Le président Chirac visitait une école primaire et il s'est rendu dans une des classes.
Ils étaient au milieu d'une discussion sur les mots et leur signification.
Le professeur a demandé au Président s'il voulait bien mener la discussion sur le mot "tragédie".
Alors l'illustre meneur demanda à la classe un exemple de"tragédie".
Un petit garçon se leva et proposa :  "si mon meilleur ami, qui vit dans une ferme, était en train de jouer dans le champ
         et qu'un tracteur lui roule dessus et le tue, ce serait une tragédie".
"Non", dit Chirac, "ce serait un accident"
Une petite fille leva la main : "si un bus scolaire transportant 50 enfants tombait d'un falaise, et que tout le monde serait tué à
         l'intérieur, ça serait une tragédie".
"Je crains que non", expliqua le Président. "C'est ce qu'on appellerait une grande perte".
Le silence se fit dans la salle. Aucun autre enfant ne se porta volontaire.
Chirac chercha dans la salle. "N'y a-t-il personne ici qui puisse me donner un exemple de tragédie ?"
Finalement, au fond de la salle, un petit garçon leva la main...
D'une voix calme il dit: "Si l'avion présidentiel vous transportant Vous et Bernadette était frappé par un "tir de missile ami" et
        était complètement désintégré, ça serait une tragédie".
"Formidable !" s'exclama Jacques. "C'est exact. Et peux-tu nous dire Pourquoi ce serait une tragédie ?"
"Eh bien", dit le garçon, "il faut bien que ce soit une tragédie, car ce ne serait certainement pas une grande perte, et
       probablement pas un accident non plus."


Il était une fois un petit garçon de douze ans qui se promenait sur le trottoir en tirant  une  grenouille aplatie au bout d'une corde.
Il arriva  devant un bordel et cogna à la porte.
La tenancière répondit et demanda au petit garçon ce qu'il voulait.
- "Je veux une relation sexuelle avec une des filles. J'ai de l'argent pour payer et je ne partirai pas sans l'avoir fait. "
La dame se dit pourquoi pas et le fit entrer.
- Avez-vous des filles avec des maladies ?
- Bien sûr que non, répondit la dame.
- J'ai entendu les hommes dire qu'il fallait recevoir une injection après avoir couché avec Irma. C'est elle que je veux.
Puisque le garçon y tenait tant et avait de l'argent, la dame lui dit d'aller dans la première chambre à droite.
Le garçon se dirigea vers la chambre en traînant derrière lui sa grenouille aplatie.
Il ressortit dix minutes plus tard en traînant toujours derrière lui sa grenouille et paya la dame.
Pourquoi as-tu choisi la seule fille avec une maladie?
Ce soir, mes parents vont souper au restaurant et me laissent à la maison avec la baby-sitter.
Après qu'ils seront partis, la baby-sitter va me faire l'amour parce qu'elle aime les petits garçons mignons, elle va attraper
       la maladie que je viens d'attraper.
Quand mes parents reviendront, papa va aller reconduire la baby-sitter, il va la sauter dans l'auto et il va attraper la maladie à son tour.
Quand papa va revenir, il va faire l'amour à maman et elle va l'attraper aussi !
Demain matin, quand tout le monde sera parti, le laitier va venir à la maison baiser ma mère, il va attraper la maladie.
- Et alors ?
- C'est lui l'enculé qui a écrasé ma grenouille !


 Un gars vivant seul, décida un jour que sa vie serait moins monotone s'il avait une bestiole quelconque pour lui tenir compagnie.
Alors il est allé dans un de ces magasins pour animaux et a demandé ce qu'il y avait comme être peu commun.
Après un certain temps il arriva a la conclusion que l'idéal serait un mille pattes...

C'est vrai, une bestiole avec 1000 pieds c'est vraiment peu commun...
Il emporte donc son mille pattes dans une petite boite blanche qu'il prit soin de placer dans un coin tranquille à l'abri de la chaleur.
Il se dit alors que la meilleure chose à faire pour fêter son arrivée serait de l'emmener dans un bar se boire une mousse.
Il demande a son mille-pattes:
" Tu veux aller au Frank's prendre une bière? "
Pas de réponse... ce qui l'énerve un peu! Il attend un peu puis redemande:
" Bon alors, tu veux aller au Frank's prendre une bière? "
Toujours pas de réponse. Il attend encore un peu se demandant pourquoi son petit mille-pattes ne répondait pas... Déjà bien agacé, il lui relance:
" BORDEL, TU VIENS BOIRE UNE MOUSSE OU MERDE!!! "
Alors une petite voix sortant de la boite blanche, se fit entendre disant:
" PUTAIN, MAIS TA GUEULE, j'avais compris ! Je mets mes pompes!!! "