Runje archi battu. Donc domination Messine avec plusieurs possibilités et une constatation que la défense Lensoise est souvent aux abois face à nos trois attaquants pourtant coupé des milieux !

En effet le schémas tactique des Lensois semblait clair : Aspiration des trois attaquants Messins en défendant bas. Ce qui avait une conséquence évidente lors des contres Lensois : le 4-3-3 Lorrain ne pouvait se transformait en 4-5-1, obligeant les milieux Messins à reculer donc à se couper de l'attaque.

Sur plusieurs contres, Delgado va faire preuve d'une intelligence de placement et d'une qualité d'intervention remarquable ce qui explique que rarement les Lensois vont pouvoir s'approcher des buts gardés pas Vailati....sauf en une occasion lorsque sur une montée de Demont, Delgado se retrouve encore et toujours seul face à deux Lensois, malheureusement Demont se débarrasse du ballon avant l'intervention de notre défenseur, le ballon arrive dans les pieds d'un attaquant qui frappe. Le tir contré par Brégerie prend à contre pied Vailati....quand je vous disais que c'était pas de chance.Ce but ne va pas calmer les ardeurs Messines...mais le score va en rester là à la mi-temps.

Le début de la seconde période voit les Messins jouer beaucoup plus haut, obligeant les Lensois à jouer encore plus bas....c'est clair ils sont enfoncés et à la 55ème Papiss Cissé égalise de fort belle manière. Il n'y a bien sûr plus qu'une équipe sur le terrain et c'est alors le tournant de la rencontre.

Peu après l'heure de jeu, Pouliquen décide de remplacer Renouard très peu à son aise  lui le droitier sur le flanc gauche (ceci pouvant expliquer cela). Nous pensions tous à Bessat afin d'occuper le couloir gauche et bien non, car Pouliquen allait faire rentrer Jestrovic obligeant le très remuant et actif Mendy à prendre le couloir gauche et le décisif Papiss Cissé à s'exiler sur le flanc droit. Comme Nenad n'a jamais défendu et  comme Papiss n'est pas un spécialiste du repli défensif vous devinez la suite d'autant que le rentrée de Jestrovic a été pour le moins inconsistante.

Ce dernier va d'ailleurs perdre un ballon facile au milieu du terrain, et comme Papiss n'est pas un défenseur et que C. Gueye était (comme trop souvent) mal placé Toifilou Maoulida allait se retrouver seul devant Vailati 2-1 pour Lens. Eh oui, perte de balle de Jestrovic et passe décisive immédiate....

Il restait du temps, mais aucune occasion Messine jusqu'à la 94ème où notre Nenad Jestrovic au lieu de passer la balle à Cissé tout seul au point de pénalty allait envoyer un pétard mouillée ......il était à 12 ou 13m des buts. Franchement MonsieurJestrovic avant de penser à se plaindre dans les médias de ne pas faire partie des titulaires, il faudrait penser à bien jouer......

 

 

METZ - MONTPELLIER 3-1 (14/02/09)

Un peu plus de spectateurs que d'habitude, j'avais fait une estimation vers 10000, et c'est 8900 officiel....bizarre

Bon, on ne va pas se focaliser sur cette petite différence. Pour cette rencontre Pouliquen innovait en titularisant d'entrée Renouard dans une sorte de
4-5-1 se métamorphosant en 4-3-3 en phase offensive. A noter que Renouard le droitier pur occupait le couloir gauche de l'attaque tandis que Mendy l'attaquant de pointe occupait le couloir droit. Début de match prudent des Messins, ces derniers craignant manifestement les contres Héraultais.Cela ne nous empêchait pas d'avoir rapidement une énorme occasion  lorsque sur un beau mouvement le ballon parvenait à Renouard mais le tir de celui-ci trouvait un défenseur sur sa ligne....grrrrr une bonne occasion  gachée....

De l'autre côté, peu d'action sauf sur des coups de pieds arrêtés qui trouvaient à chaque fois un joueur de la Paillade à la réception. Heureusement à chaque fois, les défenseurs Messins et particulièrement Bregerie empêchaient les attaquants de faire ce qu'ils voulaient. D'ailleurs il aurait mieux valu que sur un corner ce fûsse encore un joueur de Montpellier qui touche le ballon, car Rocchi allait le propulser dans son propre but. Et hop de la maladresse devant et derrière un CSC, cette rencontre pouvait tourner au vinaigre.

Heureusement non, car sur l'engagement Renouard se propulsait rageusement vers l'avant obligeant un défenseur à faire faute, le coup Franc de Cardy renvoyé par la défense trouvait Barbosa qui obligeait Carrasso à dégager en catastrophe sur Papiss Cissé qui égalisait.

Finalement Merci à Rocchi d'avoir fait ce CSC, car à partir de ce moment là, ce sont des déferlantes continues jusqu'à la mi-temps qui vont s'abattre sur la défense de Montpellier. C'est d'abord Cissé qui rate son face à face avec le gardien, puis Mendy et alors que l'on commençait à pester sur les occasions ratées, Renouard ratait une reprise que Mendy finissait par reprendre le long de la ligne pour glisser le ballon au fond des filets. Connaissant le gaillard qui rate souvent les occasions, c'est surprenant de le voir mettre ce ballon pas facile du tout au fond.

Le début de la 2ème période reprenait sur les mêmes base que la fin de la première mi-temps....bref on ne s'ennuyait pas. Sur un débordement de Papiss Mendy allait remettre sur Renouard qui marquait ! .....3-1 vers la 60ème.

Renouard nous gratifiait quelques secondes plus tard d'être magistral retourné qui aurait du terminer au fond des filets si un défenseur ne l'avait pris dans la figure !

Il est ensuite dommage que Mendy à deux reprises n'allait pas alourdir le score....d'abord sur un face à face avec Carrasso, le ballon terminait sur le poteau et ensuite à 2m des buts, il ratait le ballon, ou plutot s'emmelait les pieds ....quel dommage.

Ce genre de match, on en redemande même si j'ai trouvé les joueurs de Loulou Nicollin plutôt amorphe, est-ce le fait d'avoir joué 4 jours plus tôt ?

Excellents matchs de Bregerie en défense et de Papiss Cissé devant. Il est étrange de constater la similitude du comportement des deux gaillards depuis qu'ils sont débarrassés de la concurrence pour Romain et du boulet Babacar Gueye pour Papiss ......

 

BOULOGNE - METZ 1-1 (06/02/09)

Je suis désolé mais je n'ai pas vu le match donc pas de commentaire

Résultat très interressant dans la mesure où c'est face à un concurrent direct pour la montée, dommage pour l'égalisation tardive de Boulogne. De plus depuis que Papiss est débarrassé de Babacar il n'arrête plus de marquer...

 

 

METZ - AMIENS 2-1 (30/01/09)

Pour cette rencontre le terrain est encore plus à la limite du pratiquable avec un côté tribune sud complètement gelé.
Comment jouer la dessus ?
Franchement pour tenir debout sur de la glace....bon courage...pauvre Bessat obligé de jouer les équilibristes.

De l'autre coté (tribune Nord), coté droit de l'attaque Messine le terrain était nettement plus praticable ce qui permettait à Mendy et Cissé intenables de débouler en permanence sur la défense Amiénoise. Alors que l'on approchait du quart d'heure de jeu et que je me disais qu'en jouant de la sorte, cela finirait par rentrer, Papiss Cissé récupérait un ballon aérien pour le transmettre à Mendy qui prenait de vitesse toute la défense avant de centrer en retrait vers ...Papiss Cissé qui d'une belle reprise intantanée ouvrait la marque. Pas mal, d'autant que vers la 25ème c'est Mendy lui-même qui est tout prêt de battre le gardien adverse.  Ce n'était que partie remise car sur un Nième beau mouvement (passe décisive de P.Cissé) le ballon parvenait à Bourgeois qui de toute évidence prenait à contre pied le gardien Amiénois 2-0....

Quelques secondes plus tard, ce même Bourgeois était tout prêt d'ajouter un 3ème but, malheureusement son tir très proche du poteau était quand même dans le petit filet...dommage

Re dommage ensuite sur un coup franc de Cardy, car le gardien allait sortir le grand jeu. Franchement à la mi-temps un score de 3-0 n'aurait pas été usurpé. Re re dommage car la 2ème mi-temps était beaucoup plus difficile.

En effet dans n'importe quelle équipe, il y a plus de droitiers que de gauchers.....donc vous avez compris c'est Amiens qui en deuxième mi-temps avait le bon côté pour attaquer et ils n'allaient pas s'en priver. Au tout début de la deuxième mi-temps sur un mauvais dégagement de la défense Messine Contout faisait briller Vailatti auteur d'un premier arrêt de grande classe....le ballon repoussé parvanait à Baldé dont le tir semblait avoir franchi la ligne...mais petit coup de pouce de l'arbitre sur ce coup ...

A plusieurs reprises nous allons manquer le 3-0, notamment lorsque Papiss plutot intelligemment va se retrouver face au gardien qui ne pourra que repousser dans les pieds de Papiss qui va mettre à côté du but vide...vraiment dommage c'est loupé mais c'est pas totalement vandangé.

Dans l'autre sens Amiens domine et Contout vers la 65ème pousse Vailati à l'arrêt du match....franchement ce ballon, nous étions tous persuadés de le voir au fond....pour de l'arrêt, c'était un arrêt !

Le jeu était quand même agréable malgré les conditions et Papiss encore lui obligé Bienvegnu le gardien adverse à un arrêt compliqué à raz de son poteau droit puis c'était au tour de Brégerie sur corner d'obliger un nouvel arrêt de bonne facture..

Amiens ne baissait pas les bras et Baldé permettait à Amiens de réduire le score dans le temps additionnel...
Finalement 2-1 est sans doute le bon score dans la mesure où chaque équipe a eu sa mi-temps

Un dernier mot, Babacar est parti se relancé à Sedan (prêté jusqu'à la fin de la saison), j'espère qu'il nous reviendra avec une plus grande volonté car après un prêt à Sedan, c'est sans doute un prêt dans une équipe du National qui l'attend....

 

METZ - AJACCIO 3-2 (27/01/09)

Temps froid, terrain à la limite du praticable mais victoire !

Pourtant on ne pouvait plus mal commencer lorsque après quelques minutes seulement un tir Ajaccien anodin est contré par C. Gueye et prend à contre pied Vailati. Pas de chance pour le premier match à domicile de ce dernier....

Loin de nous abattre, ce coup du sort a tendance à booster les ardeurs. Pendant un long moment les attaques Messines fusent de toute part même s'il faut reconnaitre qu'Ajaccio et notamment son N°18 défend bien ce qui fait qu'il n'y a pas beaucoup d'occasion jusqu'à la 25ème minute lorsqu'un  ballon en profondeur d'Agouazi trouve Farina qui lance alors Bessat qui grace à un contrôle orienté de toute beauté élimine le gardien avant de pousser le ballon au fond des filets. Magnifique et parfaitement mérité. A partir de ce moment, il n'y a plus qu'une équipe sur le terrain avec de nombreux mouvements de bonne facture comme ce tir de Bourgeois résultant d'un jeu en triangle visiblement travaillé à l'entrainement. Alors que l'on approche de la Mi-Temps, Farin intenable et sans doute le meilleur grenat se joue de son garde du corps (ce N°18 avait réalisé peu auparavant deux tacles somptueux sur Franck Farina......ce n'est pas parce que c'est un adversaire qu'il ne faut pas le dire) et s'échappe vers le but lorsqu'il est taclé par derrière....pénalty indiscutable facilement transformé par Papiss Cissé visiblement dopé par l'absence peut-être définitive de B. Gueye.

La deuxième mi-temps débute par un coup du sort avec un coup Franc totalement bidon sifflé par Mr l'arbitre ( Chat ...) et magistralement transformé par Darbion (le ballon est peut-être encore dévié !). Pas de chance. Il va falloir attendre la rentrée de Nenad Jestrovic pour sonner la charge finale. Nenad alors omniprésent montre qu'il a un niveau....

A la 74ème Minute sur coup Franc, Nenad va alors donner  la victoire à son équipe. Un peu plus de 25 minutes de jeu et déjà un but....pas mal pour un revenant

 

 

TOURS-METZ 1-4 (16/01/09)

Je suis désolé mais je n'ai pas vu le match donc pas de commentaire

ENFIN UN RESULTAT POSITIF

 

 

QUART FINALE COUPE DE LA LIGUE VANNES-METZ 1-1 (4-3 tab) (13/01/09)

DOMMAGE

Mais globalement mérité pour Vannes, même si on pourra objecter qu'il y avait bien pénalty sur Cardy (qui en plus devra sortir sur blessure suite à la faute) et l'occasion en or massif de Renouard à la dernière seconde du temps réglementaire.

Il ne reste désormais que le Championnat. Messins réveillez-vous vous n'êtes plus qu'une équipe moyenne de L2.

 

 

 TROYES-METZ 3-1 (19/12/08)

Je suis désolé mais je n'ai pas vu le match donc pas de commentaire

Ceci dit, à ce rythme là, il va bientôt falloir se préoccuper de la relégation en National !

 

 

METZ - ANGERS 0-1 (05/12/08)

Tout d'abord, un mot sur les spectateurs pour constater qu'en dehors des invités (tous les jeunes de moins de 16 ans), il n'y avait même pas 5000 spectateurs !.
Ont-ils eu tort : NON

Les temps changent et après des années de spectacle affligeant, ce qui caractérise désormais le plublic Messin c'est l'indifférence !

Temps abominable, manque de spectacle, manque désormais de résultat, ma prédiction est claire, le stade va continuer à se désertifier...

Après avoir correctement commencé le match,  le FC Metz essayait de prendre le jeu à son compte face à une équipe d'Angers défendant très bas afin de limiter les Espaces pour les avants Messins. Bien vu le choix tactique, car rarement le FC Metz ne s'est trouvé en situation de marquer. Certes, il y a eu beaucoup de situations favorables mais il n'y a jamais eu la bonne dernière passe. De son côté, bien que dominé, Angers contrait fréquemment et venait affronter une arrière garde Messine trop souvent dépassée. Que font Chrysostome et surtout C. Gueye dans cette défense, pourquoi Pouliquen n'a pas sorti ce dernier tant sa prestation fut indigne d'un joueur pro. Qu'a-t-il contre Bregerie ?

Ce qui devait arriver, arriva avec un C. Gueye perdant un nouveau ballon et un Chrysostome à nouveau dépassé, un Angevin va tranquillement armer sa frappe, pas grave car Sissoko était bien sur la trajectoire, dramatique car ce dernier relâchait le ballon, pour le plus grand bonheur des Angevins.

Pas possible, prenez ce but encaissé, montez le en boucle et vous aurez la plupart des buts encaissés par Sissoko !

Nouvelle boulette de Sissoko (Ruffier pourrait difficilement faire pire, sortons le avant que la montée ne soit plus qu'un rêve) , Chrysostome constamment dépassé, C. Gueye nullissime, encore heureux que Rippert et surtout Strasser aient répondu présent. J'ai souvent critiqué Strasser, mais hier soir il fut pour moi le meilleur Messin (dommage que Farina soit rentré aussi tard).

Il restait alors plus d'une mi-temps à jouer et j'étais persuadé que l'on allait réagir, eh bien non, je me suis trompé :

PAS UNE OCCASION EN 50 MINUTES APRES LE BUT ANGEVIN

Cissé  a été inoffensif, Mendy volontaire,  mais trop brouillon, Renouard n'a pas eu les espaces.

Quant à notre milieu, à seulement trois, ils ont eu bien du mal à organiser le jeu. Yvon, pourquoi s'évertuer à jouer en 4-3-3 alors que l'on a des avant totalement inoffensifs. Résultat, pas de ballon de la part des milieux, pas de percussion de nos avants et un Week-end qui commence mal...

Vous l'aurez compris en lisant ces quelques lignes, les Angevins ont logiquement emporté ce match. Ils ne pourront avoir qu'un regret c'est de ne pas avoir alourdi le score car vu le nombre de leurs possibilités en 2ème mi-temps un 0-3 ou 0-4 auraient presque été logique.

Yvon, merci de leur apprendre à tirer les coups de pieds arrêtés (face à une telle défense cela aurait dû être la clé), merci de leur apprendre à centrer, à faire la dernière passe etc....

Finalement Nimes n'était pas un accident....

Pauvre FC METZ dont le futur président veut construire un nouveau stade en dehors de Metz, il n'a déjà plus d'équipe, il n'aurait bientôt plus de public !

 

NIMES-METZ 1-1 (28/11/08)

Après avoir affronté Creteil pensionnaire du National puis Nimes dernier largué de L2 quel est notre véritable niveau ?

Niveau National ?

Comme d'habitude on débutait bien le match et au bout d'une demi-heure de jeu on ne pouvait qu'être très déçu nde ne mener que 0-1 sur ce but de Johansen à la 12ème. La suite fut bien inconsistante pour le FC Metz à tel point que l'on peut s'estimer heureux de ce point avec un Sissoko relachant tous les ballons.

Misère il reste encore trois matchs avant la trève et un nouveau gardien, j'espère qu'il ne sera pas trop tard.

Cela fait un certain temps qu'une idée a germé dans mon esprit mais la victoire à Lyon puis contre Strasbourg ont retardé sa diffusion :

Pouliquen aurait-il du mal à gérer son effectifs ?
 Preuve en est que l'on fait de superbes rencontres contre les gros
Pourquoi Agouazzi flamboyant en début de saison n'est plus que l'ombre de lui-même ?
Même question concernant Bessat, pourquoi a-t-il été purement et simplement sorti de l'équipe ?
Pourquoi Rippert titulaire au début n'est-il pas également au niveau que l'on est en droit d'attendre ?
Pourquoi C. Gueye est-il aussi inconstant ?
De Taddeo avait parfaitement géré Babacar Gueye, je ne suis pas certain que Pouliquen en a fait autant
Pourquoi privilégier Chrysostome par rapport à Bregerie voir même Strasser ?  (eh oui, merci à Chrysostome sur l'égalisation Nimoise)

Si vous avez ces réponses, et les solutions qui vont avec, le FC Metz sera L1 et y restera sans aucun soucis

 

Coupe de France CRETEIL-METZ 2-1 (21/11/08)

Il ne faut pas se tromper d'objectif !

La montée est prioritaire, ainsi cette défaite est anecdotique, d'autant Qu'Yvon Pouliquen avait décidé de donner du temps de jeu à certains joueurs peu utilisés :
sur 10 joueurs de champs, seuls deux était titulaires contre Strasbourg !

Il a pu étalonner la valeur de babacar Gueye par rapport au National, eh bien c'est trop élevé pour lui, donc la CFA pourrait bientôt le prendre en charge. Autre préoccupation, notre gardien remplaçant multiplie les erreurs (pas très clair sur le 2ème but), il est urgent de prendre un gardien d'expérience !

 

METZ - STRASBOURG 3-2 (19/11/08)

Même schéma que contre Lyon avec une sorte de 4-3-3 avec juste Cardy en plus. Inutile de préciser qu'avec un tel choix tactique, les milieux doivent être des cavaleurs, et ils vont l'être. Beau match, même un des meilleurs depuis.....la dernière saison de L2 même s'il aura fallu 10 minutes pour que les uns et les autres se mettent en place. Le jeu allait d'un camp à l'autre mais les défenses prenaient le pas sur les attaques même si nous avons eu quelques situations chaudes en notre faveurs mais rien de bien fameux jusque vers la 33ème. A ce moment là, C. Gueye récupère un ballon dans les pieds Strasbourgeois pour le passer à Johansen qui va immédiatement le transmettre à Mendy, lui même sollicitant Renouard pour un une deux. Le ballon va ensuite revenir à Renouard suite à un super service au dessus de la défense de Mendy.....Renouard va alors crucifier Cassard le gardien Strasbourgeois. Des buts comme cela on en veut !

Malheureusement cette avantage va être de très courte durée, car sur un coup Franc pas vraiment dangereux, Delgado va rater son dégagement qui va arriver sur Carlier qui ne va pas se faire prier pour envoyer l'offrande aux fonds des filets. Cela va "énerver" les Messins qui vont repartir de plus belle surtout lorsque Delgado va se racheter en centrant en retrait pour Cardy qui va tromper Cassard 2-1.

Au début de la 2ème mi-temps, les Strasbourgeois monopolisent le ballon mais sans se montrer dangereux à la différence des contres Messins tous plus dévastateurs les uns que les autres. C'est d'abord Papiss Cissé qui élimine deux défenseurs avant de mettre à côté des buts, pas mal joué. Il est imité quelques minutes plus tard par Renouard dont le tir frôle le poteau droit d'un Cassard archi battu. C'est le moment que va choisir Rocchi pour débouler sur 40m avant de servir un caviar à papiss Cissé qui va, grâce à un petit "piqué",  éliminer le gardien avant de marquer dans le but vide. Franchement s'il a fait volontairement ce geste c'est magnifique !

Plus tard, c'est Victor Mendy qui détourne un ballon mais Cassard on se demande encore est dur la trajectoire du ballon. Nous sommes à la 67ème minute de jeu et il n'y a qu'une équipe sur le terrain, lorsque sur un tir de 30m, plutôt anodin, Sissoko, notre infortuné gardien relache le ballon sur ....Carlier qui ne se prive pas de marquer son 2ème but de la soirée.

La suite du match est plus dure pour le FC Metz et on peut remercier Mr Viléo, l'arbitre de la rencontre de ne pas avoir expulsé Sissoko. Il reste alors plus de 10 minutes lorsqu'un Strasbourgeois bien poursuivi par C. Gueye déboule près de la ligne de touche. Sissoko décide de sortir, oui, j'ai bien dit de sortir. Mal lui en prend car il descend le Strasbourgeois, ouf le carton n'est que jaune, ce qui ne sera pas le cas lorsque Fanchone va descendre Renouard qui filait au but ....Rouge. Ouf , mais franchement les deux actions valaient le rouge.

Un dernier mot sur Babacar qui a remplacé Papiss dans les dernières minutes :
Merci à lui d'avoir réussi encore une fois la vendange du match suite à un nouveau déboulé de Sebastien Renouard. Seul à 6m des buts il va réussir à remettre le gardien en jeu !
Honteux, il le fait exprès, c'est pas possible !

Match impressionnant de Cardy, Rocchi et de Renouard. Comment a-t-on fait pour ne pas titulariser plus souvent Sébastien :
Ha oui, je sais, on a donné priorité à Babacar. il n'es t pas étonnant alors que depuis que Babacar joue, l'équipe ne gagne plus.  Sur le banc contre Lyon et Strasbourg, on a vu son remplaçant à l'oeuvre......en espérant qu'il ne se blesse pas.

 

8ème Coupe de la Ligue LYON-METZ 1-3 (11/11/08)

L'exploit de l'année !
Battre la meilleure équipe Française depuis sept ans et qui plus est chez elle, est une véritable surprise.

Ceci dit, on a l'eu l'occasion de voir ce que cela donne lorsqu'une équipe rate ses occasions : elle perd le match

Cette fois c'est Lyon qui avait endossé l'habit Grenat de Boulogne, Brest ou même Clermont. Car les Lyonnais avaient débuté le match à 100 à l'heure et en quatre minutes, ils avaient déjà bénéficié de deux occasions. Le tournant du match est incontestablement la faute de Strasser sur Piquionne, Mr L'arbitre a considéré que Jeff avait dégagé le ballon en Corner alors qu'il a vait plûtot dégagé son adversaire en dehors des limites du terrain.....pour une fois....

Après cette épisode, c'est Renouard qui va se faire chahuter en pleine surface adverse, mais l'arbitre resta également de marbre.

Le FC Metz s'était entre temps  réveillé, et après plusieurs corners, c'est Mendy qui va propulser le ballon dans les filets Lyonnais (bien le corner de Renouard).
Puis quelques temps plus tard, une percée rageuse de Mendy trouve Renouard seul à 10m des buts et malgré le retour de deux défenseurs sur la ligne ne va pas rater l'occasion
(dit, Babacar, tu as vu comment on fait ?)

0-2 incroyable, d'autant que Mendy va rater une occasion de 0-3 juste avant la mi-temps, dommage car de suite après le retour des vestiaires, Cris sur corner va ramener son équipe à 1-2. Inutile de préciser que l'on va avoir chaud à plusieurs reprises mais jamais nous n'avons baissé les bras, et nous avons toujours été de l'avant. La dépense d'énergie est maximale à l'image de Rocchi et Cissé faisant un sprint de 50m pour presser l'arrière garde Lyonnaise, qui ne va pas supporter, 1-3 (quelle erreur pour la défense du Champion de France)

La suite, eh bien on a été très proche du 1-4 lorsque Renouard s'est présenté seul face à Vercoutre....dommage car on aurait vécu une fin de match plus confortable, car Juninho va à plusieurs reprises nous faire peur

 

CLERMONT-METZ 1-0 (08/11/08)

Au moins nous ne pouvons avoir aucun regret dans ce match :

Pas une vrai occasion en dehors de celle monstrueuse ratée par Laurent Agouazi seul à 10m et qui met 10m au dessus....cela devient une habitude.

Cette occasion au bout de seulement 5 minutes de jeu va réveiller Clermont. Malheureusement pour le FC Metz, il n'y a plus Christophe Marichez dans les buts et cela se remarque. Oh non, je ne vais pas tout mettre sur le pauvre Sissoko car l'arrière garde Messine était souvent battue dans le domaine aérien.

Sur un nième Coup de pied arrêté, Sissoko va boxer le ballon des deux points sur...la tête de Poté à 6m des buts Messins....lui n'a pas raté. Bizarre la Position d'un Clermontois sur le ligne et qui semble vouloir prendre le ballon, eh oui dans ce cas il fait action de jeu et se trouve donc hors jeu. Ceci dit; le ballon est rentré tout seul, donc pour l'esprit du jeu, la décision ne me semble pas illicite.

Le reste du match....bof pas grand chose, avec cette fois-ci un milieu amorphe en dehors d'un Bessat Omniprésent....Julien Cardy merci de te réveiller et quant à Babacar notre star, 1 but sur Pénalty en 14 matchs, à ce niveau il n'est plus endormi, il est dans un coma profond !

 

METZ - VANNES 2-0 (31/10/08)

Tout juste un peu plus de 7000 spectateurs, Saint Symphorien est devenu désertique et ce n'est pas prêt de s'arranger, vu la qualité du spectacle proposé hier soir !

Première surprise dans ce match, la titularisation de B Gueye et la sortie totale du groupe de Papiss Cissé. A mon avis Pouliquen croit toujours à notre pseudo Star, à moins qu'on lui impose.

Le moins que l'on puisse dire est que B Gueye a été (surtout en 1ère période) totalement fidèle à lui-même : sans  volonté !

Que dire de la première mi-temps, pas grand chose, si ce n'est que le manque de réussite a désormais agit sur le psyché des joueurs, comme  Mendy qui à la place de tirer préfère remettre sur B. Gueye, dommage une occasion ratée.
Quelques temps plus tard, Mendy se présente seul devant le gardien Vannetais mais lui tir dessus, trop facile pour un gardien.
Le reste de la mi-temps, rien !

Début de seconde période, je m'aperçois que B.Gueye est sur le terrain et que ses jambes bougent enfin, avec une belle action malheureusement ponctuée par un tir de petit volatile mourant !. Pour une fois qu'il n'est pas à terre pour se reposer ! ( à moins que c'est pour pousser l'arbitre à siffler pour lui...mais trop c'est trop)

A la suite de cette action et pour tromper l'ennui, notre petit groupe de supporter décide de lui réclamer un tutu, forcément, notre star se prend désormais pour une danseuse !. Quelques temps plus tard, B. Gueye fait enfin une bonne tête que cette fois le gardien sort avec quelque peine.

Notre petit groupe commence (de plus en plus pessimiste) décide de faire une simulation de but, enfin un peu de mouvement dans ce match (hihi)

C'est à peu près le moment pour Y. Pouliquen de lancer F. Farina qui après deux déboulés (qui vont semer la panique dans l'arrière garde Vannetaise)   décide d'y aller tout seul......et But.

Même s'il a eu de la réussite, son tir était bien cadré !

Quelques minutes plus tard, sur un corner, Mendy ajoute de la tête un beau second but, juste récompense pour lui, car s'il rate beaucoup il en tente également énormément. Jamais je me permettrai de la critiquer car lui se bat sur tous les ballons !

Et Vannes dans ce match ?
Même pas une occasion, rien et juste un semblant de réaction à 2-0 mais sans plus.

Bon match de Bregerie qui me fait de plus en plus penser à Vivian, très bonne rentrée de Farina quant aux autres c'était plutot très moyen sauf pour Chrysostome souvent dépassé. A noter que son remplacement par Strasser, s'est averré déterminant à un moment où on multipliait les corners et coup Francs, notre Luxo s'évertuait à empêcher le gardien d'aller au ballon, rendant chaque action dangereuse.....à noter pour l'avenir

 

BREST-METZ 2-1 (24/10/08)

Comment a-t-on pu perdre ce match, pauvre Pouliquen, il ne peut être tenu pour responsable des fautes professionnelles de ses joueurs même s'il devra à l'avenir en tirer toutes les conséquences !

Début de match flamboyant des Messins qui assiègent les buts Brestois qui paraissent complètement dépassés. Durant ces 5 premières minutes deux bonnes possibilités avec notamment Mendy auteur d'une belle tête piquée, malheureusement le rebond passera juste au dessus de la transversale, bien joué mais pas suffisamment et hop une occasion ratée. Dommage car quasiment sur l'action suivante, C.Gueye va faire une énorme bévue en se jetant n'importe comment et laissant partir Sitruk qui va déposer Chrysostome puis battre facilement Sissoko. Pauvre Sissoko, pas un ballon en 6 minutes, mais une balle à aller chercher au fond des filets à cause d'une faute que je vais qualifier de professionnelle de C.Gueye (pour un défenseur, se jeter comme cela au milieu de terrain alors qu'un joueur Brestois a déjà pris le couloir est tout bonnement honteux) et d'un Chrysostome lourd à souhait sur cette action.

C.Gueye dont le nom est très difficile à porter est passé totalement à travers de ce match, suivi de près par Chrysostome, heureusement que Bregerie est à qualifier d'un match Vivianesque !. Dommage pour lui, on va devoir le remettre sur le côté droit, tant C. Gueye fait peur !

La suite, c'est tout d'abord un pénalty oublié lorsque Victor Mendy se fait descendre par Elana le gardien Brestois sans réaction de Mr l'arbitre. Quelques secondes plus tard, Elana rate son dégagement et c'est Rocchi qui seul face à lui, lui frappe.....dessus; oh les vandanges continuent

Je préfère, zapper beaucoup d'actions Messines, car cela vous énerverait aussi.

Je vais juste vous décrire celle de Renouard qui va se présenter seul devant Elana, légèrement de côté, mais parfait pour un droitier malheureusement, tout seul, j'ai bien dit absolument seul car il n'y a aucun défenseur à moins de 10m, Sébastien va tomber, oui tomber comme une masse, sans doute abattu par une taupe.
Entre temps, Brest avait marqué un second but avec un Sissoko, il me semble un peu coupable sur le coup. On avait un gardien irréprochable, on ne l'a plus, hélas, trois fois hélas, Marichez aurait pu être décisif sur cette action et le but de Rocchi aurait pu servir à quelque chose.

Que faire :
Sissoko me semble léger
Devant on est nullissime et  même Mendy qui lui au moins bouge, ne cadre jamais

Il nous faut un gardien et un buteur......vite faites quelques choses, car comme cela, je ne vois pas comment on va faire pour monter

Ah, oui, en attendant, peut-être devrait-on reprendre la bonne vieille tactique et ne mettre qu'un attaquant  en multipliant les milieux capables de marquer (Rocchi, Barbosa, Bessat (qui se blesse à l'échauffement), Johansen)...pardon ils sont presque tous blessés, incroyable cette malchance ou incompétence qualque part ?

 

METZ - BASTIA 0-0 (18/10/08)

En Championnat : 11 matchs, 1 seul but marqué sur  un pénalty touché par le gardien tel est le triste bilan de notre star Babacar Gueye !

Cependant je dois bien reconnaitre que Babacar Gueye qui fait le concours du vendangeur de l'année avec son ami Papiss Cissé vient d'un seul coup de prendre une avance considérable. Enfin un secteur où il est largement en tête, car au niveau réalisme, au niveau influence sur le jeu, au niveau engagement c'est morne plaine. Et lorsque l'on rajoute son attitude depuis près d'un an, j'avoue avoir désormais une dent contre lui en espérant que son activité sur le terrain me fasse changer d'avis à moins que sa grosse tête n'ait définitivement pris le dessus.

Mais que l'on ne se méprenne pas, ce Metz-Bastia a été un très bon match, largement le meilleur livré à domicile par les grenats cette année. Il faut dire que les Bastiais, grâce à une construction de jeu rapide donnaient souvent le change.

Début du match, et belle tête d'Agouazi sauvée sur la ligne, suivie vers la 17ème d'une tête de François passant de très peu à côté (1ère vendange). Les Bastiais en ce début de match donnait également le change puisqu'ils avaient également 2 belles possibilités. Ce qui fait qu'à la mi-temps le score de parité n'était pas totalement usurpé pour les Corses.

Changement de cadre en seconde période, car les occasions vont pleuvoir sur le but Bastiais comme........ à Gravelotte.

Occasion pour Star Babacar vers la 46ème, puis vers la 50ème pour Papiss Cissé qui va nous refaire le coup de Montpellier en ne reprenant pas une balle à 6m des buts. Que dire de la suite, avec une superbe frappe de Bessat sur il me semble l'angle des buts, Frappe non moins superbe de Rippert, puis de Check Gueye avant que Chrysostome seul à quelques mètres des buts ne mettent le ballon au dessus (mais lui est un défenseur)

Voila pour les vrais occasions, car Babacar Gueye en bonne position n'est peut plus être considéré comme une situation de but !!!!!!!
Débordement de Mendy qui dépose sur place toute la défense Corse pour centrer en retrait parfaitement sur Babacar seul face au but à 6m.....résultat 10m au dessus
Puis deux minutes plus tard, Babacar s'échappe et perd son face à face avec le gardien qui relache le ballon qui va finir par arriver sur Renouard qui marque....refusé pour hors jeu, apparemment notre ami Babacar n'a pas fait l'effort pour se replacer rapidement, normal avec sa nonchalance.

A ce niveau de ratés, ce n'est plus de l'incompétence cela commencence à constituer une faute professionnelle ou pire le fait-il exprès ?
A moins que sa tête lui joue des tours, mais dans ce cas, je suppose que le FC Metz connait quelques psychologues.....

Monsieur Gueye, merci de vous réveiller et de faire en sorte de justifier votre salaire, quant à moi pour terminer, je remets mot pour mot ce que j'avais dit le 27 juillet à son sujet  puis de compléter par quelques autres commentaires:

"............que Babacar cesse de jouer à la star.    Retour sur son feuilleton. :
Nous sommes en Janvier 2008, et ce dernier manifeste le désir de quitter Metz, (franchement à l'époque, j'étais loin de lui lancer la pierre), cependant il clamait haut et fort que rien n'était plus important que la coupe d'Afrique et que les clubs devraient en tenir compte.....résultat pas un contact d'autant que notre star était loin d'être terrible.
Puis vint la fin de la dernière funeste saison, bien entendu Babacar voulait toujours partir. Cependant à la place de reprendre l'entrainement, il partait jouer avec son équipe Nationale, rien de choquant, c'est son retour qui va l'être, car Mr Gueye avait décidé de prolonger ses vacances sans rien dire à personne.....Super comme mentalité. La suite ?
Notre joueur qui manifeste toujours sa volonté de nous quitter  doit aller faire un essai dans une équipe à Moscou, mais au dernier moment il ne prend pas l'avion et n'y va donc pas  car faire un essai est sans doute déshonorant vu le niveau de notre star. Pouliquen décide alors de le faire jouer un match, Babacar Gueye entre en jeu en début de deuxième mi-temps pour en sortir à environ un quart d'heure de la fin et en profitant pour louper un pénalty.....bref vu sa prestation, je comprends que la seule solution pour revenir au score (contre Sochaux) était de le remplacer, le fait est que nous sommes logiquement revenu au score

Mr Babacar Gueye, vous n'êtes pas une star, jouez au football SVP"

Ce n'est qu'au troisème appel de l'équipe de Moscou, qu'il se décida à enfin se rendre sur place...pas de chance, il semble que le changement de direction fasse qu'il ne soit plus une priorité (et s'il avait été 20 jours plus tôt ?). Puis vint l'essai à Nuremberg D2 Allemande, essai tellement réussi que  Nuremberg souhaite payer le transfert sur 5 ans.....Impossible à accepter pour les dirigeants Messins quoiqu'avec un but sur pénalty en 11 matchs.....

Voila je vais terminer pour vous dire que je vais me renseigner sur qui est l'entraineur de l'équipe du Sénégal afin de lui faire comprendre tout l'intérêt que pourrait avoir son joueur à se donner à fond pour le FC Metz afin de progresser en Equipe Nationale. Peut-être devrait-il le libérer de ses obligations Internationales pour le faire revenir sur Terre ?

 

CHATEAUROUX-METZ 1-1 (10/10/08)

Disons le tout de suite, ce match ne se présentait pas dans les meilleurs conditions.

En effet, le nombre de joueurs Messins dans l'incapacité (pour diverses raisons) de débuter le match était de pas moins de : 10 !
Barbosa, Johansen, Gestede, Mendy, Babacar Gueye, Check Gueye, Chrysostome, Delgado, Chappuis,  Rocchi

De plus après juste une petite vingtaine de minutes, Vivian était obligé de quitter ses partenaires sur blessure ....et de 11 soit une équipe entière.

Jusque là, nous n'avons guère été mis en danger, sauf sur un coup de pied arrêté, ou Vivian va intervenit fort à propos à qulques mètres des buts.

Pour être impartial, je dois dire que les Castelroussins avaient également Sept absents, ceci explique sans doute cela. Peu avant la mi-temps ce match prenait des allures de traquenard, lorsqu'un tir de Chateauroux était légèrement dévié par Strasser éloignant le ballon de Marichez 1-0

Cependant, en deuxième mi-temps le FC Metz affichait une belle maîtrise et les occasions commençaient enfin à se faire de plus en plus évidentes jusqu'à un débordement de Bessat qui va centrer sur Papiss qui ne va pas rater cette fois-ci, d'autant que ce n'était pas si évident que cela. Bien joué ! et 1-1

Peu d'occasions par la suite, sauf pour le FC Metz, mais finalement le nul n'est pas si illogique

 

METZ - SEDAN 2-0 (03/10/08)

Moins de 8000 spectateurs pour ce match et le moins que l'on puisse dire c'est que les absents n'ont pas eu tort !

Il faut 20 minutes pour voir enfin une action dangereuse du FC Metz. En effet le ballon circule dans la surface Ardennaise lorsqu'il parvient à Barbosa qui se fait pousser dans le dos. L'arbitre désigne le point de pénalty, avec Babaca Gueye comme exécuteur (du gauche, ouf le gardien était sur le ballon) 1-0.

Peu de temps après sur un coup Franc en faveur de Sedan, Mokaké se retrouve seul face à Marichez qui va nous sortir le grand jeu et croyez-moi, ce n'est pas peu dire. Pourquoi avoir laissé ( sur cette action) Chrysostome, le plus lourd de notre défense couvrir ce petit bonhomme ultra vif ?

Problème de communication (sans doute) dans cette défense où on note la présence d'un Brésilien, d'un Sénégalais, d'un Béninois et d'un Français !

A noter dans cette première mi-temps globalement dominée par les Sedannais, une bonne action de Mendy dont le tir va frôler le poteau du gardien archi battu

Entres les quelques supporters présents, nous nous disions à la mi-temps, que la deuxième partie de ce match ne pourrait être que meilleure.....

Oups, pas du tout avec de surcroit une monopolisation constante du ballon par les Sangliers Ardennais qui ne vont jamais vraiment être dangereux grâce à une défense solide et à un Vivian omniprésent (espérons qu'il soit encore Messin après la trêve !)

Malheureusement pour les Sedannais (et à cause d'eux-mêmes aussi) le sort va s'acharner sur eux.

Alors que depuis le début du match notre ami Babacar Gueye jouait les ailiers gauches (gauche c'est le terme exact) avec une nonchalance énervante, et un manque de volonté évident, il va nous gratifier d'un bon contrôle en pleine surface provoquant la faute indiscutable de son garde du corps. Il va tirer lui-même le pénalty  et mettre le ballon à côté....

Peu de temps après, Babacar Gueye va sortir du terrain avec quelques sifflets que je n'hésite pas à déclarer de justifier. Oh certes, son positionnement sur le terrain n'était pas de son ressort (n'est-ce pas Pouliquen ?) mais son attitude désinvolte et à la limite méprisante agace franchement.

Les Ardennais pensent alors à faire quelques changements puisqu'ils sont toujours dans la partie, lorsque l'un d'entres eux va décider de sortir la boite à tâcle méchant par derrière...carton jaune puis rouge, car il en avait déjà reçu un en 1ère période. Puis c'est le gardien qui se blesse.

Triste soirée pour eux d'autant qu'ils vont encaisser un second but, magnifique de Rocchi (slalome dans la surface sur une belle passe de Papiss Cissé)

Dommage pour Sedan qui avait vraiment la volonté de bien faire et qui se sont défoncés, ils partent avec 0 point, pas logique vis-à-vis de Boulogne et de Reims.

 

DIJON-METZ 0-1 (27/09/08)

Quatrième victoire à l'extérieur en 5 matchs (plus un nul).

Pour le reste il semblerait que l'on ait eu de la réussite, bon comme nous n'en n'avons pas à domicile cela rétablit l'équilibre.

But de Vivian sur un corner tiré par Cardy

Pour info, Cardy est sorti sur blessure en espérant que cela ne soit pas trop grave, car en trois jours, trois milieux en moins !!

C'est tout ce que je peux dire, car je n'ai pas vu la rencontre.....

 

16ème Coupe de la Ligue METZ - TROYES 3-1 (24/09/08)

Deux Blessés et moins de 4500 spectateurs pour la plupart invités, c'est ce que je retiendrai de ce match pour lequel nous avons commencé très fort : 2-0 au bout d'un quart d'heure de jeu. La suite fut beaucoup moins interressante. Heureusement que nous menions à la marque car sinon j'aurais pu crier "remboursez !"; non je blague car j'étais comme la plupart des présents : Invité !

A noter également un raté monumental de Babacar seul à deux mètres des buts, un de plus.

Heureusement Renouard, sans doute le meilleur sur le terrain, a ouvert la marque. Beau but sur coup Franc de B. Gueye et un dernier sur pénalty....

 

METZ - REIMS 0-0 (19/09/08)

Incontestablement la palme du croqueur du jour doit absolument être attribuée à Papiss Cissé !

Comment peut-on avoir autant de possibilités, comment peut-on à ce point dominer, comment peut-on dépenser autant d'énergie sans réussir à marquer un but.
Mais rassurez-vous, même si Papiss est loin devant pour la palme, Babacar Gueye n'est pas mal non plus.

D'ailleurs après moins de 5 minutes de jeu, notre ami Babacar intercepte un ballon destiné à l'origine à Papiss mais trouve le moyen de mettre à côté, on est sur la ligne des 6m et le gardien n'est plus en place.....

Le reste est de la même veine avec Papiss Cissé à la manoeuvre pour les ratages. On ne pourra pas nier sa volonté, mais même moi (certe il y a quelques années) aurait réussi à tuer le match rien qu'avec la première mi-temps.

5 à 6 énormes occasions en première période et  toujours 0-0

La deuxième mi-temps va voir une domination constante du FC Metz, mais malheureusement avec moins d'occasions franches. Il est vrai que Cardy tire toujours aussi mal les coups de pieds arrêtés (dommage car pour le reste, il est de mieux en mieux) et que le fait d'avoir eu trois jours de récupération en moins par rapport à notre adversaire a de source sûr agit sur notre fraicheur physique.

Carlo on cherche quelqu'un capable de mettre des buts à domicile en l'absence de Chappuis seul buteur en 3 matchs dans le jeu !

 

LENS-METZ 0-1 (15/09/08)

Le FC Metz a pris la bonne habitude de commencer fort les matchs. Ainsi pendant un bon quart d'heure, nous monopolisons le ballon mais sans être dangereux. Petit à petit les Lensois sortent de leur torpeur et se mettent à pilonner notre flanc droit, c'est à dire le pauvre Bregerie qui souffrait devant Monnait Paquet. Cependant la défense faisait  front en démontrant une forte solidarité. Vivian commençait alors son One Man Show qui allait durer jusqu'à la fin du match. Impassable homme à homme, précis à la relance, aspiration de tous les ballons de la tête. Incontestablement le meilleur des 22 acteurs sur le terrain. A mesure que l'on avance dans la mi-temps, les Lensois se font de plus en plus pressant, mais sans mettre en grand danger l'arrière garde Messine. Une seul occasion, sur un tir où Marichez, masqué est obligé de repousser des deux poings. Finalement ce sont même les Messins qui vont avoir la meilleure occasion, sur une frappe enroulée de Barbosa, Runje est obligé de repousser dans les pieds de Papiss Cissé à 2 mètres des buts, ce dernier met.....en sortie de but.....pas grave il était hors jeu.

Début de deuxième mi-temps, et coup de Théatre :
Sur une balle rageusement arrachée par Rocchi et après un beau mouvement, la balle va parvenir à Barbosa qui va effectuer un magnifique centre tendu pour Papiss Cissé qui ne manque pas l'occasion  0-1

Bien entendu, cela va calmer les Lensois pendant 10 minutes, mais ces derniers ne restent pas sans réaction et entame une nouvelle période d'intense domination, à nouveau stérile. Finalement c'est quand le FC Metz va mettre le nez à la fenêtre, que l'on va avoir quelques ennuis.

Tout d'abord, on est tout près du 0-2, après un centre de Cardy à destination de Cissé qui d'un beau geste oblige Runje à l'arrêt du match, chaud, les Lensois ont eu très chaud. Alors que l'on re-commence à mettre les pieds sur le ballon et à multiplier les corners, on va presqu'à chaque fois avoir un contre Lensois. Sur l'un d'eux, Delgado intervient à bon escient dans la surface, sur le suivant, après une faute Messine fort à propos aux abords des 16m, le coup Franc passe de très près à côté des buts, ensuite c'est Toifilou qui frappe sur Marichez à 6m des buts. Merci à Marichez....

La fin du match est finalement assez sereine, et l'on sent qu'en contre, il y a plus de chance pour le 0-2 que pour l'égalisation

Maintenant, il va falloir récupérer pour le Match contre Reims dans seulement quelques jours afin de ne pas gacher cet excellent résultat !

 

COUPE DE LA LIGUE : METZ - REIMS 2-1  (09/09/08)

Retour de Babacar Gueye qui effectuait son premier match officiel avec le FC Metz cette saison et cela s'est vu !
(Premier match avec le FC Metz pour Rippert également, mais lui a fait un bon match)

En effet, mis à part un beau mouvement où sa balle heurtait la transversale, jamais notre Babacar n'a vraiment été dans le coup, à la différence de  Mendy qui apparait de plus en plus indiscutable dans l'équipe. Pour le reste, c'est la copie conforme des deux premiers match de championnat à domicile :
On domine, on a des occasions que l'on ne met pas et on s'expose......

Cependant, il est à noter l'excellente réaction après l'ouverture du score par les Rémois. En effet, Agouazi et Check Gueye donnaient la qualification aux Messins pour les 16èmes de finale.

A noter à nouveau le bon match de Laurent Agouazi.......

 

MONTPELLIER-METZ 1-2 (02/09/08)

Comme dans les deux précédentes rencontres, le FC Metz démarrait le match de façon volontaire. La Maîtrise du ballon est Messine avec une domination impressionnante de notre milieu. Montpellier est souvent pris de vitesse (même si les occasions ne sont pas nombreuses), en fait c'est sur notre première véritable situation favorable que l'on va marquer. Nous jouons alors la 18ème d'une domination Messine constante, lorsque Delgado amorce un superbe mouvement relayé par plusieurs Messins. Le ballon va alors finir par parvenir à Mendy qui après un une/deux avec de nouveau Delgado va parfaitement centrer sur Papiss Cissé qui au milieu de 3 défenseurs va faire mouche d'un beau tir en pivot. Franchement, un superbe mouvement collectif avec une superbe passe décisive (et moi qui disait que l'on ne savait pas centrer et ....marquer).

Bien entendu la Paillade ne pouvait pas rester sans réaction et tentait bien de prendre le jeu à son compte mais sans danger aucun, tant le milieu Messin était dominateur !. Mieux, vers la 35ème minute, c'est Papiss Cissé qui s'échappe sur le flanc droit et adresse un centre parfait à Victor Mendy seul à 2m du but (3mètres au plus, et sans le gardien aux paquerettes !)  va trouver le moyen de mettre au dessus..... Quel dommage car les 10 dernières minutes de la mi-temps vont enfin voir Montpellier un peu plus à la fenêtre. Juste avant la mi-temps, Montano prend de vitesse Chrisostome qui n'a d'autre ressource que de le descendre à quelques centimètres de la surface....Carton jaune et coup franc. Sur ce dernier, j'ai bien cru à l'égalisation mais Marichez au prix d'une détente impressionnante va nous sauver.....

0-1 à la mi-temps, parfaitement mérité !

Début de 2ème mi-temps, sans doute sermoné par Courbis, les locaux se jettent alors sur tous les ballons, mais les Messins parfaitement organisés ne tremblent pas énormément, de plus on sent que sur contre, tout peut arriver en notre faveur, si nos avants perdent un peu moins les ballons. C'est ce qui va arriver vers la 65ème minutes, où Victor Mendy va prendre de vitesse Xavier Collin pour filer seul au but et battre Carrasso 0-2 !
Franchement si un défenseur Messin avait fait cela, je l'aurais sorti, c'est ce qu'à fait Courbis pour faire entrer une vieille connaissance : Ouaddah

Mais rien n'y fait jusqu'à ce que Lacombe, un milieu de Montpellier se fasse expulser pour un mauvais geste sur barbosa car à ce moment là, à 11 contre 10 nous n'allons plus rien maîtriser !.
 A 15 minutes de la fin de la rencontre
(avec les arrêts de jeu), Ouaddah fait une magnifique passe décisive.....1-2. C'est alors de plus en plus chaud, jusqu'à ce que Chisostome fort peu à l'aise, hier soir fasse une faute complètement inutile à plus de 35m des buts......expulsion méritée également. Mais à 10 contre 10, eh bien, le FC Metz va recommencer à maîtriser parfaitement la rencontre, mieux, même  car Delgado va perdre son face à face avec Carrasso....dommage cela aurait pu faire 1-3......

Tout ne fut pas parfait :
Chrisostome a été très souvent dépassé
Brégerie a été mis au supplice par Montano
Devant, nos avants ont perdu un nombre incalculable de ballon souvent en ratant les contrôles ou en remisant mal

Ceci dit, aujourd'hui on va garder en mémoire les plus :
Match presque parfait de Vivian
(hormis la faute d'inattention sur le but de Montpellier) et de Delgado
Milieu de terrain impressionnant par moment avec la palme à Rocchi et...Agouazzi. Cardy étant le plus en retrait
(mais avec du mieux) de la bande des quatres.
Devant, les deux avants ont marqué......

 

METZ - BOULOGNE 1-2  (22/08/08)

A nouveau le FC Metz démarrait le match en trombe avec à la clé une superbe occasion pour Barbosa qui était sauvée par un défenseur avant la ligne....Boulogne alors  répondait du tac au tac, et merci à Mérichez pour un face à face gagné !

Le tournant du match était la sortie de Chappuis au bout d'une dizaine de minutes, le seul joueur à se servir des côtés et qui avait causé une belle panique à plusieurs reprises dans l'arrière garde Boulonnaise en moins de 10 minutes !. Pendant quelques minutes après la sortie de Chappuis et la rentrée de Papiss Cissé, le FC Metz en changeant de tactique va perturber les visiteurs avec une magnifique occasion...loupée par Cissé.

Quelle dommage car Boulogne ouvrait quelques minutes après la marque.

A nouveau tout le jeu Messin était concentré dans l'axe....normal avec deux attaquants axiaux, quatre milieux axiaux, trois défenseurs centraux, et un latéral gauche droitier !

Tous .....au milieu, les Boulonnais ont vite compris, et vont défendre leur bien jusqu'à la fin de la mi-temps, même si Victor Mendy et Papiss Cissé vont manger la feuille de match à plusieurs reprises.....Quel raté de Papiss seul à 6m des buts.....et hop dans le petit filet à quelques secondes de la mi-temps

Je ne vais pas résumer la deuxième période ou malheureusement nos attaquants vont démontrer qu'ils ne sont pas adroits.
Que d'occasions ratées !

Quant à Boulogne, il est normal qu'ils creusent l'écart, car  même s'ils ont loupé quelques situations, ils vont profiter d'un coup Franc pour aggraver la marque......

Merci à Mr l'arbitre, pour le pénalty généreusement à Barbosa et transformé enfin par Papiss Cissé

Les attaquants ne sont pas les seuls responsables; car franchement les milieux vont tous dans l'axe et marchent sur les pieds de ces derniers et ils oublient quelques fois les replis défensifs. Tout ce que j'avais entrevue lors des deux derniers matchs (je n'avais pas vu Guingamp), s'est vérifié dans cette rencontre. Je refuse de croire que nos dirigeants qui défendent le projet 2010 n'aient pas vu la même chose !

 

 

AMIENS-METZ 1-1 (19/08/08)

Le FC Metz démarrait le match en trombe, et si on fait abstraction d'une occasion pour Amiens, nos joueurs vont commencer le match aussi fort qu'ils  l'avaient terminé contre Tours. Autrement dit on eut droit à un siège et un pilonnage de l'arrière garde adverse. Ainsi vers la 15ème minutes, j'en venais à me dire qu'il ne faudrait pas trop gacher.....ce qu'Agouazi a parfaitement compris sur un corner de Cardy dévié par Gestede sur un Amiennois qui eut la gentillesse de faire une passe décisive sur Laurent. 1-0 parfaitement mérité.

Mais dès la remise en jeu, on faillit se faire surprendre sur un rush de Contoux terminé par Traoré.....un premier grand Merci à Marichez pour sa vigilance.
Ouah quel arrêt !
Les mouches avaient changé d'ânes et même si nous n'étions pas plus bouculés que cela, il fallait reconnaitre que nous avions reculé. Vers la 30ème minutes, Marichez sauvait une nouvelle fois sur un coup franc d'Heinsmann....très brillant à nouveau notre gardien. Quelques minutes plus tard, un coup de tête passait très près de notre transversale....ouf. En ce qui concerne nos avants, Papiss Cissé ratait tout ce qu'il tentait, quant à Gestede même s'il faut vanter ses qualités pour garder le ballon et pour remiser, il n'est pas à la hauteur  en phase offensive,.

Je pensais que la mi-temps allait nous faire du bien....que nenni car pendant près d'une demi-heure, j'avais l'impression de voir le FC Metz de l'année passée. Heureusement Marichez décidément impérial hier soir, captait tout ce qui passait à sa portée. Vous avez bien compris, c'était bien Amiens qui nous pilonnait et c'est bien notre milieu qui était complétement bouffé !. Incroyable, Barbosa Invisible, de même que Rocchi avec un Cardy (du mieux par rapport à Tours) qui essayait de jouer au pompier en défendant très bas, mais c'est bien Laurent Agouazi qui ressortait de la médiocrité (Battant, avec un gros volume de jeu même si il y eut un peu de déchets, mais lui avait le ballon).....les autres (sauf Cardy) étaient aux abonnés absents.

Ce qui devait arriver, arriva vers la 75ème....:
Sur une passe en retrait C.Gueye, peut-être bouculé par l'attaquant, tombe avec la main sur le ballon, non content de cela, il le retient alors avec l'autre main. Non mais, c'est bien un pénalty indiscutable que nous siffle un arbitre visiblement stupéfait lui-même de la bévue de notre latéral droit, à gauche sur ce match.

Je pensais alors que nous allions perdre le match, mais non car tout d'un coup voila que notre milieu se réveil....et comme les Picards continuaient à vouloir avancer, cela va donner une superbe fin de match, ou Heureusement C.Gueye va sauver sur sa ligne et ou malheureusement Victor Mendy vit sa belle frappe repoussée par le gardien adverse, auteur lui aussi d'un arrêt de grande classe....Que de corners pour Metz sur la fin, avec pleins de tir....

Dans le genre Docteur Jekyll et Mister Hyde, on ne fait pas mieux.
Le milieu Messin a montré ses limites avec une incapacité à jouer sur les côtés (vivement le retour de Bessat). Aucun joueur Messin n'a adressé le moindre centre potable. Notre attaque est anémique et quand à notre défense, elle nous pourra pas sans arrêt supporter le poid d'un match sans plier d'autant que l'axe me semble bien lourd !.

Carlo SVP, un milieu de couloir + deux attaquants car franchement ceux que j'ai vu ne m'ont pas fait penser à des attaquants (V. Mendy à revoir quand même)

 

METZ - TOURS 1-0  (09/08/08)

Merci à Chapuis d'avoir marqué à la ....93ème minutes de jeu.
Il est grand temps que les dirigeants du club prennent conscience de la faiblesse extrème de nos attaquants et qu'avant de penser au projet 2010, ils pensent à construire une équipes de L1 complète dans toutes les lignes !

Des occasions on en a eu à la pelle en deuxième mi-temps, vu que nos joueurs avaient du retard à l'allumage. Nous avons connu Papiss Cissé beaucoup plus inspiré qu'hier soir ou il a été tout aussi insignifiant qu'inconsistant. Ce n'est pas possible, ce n'est pas le même qu'il y a deux ans !
Gestede, notre deuxième attaquant a eu le mérite de peu perdre le ballon grace à un bon jeu en pivot mais pour le reste et hormi une bonne frappe et un face à face bien évidemment perdu face au gardien, il n'a que fort peu pesé.
Cardy n'est pas encore revenu à son niveau, Rocchi a très bien débuté avant de disparaitre
(sauf à la 93ème, merci pour la passe décisive), Barbosa dormait en début de match avant de se démener en deuxième période. Finalement notre meilleur milieu de terrain aura été Agouzzi, battant comme jamais, constant dans l'effort et même précis dans ses passes....incroyable ce n'est pas le même que l'année passée (tient j'ai déjà dit cette phrase un peu plus haut) à moins qu'il ne recherche un club plus huppé, seul l'avenir nous le dira....
Derrière Maichez n'a pas eu grand chose à faire, même si les Tourangeaux auraient pû à 2 ou 3 reprises réaliser une bonne opération. Mention bien également à Delgado
(ce n'est pas le même.....) et à Chrysostome qui heureusement pour lui ne portait pas le N°21 et grace auquel j'ai pû apprécier son excellente protection de Marichez, jamais depuis un certain Philippe Gaillot, je n'avais vu cela. C'est quand même plus facile pour un gardien d'aller au ballon si les adversaires sont bloqués.

De même j'ai particulièrement apprécié le bouquet final, bref les dix dernières minutes (avec les arrêts de jeu)  où le FC Metz avait enfin manifesté son désir total de se porter vers l'avant. Nous avons eu droit à un siège et à un pilonnage incessant de la défense des Tourangeaux qui a fini par craquer. Quelle volonté, cela faisait plaisir à voir....pourquoi ne pas avoir fait cela avant ? Ha oui, je sais, la faute au FDT de Tours qui a sorti son dernier attaquant et a de ce fait autorisé tous les défenseurs Messins à se porter vers l'avant et à y prendre racine....

Moins de 10000 personnes, mais finalement une bonne explosion de joie qui ne doit pas masquer les carences tant offensives que défensives (mauvais replis des milieux, Bregerie n'est pas un latérale et la défense centrale est lourde !)

 

GUINGAMP-METZ 0-1 (02/08/08)

En 2002 et 2006, le FC Metz avait rencontré Gueugnon lors du premier match de la saison de L2, avec à chaque fois une victoire et un heureux dénouement en fin de saison. Plus de Gueugnon en L2 cette année, donc serait-ce une saison de mauvaise augure ?

Pas si sûr, en effet hier soir nous avons affronté Guingamp......dont les deux premières lettres sont les mêmes que Gueugnon. Prémonitoire je ne sais pas, par contre nous avons engrangé 3 points, comme lors de nos deux derniers passages en L2

Les temps changent.....car après avoir raté un pénalty par Cissé, le FC Metz perdait son gardien qui retournait aux vestiaires (ou plutôt se rendait à l'hôpital) dès la 23ème minute !. L'année passée avec de tels coups du sort, nous aurions sombré.......nouvelle saison, nouvelle Ligue et nouvelle mentalité avec sans doute des ressources supérieures. Merci à Rocchi pour le but synonyme de victoire (passe décisive de Cissé).

Tout n'a pas été si rose et le FC Metz a été loin de dominer son adversaire du jour qui n'avait rien d'un foudre de guerre. Qu'en sera-t-il face à des attaques plus percutantes et à des défenses plus hermétiques ?.

En effet si le milieu de terrain a donné des gages de qualités, il n'en n'est pas de même surtout pour l'attaque orpheline d'un véritable buteur. Il faudra régler le cas Babacar Gueye, il part ou il reste. Dans le premier cas, il faudra impérativement trouver notre buteur, dans le second cas, il faudra qu'il se bouge le cul !.

En défense, l'absence de véritables latéraux s'est remarquée, certe C. Gueye n'était pas là et son retour est programmé, mais il nous faudra un véritable latéral gauche....affaire urgente à suivre car Brégerie défenseur axial est visiblement peu à l'aise dans le couloir droit

En ce qui me concerne, je suis toujours abonné. Il faut dire qu'avec un tarif divisé par deux par rapport à notre précédent passage en L2, l'effort financié n'est pas énorme. 64€ pour tout une saison, place assise et couverte soit 3,37€ par match......cela me coutera beaucoup plus cher en boisson avant et après les matchs.....

 

NOUVELLE SAISON EN LIGUE 2 (27/07/08)

Ouf, le cauchemar de l'an passé a pris fin et à la vue des matchs amicaux, on peut commencer à nourrir quelques espoirs.
Pour cela il faudra que l'on ne perde plus de joueurs. Ainsi je considère que notre milieu va constituer notre point fort à condition que Barbosa reste.

1900 abonnés seulement, ce n'est pas un hasard....

J'espère que le club va enfin définir son objectif pour la saison, car je n'ai rien vu à ce sujet et que Babacar cesse de jouer à la star. Retour sur son feuilleton.
Nous sommes en Janvier 2008, et ce dernier manifeste le désir de quitter Metz,
 (franchement à l'époque, j'étais loin de lui lancer la pierre), cependant il clamait haut et fort que rien n'était plus important que la coupe d'Afrique et que les clubs devraient en tenir compte.....résultat pas un contact d'autant que notre star était loin d'être terrible.
Puis vint la fin de la dernière funeste saison, bien entendu Babacar voulait toujours partir. Cependant à la place de reprendre l'entrainement, il partait jouer avec son équipe Nationale, rien de choquant, c'est son retour qui va l'être, car Mr Gueye avait décidé de prolonger ses vacances sans rien dire à personne.....Super comme mentalité. La suite ?
Notre joueur qui manifeste toujours sa volonté de nous quitter  doit aller faire un essai dans une équipe à Moscou, mais au dernier moment il ne prend pas l'avion et n'y va donc pas  car faire un essai est sans doute déshonorant vu le niveau de notre star. Pouliquen décide alors de le faire jouer un match, Babacar Gueye entre en jeu en début de deuxième mi-temps pour en sortir à environ un quart d'heure de la fin et en profitant pour louper un pénalty.....bref vu sa prestation, je comprends que la seule solution pour revenir au score (contre Sochaux) était de le remplacer, le fait est que nous sommes logiquement revenu au score

Mr Babacar Gueye, vous n'êtes pas une star, jouez au football SVP

 

 

L'année passée, la saison cauchemardesque à lire absolument pour se souvenir

 


Copyright (c) 2005-2009 ROBOKOP All rights reserved. ROBOKOP@wanadoo.fr