C'est J. Chirac qui doit aller visiter une école maternelle.
L'institutrice l'explique à ses jeunes élèves et leur demande s'il n'y en a pas un qui voudrait raconter une petite histoire à J. Chirac.
Une petite fille au fond de la classe lève le doigt et dit à la maîtresse :
« Hier ma minette a mis au monde 7 petits chats et ils votent tous pour J. Chirac. »
Très bien dit la maîtresse, demain tu raconteras ton histoire à J. Chirac.
Le lendemain J. Chirac visite l'école t la maîtresse demande à ses élèves : « Qui a une petite histoire à raconter à M. Chirac ? »
La petite fille lève le doigt et dit « Moi ma minette a eu 7 chatons et y en a 2 qui votent pour J. Chirac »
Alors la maîtresse, prise de panique demande « Comment ça seulement 2 ??!!! Hier y en avait 7 !»
Et la petite fille de répondre « Ben oui maîtresse mais depuis y en a 5 qui ont ouvert les yeux !!!! »

Jean-Philippe



 Perles des assurances

Il faut dire à ma décharge que le poteau que j'ai buté était caché par l'invisibilité du brouillard.

J'ai été victime d'un accident du travail alors que je faisais la sieste sous un pommier.

J'ai été blessé par une dent de râteau qui m'est tombée sur le pied. La dent était accompagnée du râteau.

Je suivais la voiture qui me précédait qui après que je l'ai dépassé m'a suivie, c'est alors qu'elle m'a choquée en plein derrière et m'a forcé par la choquer moi aussi le derrière de celle qui était devant.

Il me semble que ma petite affaire va bouger au printemps, cedont je serais heureux.

En avançant, j'ai cassé le feu arrière de la voiture qui me précédait. J'ai donc reculé, mais en reculant j'ai cabossé le pare-chocs de la voiture qui me suivait. C'est alors que je suis sorti pour remplir les constats, mais en sortant j'ai renversé un cycliste avec ma portière. C'est tout ce que j'ai à déclarer aujourd'hui.

J'ai heurté une voiture en stationnement et je me suis bien gardé de me faire connaître auprès de l'automobiliste. J'espère que vous serez content et que vous pouvez faire un petit geste en m'accordant un bonus supplémentaire.

Vous savez que mon taxi est transformé en corbillard et que je n'y transporte que des morts. Mes clients ne risquant plus rien, est-il bien nécessaire que vous me fassiez payer une prime pour le cas ou ils seraient victimes d'un accident?

J'ai heurté brutalement l'arrière de la voiture qui me précédait. Mais grâce à mon casque, ma blessure au poignet est sans gravité.

Chacun des conducteurs conduisait sa voiture.

Je suis étonné que vous me refusiez de payer cet accident sous prétexte que je ne portais pas mes lunettes comme indiqué sur mon permis. Je vous assure que ce n'est pas ma faute si j'ai renversé ce cycliste : je ne l'avais pas vu.

Le cycliste zigzaguait sur la route, tantôt à gauche, tantôt à droite, avant que je puisse le télescoper.

Ne pouvant plus travailler à la suite de mon accident, j'ai du vendre mon commerce et devenir fonctionnaire.

Vous me dites que Mlle X réclame des dommages-intérêts sous prétexte qu'elle a été légèrement défigurée après l'accident. Sans être mauvaise langue, il faut bien avouer que même avant l'accident, cette malheureuse n'avait jamais éveillé la jalousie de ses concitoyennes.

Malgré ma fracture au poignet, j'ai pris mon courage a deux mains.

Je vous ai fait remarquer que ce croisement est très dangereux vu qu'il y a deux routes qui se coupent juste à cette place là.

Je débouchais d'un chemin à une vitesse approximative de 100 et voilà que je heurte un arbre. L'arbre m'a injecté de ma voiture alors que la voiture a continué toute seule avec la jeune fille que j'étais sorti avec.