Le bêtisier des maires  Courrier de réclamations

- Les ralentisseurs que vous avez mis devant l'école sont trop hauts et ma femme se fait sauter quatre fois par jour .
- Depuis que vous avez acheté un ordinateur à la mairie y'a plus moyen de trafiquer les papiers comme vous faisiez avant.
- Je ne veux pas vous embêter avec mes histoires de poubelle mais avouez quand même que c'est pas normal que la mairie ne ramasse pas des ordures comme mon voisin.
- Ça sert à rien de faire des activités pour les vieux puisqu'ils sont inactifs.
- Mes impôts pour la commune j'aimerai bien les voir dans les trous de la route et pas dans votre poche
- Le cimetière est dans un état pas possible et tous ceux qui y habitent pensent comme moi
- Est ce qu'on ne pourrait pas déplacer le bal du 14 juillet au 15 août?
- Si les morts votaient c'est sûr que vous seriez battu à force de vous en foutre du cimetière
- Je suis sûr que le maire se touche les dessous de table
- J'ai dit à votre secrétaire de mairie de deux choses l'une : ou c'est comme ça ......ou c'est pas autrement
- De quoi vous discutez au réunions du conseil municipal ? De mes intérêts ou de conneries comme de refaire la route qui est encore très bien ?
- A la mairie vous êtes des moins que rien, pour ne pas dire plus
- J'ai bien reçu votre bulletin de la mairie et je vous pose la question : c'est avec notre argent que vous écrivez des âneries comme ça ?
- Oui monsieur le maire vous êtes responsable des cacas de chien dans les rues même si ce n'est pas vous qui les faites personnellement.


Deux fonctionnaires sont en train de soupirer au bureau. Ils voudraient bien prendre un jour de congé, mais le directeur a supprimé tous les congés parce qu'il y a trop de travail.
Un des deux se lève et annonce : "je connais un moyen d'avoir quelques jours de congé"
L'autre : Comment ?
Le premier regarde si le directeur est en vue - rien à l'horizon -
Il monte sur son bureau, enlève quelques plaques du faux-plafond, grimpe à l'intérieur du plafond, met ses jambes sur un tuyau métallique et se laisse pendre la tête en bas au-dessus du bureau.
Le Directeur arrive dans le bureau et demande : que se passe-t-il ici ?
"Je suis une lampe" dit l'homme
"Je crois que vous avez besoin de vous reposer, vous êtes surmené. Je vous ordonne de rentrer chez vous. Je ne veux plus vous voir avant au moins 2 jours !!!" dit le Directeur
Là-dessus, le 2ème fonctionnaire se lève, prend son cartable et met son manteau.
Où allez-vous ?dit le Directeur
Je rentre à la maison, je ne peux pas travailler dans le noir.


Un camionneur s'arrête à un feu rouge.
Derrière lui, une voiture est conduite par une dame. Celle-ci sort de son véhicule et court vers le camion dont elle frappe la portière.
Le camionneur abaisse sa vitre.
La dame lui dit : "Bonjour, mon nom est Lucie et je vous signale que vous perdez votre cargaison."
Le camionneur l'ignore et continue sa route.
Arrêté au feu rouge suivant, il est encore rattrapé par la dame qui, de nouveau, frappe à sa portière.
Le camionneur redescend sa vitre.
La dame lui dit, comme si elle ne lui avait jamais parlé : "Bonjour, je suis Lucie et je vous signale que vous perdez votre cargaison."
Le camionneur hausse les épaules, remonte sa vitre et continue sa route.
Au feu suivant, il constate que la dame est encore derrière lui !
Il se dépêche de sauter de son camion et se précipite vers la voiture. Il frappe à son tour à la vitre, et dit, exaspéré :
" Bonjour. Je suis André. C'est l'hiver, il neige, et je conduis un camion de sel de la DDE  !!! "


Une naine va consulter un gynécologue
- Docteur, c'est terrible ! Chaque fois qu'il pleut, j'ai l'entrecuisse brûlant, le sexe en feu !
- Je ne vois rien de particulier, aucune inflammation. Revenez me voir quand il pleuvra.
- Ok.
8 Jours plus tard, alors qu'il pleut à cordes, la naine reviens chez le gynécologue.
- Docteur, c'est épouvantable, ça me brûle, je suis en feu encore !
Allongez-vous.
Après l'avoir examinée il dit :
- Ne bougez pas. Je vois ce que c'est !
Il va chercher un instrument et crac, crac, crac.
Elle l'entend opérer. 2 minutes plus tard il lui dit :
- C'est terminé. Levez-vous et marchez.
La naine se lève, fait quelques pas, et s'écrie:
- Je n'ai plus mal, plus du tout ! Docteur, vous êtes extraordinaire!
- N'exagérons rien ! J'ai simplement raccourci vos bottes !!!


- Durand, cela fait la quatrième fois que vous arrivez en retard cette semaine. Que dois-je en conclure ?
Que nous sommes jeudi, Chef