Après avoir rangé les  bagages du Pape dans le coffre, le chauffeur réalise que le Pape reste sur le  trottoir.
- Excusez-moi,   Votre Sainteté, dit le chauffeur, voudriez-vous, je  vous  prie, vous asseoir pour que nous puissions partir ?
- Heu... Pour vous  dire la vérité, dit le Pape, ils ne veulent pas me laisser conduire au Vatican,  et j'aimerais beaucoup pouvoir le faire aujourd'hui.
- Je suis désolé, mais  je ne peux pas vous laisser faire cela. Je perdrais mon job !
Et que faire s'il  arrive quelque chose ? proteste le chauffeur qui aurait aimé être ailleurs ce  matin-là .
- Je ferai quelque  chose de spécial pour vous, dit le Pape.
De mauvaise grâce, le  chauffeur passe à  l'arrière et le Pape s'installe derrière le volant.  
Très vite le chauffeur regrette sa décision, quand après avoir quitté  l'aéroport, le souverain pontife met la pédale au plancher
accélérant jusqu'à  170 Km/h .
- Je vous en supplie,  votre Sainteté, ralentissez ! implore le chauffeur très inquiet, mais le Pape  continue jusqu'à ce que les
   sirènes de police retentissent.
- Mon Dieu, je vais  perdre mon permis, se dit  le chauffeur.
Le Pape se range sur  le côté et baisse sa vitre quand le policier s'approche, mais dès qu'il voit le  Pape il retourne à sa moto, ouvre sa radio et dit à son chef qu'il a arrêté une  limousine roulant à 170.
- Quel est le problème  ? Bouclez-le ! dit le chef.
- Je ne pense pas  qu'on puisse faire ça, c'est quelqu'un de très important, dit le  policier.
- Il n'y a pas de  raison ! s'exclame le chef.
- Non, je veux dire  réellement important, dit le policier.
Le chef demande alors  : - Qui avez-vous coincé ? Le Maire ?
Le policier : - Plus  gros !
Le chef : - Un  sénateur, un député, un ministre... le président   ?
Le policier : -  BEAUCOUP PLUS GROS !
Le chef : - Bien !  Dites-moi qui c'est !
Le policier : Je pense  que c'est Dieu lui-même !
Le chef : - Qu'est-ce  qui vous fait croire que c'est Dieu ?
Le policier : - Parce qu'il a le Pape comme chauffeur !   


Une blonde prend la décision de pratiquer l'équitation.

Bien qu'elle n'ait pas la moindre expérience préalable, elle monte, hardiment et sans hésiter, sur le dos du cheval.
Ce dernier, d'un bond, s'élance au galop.
Il galope longuement et à vive allure, mais la blonde commence à glisser de la selle.
Terrorisée, elle s'agrippe à la crinière du cheval, mais ne semble pas pouvoir s'assurer une prise ferme.
Elle essaie alors de jeter ses bras autour du cou du cheval, mais ses efforts sont vains.
Elle continue de glisser inexorablement le long du flanc du cheval.
Imperturbable, le cheval maintient sa vitesse, apparemment ignorant de la situation périlleuse de sa cavalière qui, peu à peu, perd prise.
La blonde tente alors le tout pour le tout. Par un bond salvateur, afin de se préserver elle saute au loin.
Malheureusement, son pied se prend dans l'étrier...
Maintenant elle est exposée au martèlement des sabots ; et puis sa tête heurte le sol à diverses reprises.
La scène est dramatique. Elle est sur le point de perdre connaissance.
Mais, fort heureusement, Valentin, le vigile d'Auchan intervient et débranche le cheval.


Sais-tu quel est le jeu préféré des fonctionnaires le lundi matin ?
Le  premier qui bouge a perdu.


Police :
Chef, il y a eu un vol cette nuit au supermarché. On a volé 2.000 cartouches de cigarettes et 1.500 salades.
Vous avez des soupçons ?
Oui chef. On recherche un lapin qui tousse beaucoup !


 Pourquoi les joueurs de l'équipe de France ont-ils les mains lisses ?
Parce que ça fait plus d'un an qu'ils se frottent les mains en disant :
 "Le prochain match, on le gagne" !


Le nouveau sponsor pour les joueurs de l'équipe de France de foot est :
 "CONTREX".
Ils devraient se méfier de son slogan : "Buvez, éliminez"